INTÉRIEURS, Maisons de ville

Chez Anna Cate sous le signe de William Morris

Pour cette deuxième édition « Le mercredi, c’est que pour les enfants… et les mamans aussi« , j’avais envie d’évoquer ce très joli intérieur de la blogueuse suédoise Anna Cate qui a ouvert ses portes à Elisabeth Dunker alias Fine a little day et à lovelylife.se. Je commence donc avec cette très jolie chambre de petite fille et Lire
INTÉRIEURS, Maisons de ville

Anne Millet habite une maison très sympa

Après Aurélie Lécuyer, sa complice, la styliste de mode enfantine, Anne Millet ouvre les portes de sa bien sympathique maison à The socialite family. J’avais découvert émerveillée son univers, dans le IDEAT de février 2013, info qu’elle reliait d’un « ouahou, je suis dans IDEAT » sur son blog mymobilhome, et je comprends son enthousiasme. Anne et sa Lire
INTÉRIEURS, Maisons de ville

Simplicité d'une maison de famille anglaise : The hambledon

91 magazine est un magasine en ligne gratuit qui a vu le jour en octobre 2011, spécialisé dans l’art du patchwork et de tout ce que nous aimons « bidouiller à la maison » : crochet, tricot, petit bricolage…, mais il parle aussi d’intérieurs et de lifestyle à l’anglaise. Sur leur blog patchworkharmony.blogspot.fr, vous trouverez une multitude d’idées Lire
INTÉRIEURS, Maisons de ville

Tree of life : House h par Hiroyuki Shinozaki architects

Je voulais m’amuser à contrebalancer mon article d’hier sur l’agence japonaise Eight design qui donne à des appartements lambda, un caractère bohème post-industriel. Là, on est dans ce qu’on attend d’un cabinet d’architectes japonais : concept, épure et austérité. C’est sérieux, mais très créatif. La maison h, construite dans les années 60 par par le Studio Lire
INTÉRIEURS, Maisons de ville

Mapesbury road, chez la styliste anglaise Marianne Cotterill

Tapez Mapesbury road sur votre moteur de recherche préféré et vous tomberez forcément sur l’intérieur de la styliste d’intérieur Marianne Cotterill.  Il n’y a sans doute pas que cette demeure dans cette rue londonienne, mais celle qui nous intéresse est une maison victorienne de la fin du XIXe siècle, sur 5 étages que Marianne Cotterill a entièrement revu. Lire
SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco