Mini-lofts bohèmes [minimales] à Brooklyn

Le mini-loft d'Adam Davidson à Brooklyn

La bohème, la bohème… elle revêt toute sorte de visages. Son point commun : l’anticonformisme et peut-être pourrait-on dire l’absence de style ?

Il y a une semaine, je vous parlais de ma visite au Bon Marché à la rencontre des Makers, ces créateurs, designers, artisans de Brooklyn dans la mouvance du slow life ou Kinfolkun art de vie qui prône de vivre plus lentement, de consommer mieux, de recréer des liens sociaux, qui mise davantage sur la qualité que sur la quantité.

Aujourd’hui, je m’invite dans l’intimité de deux makers et je ne pense pas que leurs intérieurs soient des modèles de décoration. Ils reflètent plus cet art de vivre où l’essentiel ne repose pas sur la consommation de masse, le confort, le luxe, mais sur l’essentiel. Pour autant, ils ne manquent pas de charme. On retrouve ce cachet inimitable de ces « lofts » new-yorkais qui nous font rêver : murs bruts, fenêtres d’atelier en acier noir, espace ouvert, grandes hauteurs sous plafond… Ils sont meublés de mobiliers vintage qui semblent posés dans l’espace comme si leurs occupants n’étaient que de passage.

Le loft d’Adam Davidson

Adam Davidson, tout en travaillant comme architecte à New York, a commencé à recueillir les restes de cuir, des échantillons de tissus d’ameublement et des morceaux de papier pour faire des sacs à main et autres accessoires. Ce qui était un passe-temps est devenu son activité AANDD. Il habite avec son compagnons un loft loué de 90 m2, qu’ils ont partiellement aménagé en montant des cloisons et décoré dans un mode rustique ambiance milieu du siècle. Le fleuron de cet intérieur est la cheminée rouge des années 60.

Le mini-loft d'Adam Davidson à Brooklyn

Le mini-loft d'Adam Davidson à Brooklyn

Le mini-loft d'Adam Davidson à Brooklyn

Le mini-loft d'Adam Davidson à Brooklyn

Le mini-loft d'Adam Davidson à Brooklyn

Le mini-loft d'Adam Davidson à Brooklyn

Le mini-loft d'Adam Davidson à Brooklyn

Le mini-loft d'Adam Davidson à Brooklyn

Lonny – Photo : Yunhee Kim

L’appartement de Caitlin Mociun

J’ignore si la jeune Caitlin Mociun réside encore dans cet endroit, sans doute pas. Tout juste diplômée de l’École de design de Rhode Island, elle a loué ce local, un ancien bar transformé en logement qu’elle a décoré de façon minimale. Il y a comme un besoin de ne pas vraiment s’installer, de laisser la place à son projet de création de bijoux et de textiles Mociun. Elle a cependant réussi à en faire un appartement confortable et créatif qui est facile à vivre, en choisissant quelques meubles chinés, de jolis cadres, de beaux objets artisanaux…

L'appartement de Caitlin Mociun à Brooklyn || #coussins #ethniques #bohèmes

L'appartement de Caitlin Mociun à Brooklyn || #banquette #bohème

L'appartement de Caitlin Mociun à Brooklyn || #banc #plantes #vertes #urban #jungle

L'appartement de Caitlin Mociun à Brooklyn

L'appartement de Caitlin Mociun à Brooklyn

L'appartement de Caitlin Mociun à Brooklyn

L'appartement de Caitlin Mociun à BrooklynL'appartement de Caitlin Mociun à Brooklyn

L'appartement de Caitlin Mociun à Brooklyn


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco