Un loft industriel qui joue la carte récup’ et esprit nature

Le loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo Architecten

J’adore l’ambiance qui se dégage de ce loft à la fois brut de décoffrage qui joue la carte récup’ et esprit nature. C’est pourquoi en retrouvant des compléments de photos sur le site deezen, j’ai eu envie d’actualiser cette visite [ publiée à la base le 15 janvier 2015 ] avec de nouvelles vues. Vous verrez il y a une différence entre les mises en scène stylées pour le blog coffeeklatch.be et les photos d’agence, mais le lieu garde toujours un certain charme.

L’endroit est immense, peut-être un peu trop à mon goût [ et je me demande très terre à terre, comment on chauffe ? ], mais j’aime les grandes baies vitrées qui ouvrent sur le jardin. Il s’agit du loft rénové par l’agence Houben & Van Mierlo Architecten, qui sert à la fois lieu de vie à Maurice Scheltens et Liesbeth Abbenes & family et d’espace de travail.

Le loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo ArchitectenLe loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo Architecten

Le loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo ArchitectenLe loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo Architecten

Vous pouvez voir le reste du reportage sur coffeeklatch.be – Photos : Bart Kiggen

La petite histoire du loft

Sur le blog de bloesem et celui de sfgirlbybay.com, on trouve un article de 2011 présentant leur ancienne maison, photographiée par Marjon Hoogervorst (ci-dessous). C’est amusant de voir comment Maurice Scheltens et Liesbeth Abbenes ont transmuté leur univers d’une petite maison à un loft industriel sans le dénaturer. C’est la même chose, mais en beaucoup plus grand !

marjon-hoogervorst-photography-dining-roommarjon-hoogervorst-photography-green-kitchen

Cependant, on n’est pas dans les mêmes perspectives. Cette installation a demandé de gros investissements, car à la base il n’y avait rien, pas même un mur. Il s’agissait d’anciens hangars de stockage de pommes de terre, situés dans le quartier populaire de Amsterdam-Noord.

On retrouve le style classique du loft industriel : murs de briques en l’état, verrières en métal, ciment/béton, gaines d’alimentation visibles. Le charme de la décoration tient du mix and match de meubles design, issus des marques et des créateurs qu’ils aiment et avec lesquelles ils ont collaborées, d’objets chinés que l’on retrouve de l’ancienne maison et de bouquets de fleurs.

Une maison est une sorte de nature morte. C’est un grand projet de construction entièrement orchestrée par le choix du type de bois, à la cueillette les interrupteurs. Rien de ce que vous voyez, est originale.

Focus sur le studio
Scheltens & Abbenes

Ils sont connus pour photographier des objets et des produits, en décontextualisation complètement les dits objets. Leur spécialité est d’organiser méticuleusement objets. Ils les réduisent à des formes géométriques et les organisent de telle sorte qu’ils forment un tout nouvel objet. C’est un processus long et laborieux qui demandent beaucoup de précision.

by Scheltens & Abbenes

by Scheltens & Abbenes

Nous essayons toujours de regarder le monde différemment. Zoomer sur des détails ou quelque chose qui semble insignifiant à première vue, c’est comme examiner un objet de l’arrière ou de l’intérieur. Notre travail n’est pas sur ce que vous voyez, mais sur la façon dont vous regardez.

L’intervention de Houben & Van Mierlo Architecten

Le lieu se composait de deux hangars de différentes périodes, construits en utilisant des méthodes différentes. Le premier a été érigé à l’époque de la deuxième guerre mondiale, en utilisant une construction hybride, tandis que la seconde date des années 1960. Plusieurs extensions ajoutées au cours des années écoulées ont été enlevés et les bâtiments ont été dépouillés à leurs coquilles de base au tout début du processus de rénovation.

Les architectes ont choisi de maintenir les pièces décloisonnées. Ils les ont adaptées pour accueillir les espaces de vie et de travail. Les matériaux introduits à des fins structurelles, techniques ou esthétiques ont été choisis pour compléter la sensation industrielle de l’intérieur.

Le loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo Architecten

Le loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo Architecten

Le loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo Architecten

Le loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo Architecten

Le loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo Architecten

Le loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo Architecten
Le loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo Architecten

Le loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo Architecten

Le loft de Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes Amstedam, rénové par Houben & Van Mierlo Architecten


  1. Pierre

    15 octobre

    Sans être très terre à terre, je me demande aussi comment on chauffe… surtout que ça se passe en Hollande, et qu’on ne voit pas de système de chauffage (à part peut-être les gros tuyaux au plafond ? )… ceci dit c’est un très bel article sur les lofts !
    Merci Clémence !

  2. Julia

    19 octobre

    Magnifique.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

INSTAGRAM
@turbulencesdeco