Déco basique, camaïeu de tons clairs

Déco basique, camaïeu de tons clairs || L'intérieur de Simone Haag

Je vous l’avais promis : l’article douceur, l’article « connivence » après celui sur [ Inspiration du jour ] Tout sauf une déco lissée…, un concentré de la norme décorative du moment : blanc et tons neutres, bois blond, matière naturelle et brute et de l’ORDRE. Rien qui ne dépasse. Que des jolies choses, peu, mais design.

Quelque part, j’adore et en même temps, cela m’agace. C’est un peu comme quand je me ballade sur Instagram et que je me demande comment elles font (ce sont souvent des filles) pour avoir un intérieur aussi stylé, lumineux, des enfants aussi bien habillés, la tenue parfaite, les ongles rouges qui présentent de beaux objets… Je regarde mon intérieur, certes sympa, mais pour lequel je lutte quotidiennement pour qu’il reste rangé. J’observe mes enfants adorables, mais en caleçon troué et jogging. Je suis dubitative devant mes ongles cassants que je ne pourrais jamais manucurer et je me dis qu’en fait, on doit tous en être à peu près là, n’est-ce pas ? Rassurez moi.

Déco basique, camaïeu de tons clairs || L'intérieur de Simone Haag

Comme je vous l’expliquais dans plein d’autres billets, ce style devient la norme déco : neutral, natural, minimal, artisanal, zen… scandinave. C’est sympa, un peu redondant, facile à faire, mais pour autant pas donné. Pour atteindre cette perfection, il vous faudra choisir avec soin les bons matériaux, sélectionner les bons objets, (surtout ne pas accumuler), réfléchir jusqu’à la poignée des portes et aux huisseries des fenêtres. Ce style tient beaucoup du mouvement « slow » (slow life, slow design, slow food). C’est un peu la déco sans gluten. Elle perd en efficacité si vous ne suivez pas à la lettre le régime et en personnalité si tout le monde reproduit la même chose, mais bon ça passera comme tout…

En attendant, on s’inspire…

… de l’intérieur de la styliste Simone Haag

Vous connaissez surement cet intérieur, il a fait le tour du web. Je suis retombée dessus hier et je me suis dit qu’il était la perfection par rapport à mon sujet du jour, un vrai camaïeu de tons clairs. Ce pavillon, situé à Melbourne a été rénové avec beaucoup de soin dans un style scandi, moderne et cool. C’est propre, c’est beau, lumineux. Ça fait maison de vacances.

Déco basique, camaïeu de tons clairs || L'intérieur de Simone Haag

Déco basique, camaïeu de tons clairs || L'intérieur de Simone HaagDéco basique, camaïeu de tons clairs || L'intérieur de Simone Haag
simone-haag-92tm.squarespace.com

… d’un loft entre style nature et industriel

En regardant les clichés de cet intérieur, on pourrait penser qu’il s’agit d’un loft rénové. Et non, cette maison est de facture récente. Elle est située dans un nouveau lotissement de Vancouver et les propriétaires en ont cassé la donne. Ils ont arraché les placards de cuisine pour installer des meubles de style industriel, coulé un sol en béton ciré, enlevé tout le superflus. On est vraiment dans une philosophie de vie comme je vous l’indiquais plus haut, car la déco est dans le prolongement du combat d’Erin pour la sensibilisation sur la « mal-bouffe ». [ Une déco sans gluten. Mais c’est chouette sinon je n’en parlerais pas. ]

Déco basique, camaïeu de tons clairs || L'intérieur d'Erin et Darren à Vancouver

Déco basique, camaïeu de tons clairs || L'intérieur d'Erin et Darren à VancouverDéco basique, camaïeu de tons clairs || L'intérieur d'Erin et Darren à Vancouver5

Déco basique, camaïeu de tons clairs || L'intérieur d'Erin et Darren à Vancouver

Déco basique, camaïeu de tons clairs || L'intérieur d'Erin et Darren à Vancouver

designsponge.com – Photo : Janis Nicolay

… de la suspension de Paris au mois d’août

Un coup de cœur pour cette nouvelle suspension de la marque parisienne de luminaire Paris au mois d’août qui perd son habillage de tissus, pour un rendu plus minimaliste, pile dans la tendance « nature ».

Suspension Feriel - Dimanche au mois d’août

Suspension Feriel - Dimanche au mois d’août

… de la ferme rénovée de façon contemporaine au cœur de Stockholm

Cette ancienne ferme située dans le centre de Stockholm a tout perdu de son style « rustique », tout en conservant un esprit campagne. Le vœu du designer Petrus Palmér était de créer un espace minimaliste chaleureux : la chaleur dans le dépouillé. Le choix s’est donc porté vers le mélange du béton ciré et du bois de chantier (pin Douglas) avec beaucoup d’ouvertures. La cuisine a été choisie dans des tons verts foncés, pas noirs, ni blanc, ni gris [ forcément, j’aime ]. Le truc du couple pour ne pas tomber dans une galerie d’art stérile est l’apport de plantes, de textiles et de meubles aux matériaux chaleureux bois, cuir, tissus.

