La faïence punk avec le duo danois de Art tiles

Je ne sais pas si c’est une jolie découverte, car les créations de ce duo de filles danois ne sont pas ce que l’on pourrait appeler jolies, mais plutôt punk, oui punk pour le choix des couleurs noir et blanc, fluo et des graphismes inspirés des tags de rue, photographies subversives, slogan pas trop catholiques.
Ainsi des motifs graphiques classiques des carreaux ordinaires, recolorisés tout de même côtoient têtes de mort, talons aiguilles, poupées, doigt, tags…

Du coup ces carreaux de faïence sortent de la cuisine, ils viennent décorer une entrée, un salon, même des chambres d’enfant.

Arttiles_09.png

C’est l’histoire de la symbiose de deux filles Trine Galschiøt & Anette Normark qui étaient fascinées par les façades du Sud de l’Europe, décorées de faïence pour ne pas les citer les « azulejos ». Elles se sont emparées du banal carreau de faïence blanc carré pour en faire une oeuvre d’art. Elles utilisent de la peinture acrylique et un vernis spécial qui leur donne l’aspect de porcelaine. Le duo d’artistes a mis au point une série de techniqes uniques, pour imprimer à la main chaque tuile comme une petite toile, avant qu’il ne devienne une partie d’une grande œuvre d’art.

arttiles_05.jpg

Et chez elles, c’est comment ?

Nous ne verrons que l’intérieur d’Anette Normark qui vit avec son mari et leurs deux filles, de trois et six ans, dans un appartement de 140 m2 à Copenhague. Ce vaste espace est investi avec beaucoup d’humour, chaque pièce possède sa touche de drôlerie et bizarrerie, de meubles chinés et de création d’Arttiles.

anette-normark-home_02.jpg

Au dessus d’ une chaise trouvé au marché aux puces, couverte d’une peau d’agneau toute douce, la peinture  de Frodon Mikkelsen

anette-normark-home_03.jpg

anette-normark-home_04.jpg

A gauche, on aime la mise en scène d' »œuvres » préférées. La chaise de bureau provient de chez Meubles Lop, la photo sur la table est de Arttiles et la lampe de bureau a été chinée sur un marché aux puces de Berlin. A droite, on aime le réfrigérateur entouré de ruban d’avertissement.

anette-normark-home_05.jpg

anette-normark-home_06.jpg

La cuisine est un vaste espace ouvert qui peut accueillir un coin salle à manger spacieux. J’adore les chaises chinées à Berlin, on dirait qu’elles ont des pattes qui vont avec une table en bois couverte de zinc galvanisée de chez Raun.

Source : Bolig


  1. marionromain

    18 octobre

    Ah, moi je dis que c’est une jolie découverte. Ce patchwork de carreaux, tout dépareillés, c’est une idée que je vais garder bien au chaud, tiens…

  2. SKTV

    18 octobre

    La « faïence punk », c’est un concept ! Mais j’adore… La déco du comptoir (un bar ?) et celle du bureau avec des carreaux isolés, surtout. J’imagine bien : tête de mort, flingue, tête de poupée, « blank walls are criminal »… (Je dois être « punk », moi aussi !)

    Une très jolie découverte, même si la calculette me dit que ça met le carreau à 40.00 € !

    • clémence P-M

      18 octobre

      Ca doit être ça. On doit avoir un fond punk.

  3. marionromain

    18 octobre

    Ah, moi je dis que c’est une jolie découverte. Ce patchwork de carreaux, tout dépareillés, c’est une idée que je vais garder bien au chaud, tiens…

  4. SKTV

    18 octobre

    La « faïence punk », c’est un concept ! Mais j’adore… La déco du comptoir (un bar ?) et celle du bureau avec des carreaux isolés, surtout. J’imagine bien : tête de mort, flingue, tête de poupée, « blank walls are criminal »… (Je dois être « punk », moi aussi !)

    Une très jolie découverte, même si la calculette me dit que ça met le carreau à 40.00 € !

    • clémence P-M

      18 octobre

      Ca doit être ça. On doit avoir un fond punk.

  5. marionromain

    18 octobre

    Ah, moi je dis que c’est une jolie découverte. Ce patchwork de carreaux, tout dépareillés, c’est une idée que je vais garder bien au chaud, tiens…

  6. SKTV

    18 octobre

    La « faïence punk », c’est un concept ! Mais j’adore… La déco du comptoir (un bar ?) et celle du bureau avec des carreaux isolés, surtout. J’imagine bien : tête de mort, flingue, tête de poupée, « blank walls are criminal »… (Je dois être « punk », moi aussi !)

    Une très jolie découverte, même si la calculette me dit que ça met le carreau à 40.00 € !

    • clémence P-M

      18 octobre

      Ca doit être ça. On doit avoir un fond punk.

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco