Une maison en béton brut à Amsterdam

img_01

Avant hier, un peu désemparée, envie de rien faire, cela arrive, je me suis changée les idées en téléchargeant des magazines, de façon légale de pays lointains. J’avais envie de feuilleter Frankie magazine, le fameux journal « lifestyle » australien, et puis je me suis demandée (petite que je suis) à quoi pouvait ressembler le Elle déco d’Afrique du Sud (juin-juillet 2012, celui d’hiver). A première vue, la couverture n’avait rien de bien palpitant, mais l’intérieur était vraiment intéressant. Je vous le dis tout de suite, le magazine ne se limite au seul continent d’Afrique, bien au contraire, et j’ai surtout craqué pour ce reportage qui se situe à Amsterdam !

Première visite, celui d’une maison aux allures de loft -cause tout en béton-, située sur l’île artificielle de Steigereiland à Amsterdam. Demain, j’écris un article sur l’autre découverte l’hôtel Exchange…

img_02

Il s’agit du lieu d’habitation d’Emilia Heijmans (diplômée de l’Académie de l’Art à l’Université d’Amsterdam et aujourd’hui journaliste de télévision) et Sieger Kotterer (chef de projet Sieger dans le musée de la musique à Amsterdam), et de leur fils de 9 ans. Maintenant que les présentations sont faites, passons à l’intérieur.

La caractéristique de ce projet tient au fait que sur l’île artificielle Steigereiland, les gens n’ont pas de contraintes architecturales, chacun est libre de choisir les matériaux, les couleurs, la forme… à condition d’obtenir un poste, car les parcelles se gagnent par voie de loterie. Le couple a eu la chance d’être parmi les heureux gagnants et a opté pour une construction en béton comme une sorte d’atelier d’artiste : haut en plafond pour la pièce principale (4 mètres) et grande baie vitrée, les chambres à l’étage sont du coup plus exiguës.

L’idée est que le lieu soit toujours en devenir. Pour Emilia, il fallait que ce soit imparfait, pour que ce soit plus vivant. Ils ont donc laissé les murs bruts avec les traces de coulures qui contrastent avec « le cercle brun » peint par Emilia. Beaucoup de choses sont des réalisations maisons comme la banquette constituée de plusieurs matelas (kaki et orange), les meubles de récup… Bref un mélange de tons neutres et de couleurs néon, de matériaux bruts, naturels et contemporains, de choses anciennes et de design. Le tout donne quand même un effet quand même un peu monacal.

img_10

palette

img_11

img_04

img_05

img_12

img_07

img_08

img_14

Extrait du Elle decor South Africa
Texte Emilia Eijmans – Production Leonoor Ottink – Photographie Nathalie Krag / Taverne Agency

+ Retrouver un autre article sur le site du magazine tchèque (!!!) Bydleni

J’ai rajouté des visuels trouvés sur le site du magazine Homelife


SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco