Vivre dans un hangard : chez la photographe Hilary Walker


J’aime beaucoup le travail de la photographe Hilary Walker qui officie pour les meilleurs magazines de son pays, l’Australie. Pour Frankie magazine (jan-fe-2013), elle a mis en scène son propre logement, un vaste entrepôt qu’elle partage avec son mari, Benjamin Baldwin.

Le lieu en lui-même d’un point de vue architectural n’a rien d’exceptionnel. Je n’ai pas été étonnée à la lecture de l’interview que sous les tôles ondulées, ils aient froid en hiver (et oui, à Melbourne, il y a des saisons) et quand été, ce soit canicule. Cependant, ces inconvénients en plus du fait qu’il n’y avait pas vraiment de sanitaires, n’a pas eu l’air défrayé le jeune couple. Ils se sont dans un premier temps, réfugiés dans une petite pièce, nommée « womb room » avant d’isoler quelques parties pour faire des pièces à vivre plus confortables, et d’installer une vraie douche.

L’espace sert autant de lieu de vie, de travail et de salle de badminton ! Bref, ils ont l’air de s’éclater dans la vie. Le tout est meublé de meubles de seconde main dans la philosophie des propriétaires. Ce n’est pas particulièrement beau, mais j’adore ce genre d’ambiance lumineuse avec son bric à brac qui reste très minimal, et très bien mis en valeur – on sent le regard de la photographe. Je vous invité d’ailleurs à visiter son site et son blog avec ses récents travaux.


  1. Superbe espace! trop marrant l’idée pour étendre son linge au plafond, pratique par contre..

  2. Céline

    5 avril

    J’aime beaucoup cet univers frais et coloré !

  3. C’est … déconcertant, mais sympa 😉

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco