L’esprit Merci chez My little Paris

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

Au mois de septembre dernier, j’ai eu l’occasion de visiter la maison My Little Paris. Imaginez, une maison sur les pentes de Montmartre, avec un-je-ne-sais quoi de ville de province. Le rêve. Le luxe.

A l’intérieur, le rêve a continué, car la belle maison avait été entièrement décorée par les trois fondateurs d’Antoinette Poisson (éditeurs de papiers-peints dominotés). C’était beau. [ Vous pouvez voire des photos ici. ] Ils allaient laisser place dans les jours qui suivaient à l’équipe de Daniel Rozensztroch qui officie aux mises en scène du concept store Merci. Bref, l’ambiance allait changer du tout au tout.

C’est le principe de cette maison : être un cadre pour mettre en avant des créateurs, des créations. Un endroit pour travailler. Recevoir des collaborateurs. Organiser des soirées. Se rencontrer.

Cette histoire a quelques mois, mais je me suis dit que je n’en avais pas encore parlé par ici. Voilà qui est fait, j’espère que cette visite vous inspirera. Pour ma part assez fan du style « brocante chic parisien » de Merci, donc j’aime bien. Cela me donne des idées.

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

Quand je dis que la Maison allait changer du tout au tout, c’est peu exagérer, car on sent que cette vieille demeure bourgeoise a une âme et une d’histoire. Tous les décorateurs qui s’y collent n’y pourront rien changer, à moins de la dénaturer. On reste dans l’esprit « bonne maison de famille française un peu décatie ».

Alors la question du jour est : en décoration est-ce le cadre qui compte ou ce qu’on y met qui fait le décor ? Evidemment, je n’ai pas la réponse, ou celle d’une normande.

La visite

On est toujours accueilli dans la pièce à vivre : à droite la grande tablée qui n’a pas changé en dehors des chaises avec au fond la cuisine, à gauche le salon et le coin bureau. L’escalier, nous conduit aux chambres, bureau, dressing et l’incroyable salle de bain aménagée comme une pièce à vivre. La cerise sur le gâteau sont les combles, certes un peu bas de plafond avec des poutres à enjamber, mais parfaits pour buller.

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards ParisL'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

Les vœux de Daniel Rozensztroch

J’ai imaginé cette maison comme si une famille ayant ses habitudes chez Merci venait y trouver refuge.  Mais attention, aucun des objets que j’ai choisi de présenter n’est anodin, il raconte une histoire, celle de la famille que j’imagine vivre ici. Je n’ai pas aménagé cet espace pour qu’il soit beau en images. Dans une maison vivante, on assume son propre mauvais goût.

Propos recueilli sur ideat.thegoodhub.com

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards ParisL'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

En déco, il y a un truc que j’adore, c’est le mélange de pièce vintage années 50 / 60 au look désuet que l’on confronte à du design contemporain. J’aime l’ambiance nostalgique qui s’en dégage.

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards ParisL'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

J’ai déjà la coiffeuse en rotin que possédait ma maman… mais pas la pièce pour me servir de dressing !

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

J’aime assez l’ambiance vintage en général, mais pour les enfants encore plus. Voir aussi mon article sur les bureaux d’enfant.

L'esprit Merci chez My little Paris - La maison des Brouillards Paris

Attention : toilette de dingue !

Toutes les informations shopping sur le site de Merci.


  1. Pierre

    13 février

    Je trouve que les gens qui ont un peu d’humour s’en sortent toujours mieux que les autres… et c’est valable aussi pour la déco : j’aime bien la rangée d’assiettes avec celle fixée un mètre plus bas, la collection de brosses à dents géantes , cet incroyable déco murales créée au-dessus d’un lit et le papier peint des wc … c’est super cool et on s’y sent bien (c’est le but de la déco intérieure, non ?)
    Bravo!

  2. Yohan

    15 février

    Le bureau type Jacques Hitier dans la chambre d’enfant est juste superbe !
    On a dégoté un chevet du même type sur http://www.broc4you.com et hop direction la chambre du petit 🙂

  3. marionosieyo

    1 mars

    Je trouve que les gens qui ont un peu d’humour s’en sortent toujours mieux que les autres… et c’est valable aussi pour la déco : j’aime bien la rangée d’assiettes avec celle fixée un mètre plus bas, la collection de brosses à dents géantes , cet incroyable déco murales créée au-dessus d’un lit et le papier peint des wc … c’est super cool et on s’y sent bien (c’est le but de la déco intérieure, non ?) Bravo!

    • C’est la deuxième fois qu’on me fait cette réflexion par commentaire, et je pense que c’est vrai. On pourrait dire aussi ne pas se prendre au sérieux. J’avais un article sur l’humour dans la déco. Bon du coup, je suis allée chercher dans mes archives, et je suis en train de l’actualiser, car il me paraît important. Je le fais remonter en une la semaine prochaine.
      Donc à surveiller la semaine prochaine.

      Clémence

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

INSTAGRAM
@turbulencesdeco