Catégorie : MAISONS DE VILLE
INTÉRIEURS

Un intérieur «old new», plutôt new que old

Sur Turbulences Déco, je présente rarement des décors contemporains, très agencés, très design. Ce n'est pas que je suis contre, ni pour d'ailleurs, c'est simplement que je suis moins réceptive à ce type d'ambiance. Je trouve souvent, ces décors assez froids, mais voilà, j'ai beaucoup aimé ce décor. Je triche un peu, car il n'est pas complètement contemporain, ou à moitié. Il s'agit d'une maison victorienne à Londres, présentant une partie ancienne et une extension contemporaine donnant sur le jardin à l'arrière.
INTÉRIEURS

Une maison victorienne avec quelque chose de funky

La première image de cet article n'est pas forcément, la plus démonstrative du titre de mon article. Je veux parler de la touche funky, un peu décalée, un peu kitsch. Cette cuisine bleu marine, avec son ilot central, posé sur un parquet en pointe de Hongrie avec ces belle fenêtres, et ses moulures est parfaitement classique, sauf peut-être le lustre, et les fauteuils de bar en cuir qui ne vont pas complètement avec le cadre classique. C'est tout ce qui fait le charme de ce décor, qui mélange classicisme, modernité et une pointe de mauvais goût.
INTÉRIEURS

Le cottage londonien de Lonika Chandeun

La maison de l'architecte d'intérieur Lonika Chandeun est un parfait exemple de la tendance "retour vers le passé". Elle a investi avec son mari, dans un cottage d'ouvrier, typique de la période victorienne à l'ouest de Londres, qui avait été malencontreusement rénové. Et oui, c'est la problématique de certaines réhabilitations qui en voulant moderniser, dénaturent l'esprit des lieux. Ce n'est pas un mal en soi, mais lorsqu'on aime l'ancien, cela provoque toujours un léger pincement au cœur. Néanmoins, ils ont réussi à insuffler une nouvelle âme à cet intérieur, dans un style, parfaitement anglais.
INTÉRIEURS

Une maison parfaitement lagom en Suède

Pour ce weekend, j'ai repéré cette maison suédoise parfaitement lagom. Cette maison reflète l'art de vie suédois et les principes lagom, le pendant du hygge danois, qui pourrait se traduire par "juste ce qu'il faut". Il appartient à l'architecte d'intérieur Marianne Wikner. Dans cette maison des années 70, elle a réussi à créer un décor unique, chaleureux et parfaitement imparfait.
SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco