Vers un intérieur plus minimaliste

Vers un intérieur plus minimaliste ou l'art d'épurer son intérieur à retrouver sur Turbulences Déco

Ou l’art d’épurer son intérieur

Et si avoir un bel intérieur, agréable et facile à vivre tenait du rangement ? Je dirais même plus, de notre capacité à désencombrer nos intérieurs, et surtout à ne pas les encombrer inutilement et inexorablement. C’est un fait, la société dans laquelle nous évoluons, nous incite à consommer toujours plus. Ainsi, la plupart d’entre nous (moi la première), cumulons des objets plus ou moins superflus, plus ou moins beaux.

L’idée du minimalisme est donc de réduire nos possessions, pour gagner en temps, en légèreté. On parle aussi de slow decoration. Notre intérieur gagnera aussi, l’air de rien, en esthétique.

Tout l’art d’épurer son intérieur est de réduire nos possessions, en trouvant le bon équilibre entre l’utile et l’agréable. Nous pouvons ainsi distinguer, ce qui sert comme une chaise ou une lampe, de ce qui décore, comme un vase, ainsi que le petit désordre du quotidien, livres en cours, magazines, clés… parfois envahissant, qui fait partie de la vie. En réduisant les objets présents dans l’espace, et en leur trouvant une place, nous n’aurons plus à engager une lutte quotidienne contre le désordre. Cela se fera naturellement.

Vers un intérieur plus minimaliste // Catalogue de la marque minimaliste Form and Refine - Photo : Helle Herman Mortensen

Vers un intérieur plus minimaliste // Catalogue de la marque minimaliste Form and Refine - Photo : Helle Herman MortensenVers un intérieur plus minimaliste // Catalogue de la marque minimaliste Form and Refine - Photo : Helle Herman Mortensen
Très beau catalogue de la marque minimaliste Form and Refine – Photo : Helle Herman Mortensen

Autres inspirations

Un certain désordre fait partie du quotidien. Cela fait partie de la vie.

Un certain désordre fait partie du quotidien. Cela fait partie de la vie.

Quel votre degré de l’ordre ?

Chacun a en effet un degré d’acceptation d’encombrement qui lui est propre. Certains aimeront les espaces vides, minimalistes, pour ne pas dire « minimalistique » comme les images ci-dessus. D’autres en revanche, ne se sentiront bien que s’il y a une accumulation d’objets, qui les rassurent. Entre les deux, beaucoup n’ont plus conscience de l’accumulation des objets qui les entourent et de la désharmonie que cela génère.

Néanmoins, accumulation ne veut pas dire forcément désordre. J’avais écrit un article sur le sujet : La vie sans style, une déco plus vraie qui interrogeait quelque part sur, notre façon de mettre en scène le désordre.

Le problème est donc lorsque l’on ne maîtrise plus l’accumulation, que cela devient une habitude pour combler, quoi ? Une angoisse, un manque… Chacun trouvera sa propre réponse. En tous cas, je pense qu’il est intéressant de régulièrement s’interroger sur nos vrais besoins. [ Je fais régulièrement des sessions de vidages, et vous savez quoi, il n’est pas facile de s’y mettre, mais cela vide la tête. ]

Je rappelle que le minimalisme n’est pas un style, c’est une manière de vivre. C’est pourquoi dans cet article, sans trop dériver, vous trouverez des exemples d’ambiances différentes : scandinaves, modernistes, méditerranéen…

Vers un intérieur plus minimaliste // Design intérieur : Liljencrantz Design – Photo : Erik Lefvander

Vers un intérieur plus minimaliste // Design intérieur : Liljencrantz Design – Photo : Erik Lefvander

Design intérieur : Liljencrantz Design – Photo : Erik Lefvander

Les bienfaits d’un habitat clair et bien organisé

Un habitat clair et bien organisé aura un vrai impact sur notre mental. Les espaces paraissent plus grands. Il est plus facile d’y circuler. Les objets que nous aimons sont mieux mis en valeur, sans parler du gain de temps pour le ménage. Selon Marie Kondo, la prêtresse du rangement, l’ordre permettrait aussi, de mieux se connaître et de mieux savoir ce que l’on aime. Néanmoins, avant d’arriver à ce nirvana, il y a quelques étapes à franchir, dont je vais vous résumer les grands principes.

