Un appartement recomposé par la journaliste Vanessa Bamberger

L'appartement de Vanessa Bamberger à Paris |marie Claire Maison

Je crois que plus que plus que la décoration, ce que j’adore dans cet intérieur, c’est la collection de photographies d’art.

Le Marie-Claire de novembre 2012 faisait la couverture sur ce très beau reportage chez la journaliste Vanessa Bamberger (en couverture). Je ne vous en dirai pas beaucoup plus sur elle -en dehors de sa page facebook, on ne trouve pas beaucoup d’infos-, mais peu importe, car il ne s’agit pas de parler d’elle mais de son intérieur : un rez-de-chaussée parisien de 175 m2 entièrement remanié.

L'appartement de Vanessa Bamberger à Paris |marie Claire Maison

Vanessa et son mari se sont passionnés pour la déco et ça se sent. Pour aménager leur appartement en rez-de-chaussée, ils ont fait table rase de l’existant, seuls les caissons en bois cérusé du salon ont trouvé grâce à leurs yeux. Pour apporter de la lumière à cet espace, ils ont créé deux verrières qui ont permis de gagner un bureau et d’avoir une salle à manger lumineuse. Quant à l’ameublement, ils ont misé pour beaucoup de meubles chinés aux Puces et ailleurs.

Ce que je trouve intéressant dans cet aménagement est le soin apporter à la matière : ici un mur en parement de briques, là un parquet à l’aspect vintage en tilleul, ou encore une teinture qui imite la pierre, du papier-peint façon galuchat dans la chambre, ce qui donne du caractère à l’appartement qui n’en avait sans doute pas trop à la base.

L'appartement de Vanessa Bamberger à Paris |marie Claire Maison

Campana // Photo Andrew MooreLibrary // Photo Andrew Moore

Andrew Moore est un photographe américain, connu pour ses images aux couleurs riches de scènes architecturales et urbaines. Il part en exploration dans les zones urbaines, mettant en scène avec forces détails et jeux de lumière, la déchéance inéluctable des sociétés humaines.

L'appartement de Vanessa Bamberger à Paris |marie Claire MaisonCréer un mur en parement
C’est la bonne idée quand on veut donner du relief à un mur sans personnalité. Il s’agit d’un habillage mural de 2 centimètres d’épaisseur, créé à partir de pierres reconstituées ou de plâtre imitant la pierre naturelle, l’ardoise ou la brique. Evidemment le plâtre est plus fragile que la pierre reconstituée. Tous les grands magasins de bricolage en distribuent.
Faites attention à ce qu’il fasse le plus naturel « possible », sinon gare au côté kitsch. Autre conseil : se limiter à un mur pour ne pas surcharger une pièce.
Compter pour un produit à base de plâtre entre 20 à 35 € par m². Pour un produit à base minérale, de 30 à 70 € par m². Pour un produit en pierre naturelle, de 40 à 120 € par m².

Photographie de Yamamoto MasaoPhotographie de Yamamoto Masao

L’oeuvre de Yamamoto Masao est pensée comme un haiku. Il a longtemps appelé son travail « a box of ku« , le mot « ku » voulant dire « vide ». Puis il l’a appelé « nakazora« , un terme bouddhiste que l’on peut traduire par ”entre la terre et le ciel”, c’est a dire entre la vie et la mort, entre le rêve et la réalité, dans l’indécision du temps et de l’espace.

J’aime l’idée que mes images donnent la sensation de photos anonymes, qu’elles gardent un certain mystère… que chacun se les approprie et invente à partir d’elles sa propre histoire.

L'appartement de Vanessa Bamberger à Paris |marie Claire Maison

Christian Tagliavini est né en 1971, et a étudié en Italie et en Suisse, où il vit et travaille actuellement en tant que graphiste et photographe. Sa double localisation et formation est pour lui le cadre idéal pour créer des images mélangeant les notions d’art et d’artisanat.

Le projet 1503 est composé de neuf portraits d’une Renaissance visionnaire. Chaque personnage est vêtu d’un costume stylisé, réalisé par Tagliavini. Influencé par les portraits de la Renaissance de Agnolo de Cosimo (né en 1503), il s’est inspiré de ces portraits pour créer des caricatures élégantes et majestueuses.

L'appartement de Vanessa Bamberger à Paris |marie Claire Maison

L'appartement de Vanessa Bamberger à Paris |marie Claire Maison

Valérie Jouve a commencé par des études de sociologie avant de se consacrer à la photographie. Sa façon d’envisager la ville et ses habitants relève d’un travail précis rappelant celui de l’enquête sociologique, à laquelle elle emprunte une forme de méthodologie. L’artiste étire ainsi les possibilités de l’image documentaire, notamment en introduisant la mise en scène.

Lire elles.centrepompidou.fr

L'appartement de Vanessa Bamberger à Paris |marie Claire Maison

Source Marie-Claire Maison n°457 octobre 2012- Photo : Francesca Mantovini


  1. Sonia

    3 novembre

    Un très bel intérieur que j’ai moi aussi découvert dans Marie Claire Maison. Merci pour le décriptage des oeuvres d’art! Très chouette article! 🙂

    Sonia

  2. Un beau travail travail d’artiste !

  3. Sonia

    3 novembre

    Un très bel intérieur que j’ai moi aussi découvert dans Marie Claire Maison. Merci pour le décriptage des oeuvres d’art! Très chouette article! 🙂

    Sonia

  4. Un beau travail travail d’artiste !

  5. Sonia

    3 novembre

    Un très bel intérieur que j’ai moi aussi découvert dans Marie Claire Maison. Merci pour le décriptage des oeuvres d’art! Très chouette article! 🙂

    Sonia

  6. Un beau travail travail d’artiste !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM
@turbulencesdeco
preloader