Déco basique, camaïeu de tons clairs || La maison de Petrus et Madeleine Palmér à Stockholm

Déco basique, camaïeu de tons clairs || La maison de Petrus et Madeleine Palmér à Stockholm

Déco basique, camaïeu de tons clairs || La maison de Petrus et Madeleine Palmér à Stockholm

residencemagazine.se -Photo : Erik Lefvander et styling : Alexandra Ogonowski

… Une maison proche de la nature près de Malmö

Je termine mon exploration avec cette autre maison « parfaite », située aux abords de Malmö, proche de la mer. On retrouve presque le même souhait que les intérieurs précédents : « le désir de créer une maison où la nature devienne partie intégrante de la maison, où les choix de matériaux soient naturels, durables, de bonne facture, en harmonie avec la nature comme si ils avaient toujours été là. »

Déco basique, camaïeu de tons clairs || Une maison proche de la nature près de Malmö

Déco basique, camaïeu de tons clairs || Une maison proche de la nature près de Malmö

Déco basique, camaïeu de tons clairs || Une maison proche de la nature près de Malmö

Déco basique, camaïeu de tons clairs || Une maison proche de la nature près de Malmö

elledecoration.se – Photo : Petra Bindel


  1. J’adore tous ces mélanges de matières naturelles !
    « Une déco sans gluten » ! Bien trouvé !
    J’adore, j’admire mais je ne pourrais pas vivre dedans, ça manque cruellement de personnalité. Après ce qu’il faut se dire c’est que tout ça n’est qu’image. Tous les bibelots personnels ou qui jurent sont retirés du champ, tout est lissé, astiqué, limé, manucuré (pour reprendre ton histoire d’ongles) et quelques photos plus tard ça nous vend du rêve.
    Ce sont quand même ces mixes de matières qui me font vraiment saliver, c’est ce qu’il manque chez moi je pense.

  2. la Fourmi Elé

    20 septembre

    Merci pour ces inspirations. C’est beau , clair et lumineux.
    J’aime cette simplicité !

  3. Marge83

    20 septembre

    J’adore….!!!….le ton sur lequel ce sujet est traité et j’adhère ô combien à ce qui semblerait être une certaine forme de « lassitude » (mais peut être que je me trompe) face à des intérieurs qui certes idéalement décorés sans fausse note avec toutou ou chaton (qu’on ne s’y méprenne pas j’adore les animaux j’ai moi-même deux chats adorables bien évidemment) mais qui du coup manque singulièrement d’âme, de personnalité… on nous vend du rêve, des désirs, des envies et on consomme… même slow!!!
    A quand des photos avec quelques désordres (certes savamment mis en scène) mais qui donneraient un supplément d’âme en plus des plantes vertes 😉 histoire qu’on se sente vraiment »chez soi »

  4. christelle

    20 septembre

    Ben c’est toujours comme ça ! j’adore les photos de ce type d’intérieur … c’est esthétiquement réussi…
    mais pssss… je pourrais pas ! ça manque de…. ben presque tout ! On a l’impression que tout a été installé d’un bloc !
    Y’a jamais de meuble incongru, survivance de ses années de fac, de tableau de famille, de dessins de fêtes des mères (et pères) sur le frigo !

    Même le plaid sur la chaise, la pile d’assiettes sur la table sont là exactement où « un styliste » a décidé de la mettre…

  5. Florence

    22 septembre

    Mmm….effectivement toujours très lisse, incroyablement lisse, hyper lisse, trop lisse. J’aime aussi beaucoup ta trouvaille de « déco sans gluten! » Super bien trouvé! Faut pas s’en complexer…juste s’en inspirer…à petite dose. Peut-être que le message serait de ne pas trop accumuler, de se libérer de nos intérieurs surchargés, de consommer moins (non, ça je n’y croit pas) mais mieux!Ce sont des images sur papier glacé. Dans la vraie vie il y a des fissures, des tâches sur les murs, des objets qui traînent, des chaises bancales, des tableaux qui penchent, des couleurs dépareillées….et c’est tellement rassurant.

  6. Marine

    28 septembre

    Je suis d’accord mais en partie seulement. De voir la déco scandinave partout, tout le temps est un peu indigeste mais il en va de même de toutes les autres modes du moment (boho avec plantes et tapis ethniques par exemple). En fait je ne suis pas d’accord sur le côté froid de ce genre de ddéco, pour moi blanc ne veut pas dire aseptisé. Les intérieurs scandinaves sont au contraire souvent très chaleureux, conçus comme des cocons très lumineux en opposition au climat/environnement extérieur. Au fait, je teste au quotidien canapé blanc et enfant de 2 ans (un enfant normal, avec les mains qui collent et tout) et c’est tout à fait jouable;)!

    • Clémence

      29 septembre

      Bonjour Marine, je vous suis complètement dans votre commentaire.
      Je ne condamne aucune déco, ce que j’essaie de dire peut-être maladroitement parfois (et parce que je ne peux pas développer à chaque fois), c’est que chacun doit trouver son style. L’important, c’est que son intérieur soit en accord avec ceux qui y habitent et qu’on s’y sente bien. C’est pour cela que j’essaie de panacher les genres.
      Si pour vous c’est « canapé blanc et murs blancs », c’est chouette.
      Belle journée à vous, et merci d’avoir laissé votre avis.

      PS : Et pour le style bohème tapis ethniques, plantes et tout le tralala, je vous suis aussi. Je ne sais pas si vous avez lu mon article sur les tapis Beni Ouarain, stop ou encore…

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM
@turbulencesdeco