Vers un intérieur plus minimaliste // via decor8blog.com -Intérieur de Swantje Hinrichsen (@swantjeundfrieda)

Vers un intérieur plus minimaliste // via decor8blog.com -Intérieur de Swantje Hinrichsen (@swantjeundfrieda)

decor8blog.com -Intérieur de  Swantje Hinrichsen (@swantjeundfrieda)

Trier pour épurer

Une des principales étapes pour tendre à un intérieur plus minimaliste, consistera à trier pour épurer. Ce tri n’est pas toujours facile à faire, voire douloureux pour certains, mais nécessaire. Le leitmotiv sera donc de « jeter, donner, désencombrer » et cela, sans concession. Je reviendrais dans un autre article sur les techniques de tri, de classement, car il y a beaucoup à dire sur le sujet.

Vers un intérieur plus minimaliste // Intérieur slow méditerranéen de la photographe Kate Zimmerman Turpin

Organiser

Il faudra ensuite penser des rangements fonctionnels et esthétiques, sans créer de niches à désordre, car une des grandes erreurs est de vouloir stocker des choses  » au cas où « .

Un truc en décoration est d’opter pour des rangements fermés comme des placards et d’autres ouverts comme des étagères. L’idée est de mettre en avant des objets qui nous plaisent et de cacher ce qui est utile, mais pas forcément beau. Des vide-poches et paniers permettront de ranger facilement et esthétiquement des objets. Il faut que les zones de rangement soient claires et bien définies, accessibles et faciles d’utilisation pour tous les membres de la famille.

Par expérience, je dirais qu’il faut expérimenter.
Par exemple, vous connaissez sans doute, le principe du placard à chaussures. Bizarrement, en tout cas, chez moi, les chaussures ne trouvent que rarement, le chemin du dit-placard !! Peut-être devrais-je alors, tester le grand panier, qui sait ? Ou abandonner l’idée que cela soit parfaitement rangé, en définissant une zone de micro-désordre, sous la banquette d’entrée. Qui vous parlait, de l’acceptation d’un petit désordre quotidien ?

En insufflant plus de minimalisme dans votre intérieur, vous gagnerez en qualité de vie. Néanmoins, cette démarche ne se fera pas en quelques jours. C’est un long cheminement qui devra impliquer tous les membres d’un même foyer, ce qui peut être compliqué. Il sera difficile d’imposer à un adolescent ou même au mari, récalcitrant à l’idée de se débarrasser de certaines affaires, dont pourtant il ne se sert plus depuis X années, les notions de minimalisme. Je n’ai pas de solutions toutes faites à vous donner. Je pense que la patience sera maîtresse dans ce travail !

Il ne faut pas non plus que la recherche de minimalisme devienne une obsession, un challenge. Il est ainsi possible de créer des espaces au vide intersidéral et d’autres, plus encombrés. En tout cas, j’espère que cet article vous aura intéressé et vous aura incité à réfléchir à cette question, si cela n’est déjà le cas. Cela est la base, pour obtenir un bel intérieur, agréable à vivre. Le style, c’est autre chose.

Vers un intérieur plus minimaliste ou l'art d'épurer son intérieur à retrouver sur Turbulences Déco

N’hésiter pas à partager, épingler, ou à me laisser un commentaire,
même court, ça fait toujours plaisir, on sait qu’on est lu !
Merci d’avance.

Sur Pinterest – Décor minimaliste


  1. Une déco minimaliste et une tendance au « slow living » : de beaux espaces déco et épurés. On est fan !

    • Clémence

      12 octobre

      Bonjour,
      Merci, merci d’avoir laissé un commentaire.
      Je suis allée voir votre site, cela correspond bien à votre univers.

      Clémence

  2. Marie Noelle

    8 octobre

    D accord avec Garance…ces intérieurs très beaux font un peu catalogue et manquent d âme et de vie ! Pour un tel résultat chez-soi, on met les enfants en pension, on évite de s assoir sur le canapé pour ne pas déranger les coussins., on ne cuisine plus etc…pas pour moi

    • Clémence

      9 octobre

      Bonjour Marie-Noëlle
      Je comprends complètement vos réactions. Sans doute ces exemples n’étaient-il pas les mieux choisis, mais ce sont ceux qui illustrent ce type d’article.

      Je le répète le minimalisme n’est pas un style. On peut mettre de la couleur, aimer la brocante, cumuler des objets déco qu’on a pris le temps de choisir…

      Cet article explorait plutôt la question du rangement, de comment épurer son intérieur pour se sentir mieux, se faciliter la vie. C’est plutôt un mode de vie, ce qui n’interdit pas du tout d’avoir des enfants ! Et heureusement. Quand on a moins d’objets, on est moins envahi, l’intérieur se range plus facilement… Enfin, personnellement, j’essaie d’aller vers ça, d’avoir des rangements faciles et efficaces. Ça ne nous empêche pas que notre intérieur soit régulièrement en désordre, mais un peu moins qu’avant.
      Je vais continuer à explorer la question du minimalisme, car il y a vraiment des choses à creuser.

      Bonne journée,

      Clémence

      • Galloux

        9 octobre

        Bonjour Clémence, un grand merci pour votre analyse pointue sur ce sujet.
        Pour ma part, j avance dans l âge…j ai beaucoup collectionné ( art primitif, peintres africanistes,, objets d art, céramique..) et je ressens le besoin d alléger mes lieux de vie. Je revend, je donne, je range et je m entoure maintenant de quelques objets fetiches que j aime. La sélection est parfois douloureuse mais je porte un autre regard sur les objets qui me sont chers, je les mets en evidence et quel bonheur ! Bien sûr, j aime aussi mon bureau empli de souvenirs et de desordre, comme un refuge.
        La vie nous permet d avoir tant de periodes de choix, c est cela que j aime.
        Merci pour votre travail !

        • Clémence

          12 octobre

          Bonjour,
          Merci, c’est le fruit de longues réflexions sur la décoration et l’aménagement d’intérieur. Peut-être faut-il vieillir pour être plus sage ? Vaste sujet.
          Je dis à ma fille : « chaque âge apporte quelque chose, chaque est différent ». Elle n’a pas l’air convaincue, elle se marre. Laissons-la rire, 11 ans. Cela viendra.
          Bonne soirée,

          Clémence

      • Marie Noelle

        10 octobre

        Bonjour Clemence,
        En relisant mon commentaire aujourd’hui, je m aperçois que j ai été un peu sèche ! Certes le style minimaliste ne me correspond pas, je déteste le bazar et les maisons trop encombrées mais heureusement d autres aiment. Ce serait tellement triste de retrouver les mêmes ambiances chez tout le monde. Je voulais rajouter que je te suis depuis des années avec le même plaisir, tes reportages éclectiques font la richesse de ton blog ! Alors MERCI de nous offrir toutes les semaines des articles pertinents pour nous les amoureux (ses) de la déco. Bon week-end.

  3. Caroline

    8 octobre

    en relisant votre édito…je m’aperçois faire partie de vos  » assidues  » qui ne prennent pas le temps de vous laisser des commentaires!
    à prendre comme un compliment (pour ma part) j’attends à chaque fois vos publications avec la même envie que l’attente liée à la réception d’un magazine tel que « Arts et décoration »….
    Tous les styles sont intéressants et tout azimut au niveau du monde, j’en prends souvent plein les yeux.
    Pour ce qui est du style minimaliste…il correspond à des attentes, je préfère pour ma part le mixer avec des couleurs et du vintage et moderne…bref un style « bien à soi »…loin des standards !

    • Clémence

      9 octobre

      Bonjour Caroline,
      En tout cas, merci d’avoir laissé un commentaire. Il ne faut avoir aucun complexe, avec ça. Je ne vais vous le cacher, je fais pareil, je ne laisse pas souvent des commentaires, car je n’ai pas le temps, je ne sais pas quoi dire. Cependant des fois, je laisse des messages à mes consœurs déco, car je sais que cela fait du bien de recevoir un mot doux.

      J’avais pris le parti pris dans ce blog, de ne pas me cantonner à un style, car je trouve important d’explorer plein d’univers, car chacun raconte quelque chose. Le seul point important pour moi, est que cela soit de qualité, pas trop surfait.

      Je vais continuer à explorer les notions de minimalisme, même si cela ne parle pas à tout le monde.

      Bon weekend à vous,

      Clémence

  4. Garance

    7 octobre

    Clairement, le minimalisme n’est pas pour moi… je n’aime guère d’ailleurs les intérieurs présentés, je trouve qu’il y a un peu un « effet catalogue » : si beaux soient-ils, ils semblent manquer d’âme, on l’impression que personne n’y habite. Alors que les intérieurs présentés par exemple dans l’article « le charme bohème du vintage » me parlent mieux. J’aime bien aussi les accumulations de plantes.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco