Comprendre les couleurs en décoration pour mieux les aborder

Une chambre jaune et blanc cassé par Alex March studio - Projet : Ático en Barcelona

J’aime les couleurs. Enfant, je collectionnais les crayons de couleurs, les boîtes de peinture, juste pour le plaisir de les classer, de les faire se confronter et aussi, de les mélanger. Je le faisais instinctivement, puis de façon plus réfléchie. Quand j’ai travaillé pour une boutique de décoration, j’ai passé des heures à manier les nuanciers pour comprendre leur impact chromatique en déco. J’ai ainsi, acquis des connaissances théoriques à travers la pratique et les livres. J’ai également développé une approche intuitive des couleurs, que je vais tenter de vous expliquer pour comprendre les couleurs en décoration, et vous aider à mieux les aborder… sans en avoir peur.

Quand nous nous décidons à peindre les murs d’une pièce, ce n’est pas une page blanche à laquelle nous nous confrontez, mais un espace blanc, tout au moins un espace à mettre en couleur. Il nous faudra le coloriser, en optant pour une deux, trois teintes, avant de mettre en scène des objets, qui eux aussi affichent des couleurs. Opération, s’il en est qui demande un peu de pratique et de connaissance.

| Quand vous ne savez pas, vous opter pour le blanc. C’est une solution, comme une autre. Un choix très courant, aujourd’hui.

Photo en une : Design intérieur : Alex March studio – Projet : Ático en Barcelona


Un intérieur anglais avec du papier peint, Hegemone BP 5705 Farrow & Ball

Un intérieur anglais avec du papier peint, Hegemone BP 5705 Farrow & Ball

Sachez que cela n’a pas toujours été le cas. Il n’y a pas si longtemps, les intérieurs n’étaient absolument pas blancs. Ils étaient couverts de papier peint et affichaient la couleur partout. Puis le goût du contemporain, les influences scandinaves, les constructions actuelles qui se vendent immaculées, le blanc est devenu la norme. Cela a dû commencer à la fin des années 80. Les années 90 ont promulgué un certain minimalisme chic et sobre et ont fini de lancer le blanc.

Les autres couleurs n’ont absolument pas disparu, mais le goût des intérieurs colorés, en partie. Les couleurs font peur, peur de se tromper, peur que cela soit raté, peur de se lasser, peur de paraître « plouc », « bohème ».

| Si vous ne savez pas, mais que vous avez néanmoins envie de sortir du blanc, je vous conseillerais de me lire et de vous adresser à un coloriste.

Autres inspirations

Un salon turquoise par Retrouvius - Projet : Maison située à Primrose Hill à Londres

Retrouvius - Projet : Maison située à Primrose Hill à Londres

Retrouvius - Projet : Maison située à Primrose Hill à Londres

Design Intérieur : Retrouvius – Projet : Maison située à Primrose Hill à Londres – Photo : Paul Raside

Un très beau travail de couleurs dans cet intérieur. Chaque pièce présente une palette de teintes judicieusement travaillée.

De quoi parle-t-on quand on parle de couleur ?

Il faut bien comprendre que la couleur n’existe pas en soi. Elle n’existe que grâce à la lumière et à la perception que nous en avons à travers notre rétine. D’ailleurs, c’est un fait indiscutable : nous n’avons pas tous la même perception des couleurs.

Dans notre société occidentale, nous avons distingué des groupes de couleurs qui pourrait être celles à la palette de base d’une boîte de peinture à l’eau pour enfant. On distingue ainsi, six couleurs de base : blanc, rouge, noir, vert jaune, bleu ; et cinq de second rang : violet, orange, rose, gris et brun. Se rajoute à cette liste, selon Michel Pastoureau : Les couleurs de nos souvenirs, le beige.

Alors, certes la gamme des beiges ne fait pas partie du vocabulaire de base des enfants, mais en décoration le beige est indubitablement une couleur très utile, et très utilisée, de bon ton, dirons-nous.

| Quand nous parlons de couleur en décoration, nous parlons de TEINTE.

| Quand une couleur commence à prendre des nuances, nous la nommons avec des termes plus ou moins sophistiqués, et absolument subjectifs.

Comment retrouver la teinte d’une couleur ?

C’est une question que vous êtes nombreux à vous poser, et qui fera l’objet d’autres articles. Il est possible de s’inspirer de photographie, mais retenez qu’elles sont toujours soumis à des filtres. Il faut donc, toujours tester ses peintures avant de les appliquer. Il existe aussi, des capteurs de teintes, qui sont faciles à utiliser comme le lecteur de couleur ColorReader EZ, un lecteur de couleur,  qui se glisse facilement dans un sac ou une poche. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire mon article sur comment créer sa palette de couleurs.


Rose vif et orange pop, le tout apaisé par du blanc

Design intérieur : Agence Pinto – Projet : Appartement de Fahad Hariri à Londres – Photo : Bénédicte Drummond via marieclaire.fr

Cercle chromatique l'entrée théorique pour comprendre les couleurs en décoration

Comprendre et utiliser le cercle chromatique

Je voulais très, très brièvement revenir sur le cercle chromatique qui est une porte d’entrée pour comprendre les couleurs en décoration. V

Vous connaissez tous ce fameux cercle chromatique que l’on nous inculque dès la maternelle pour apprendre à créer des couleurs. On ne dit pas encore teinte. Donc, vous savez qu’il existe trois couleurs primaires : bleu, rose magenta et jaune ; quand les mélangeant, vous obtenez les couleurs complémentaires ou secondaires : orange, vert, violet.

| Le principe est que chaque couleur a sa couleur complémentaire. En décoration, cela veut dire que si vous peignez un mur en bleu et que vous positionner un siège rouge devant, cela claque.

La connaissance du cercle chromatique et son apprentissage influence notre perception des couleurs et notre goût pour certaines couleurs. En Occident, nous aimons telle couleur : d’abord, le bleu, puis le vert, le rouge, le blanc, et le jaune arrivant en dernier.

Quid des nuances ? Quid de la lumière environnante ? De l’association de teintes ? De la texture surfacique ?
Essayons d’aller plus loin pour comprendre les couleurs en décoration.


Jouer avec le cercle chromatique comme la designer Daria Zinovatnaya

Création de la designer ukrainienne Daria Zinovatnaya

Comprendre le jeu des couleurs entre elles

Vous pouvez donc, vous saisir d’un cercle chromatique. Néanmoins, j’ai toujours trouvé cela très théorique et difficilement aidant pour harmoniser des couleurs, entre elles en décoration intérieure. Je vous propose de comprendre surtout, l’impact des couleurs en les classant basiquement à travers des notions que vous utilisez sans vous en rendre compte.

Pour la plupart d’entre vous, la couleur est la couleur. C’est quelque chose qui va de soi, elle fait partie de votre vie. Vous associez les couleurs de façon instinctives pour vous habiller, décorer, mettre en scène une vitrine de magasin, choisir un objet. Je suis certaine que vous avez mis au point une sorte de classification des couleurs, en fonction de votre perception, de leur impact visuel dans un environnement distinct.

Vous pourriez ainsi classer les couleurs, devrais-je dire les teintes, entre :


Le blanc et le noir, le jeu des contrastes

Little Green – Teintes Lamp Black + Loft White + Shallows sur le plancher

Les teintes claires et foncées

Donc, vous pourriez diviser les couleurs en deux groupes : un groupe de teintes claires et un autre de teintes foncées. On parle de VALEUR de la couleur. Cela crée des contrastes dans une pièces, le plus courant étant le contraste du noir et blanc.


L'intérieur neutre d'Holly Allenby, responsable du marketing chez The Modern House

L’intérieur neutre d’Holly Allenby, responsable du marketing chez The Modern House


Confrontation d'un fond neutre et d'une teinte rose vif

Little Greene – Invisible Green + Leather

Les teintes neutres et les couleurs fortes ou vives

Vous pourriez classer aussi, les couleurs entre les couleurs neutres ou basiques, et les couleurs fortes ou vives. On parle ici, de la SATURATION de la couleur. Plus une couleur est proche d’une couleur primaire, plus elle sera forte et vive.

En décoration d’intérieur, on qualifie de couleurs neutres, les couleurs de bases comme les blancs, les beiges, les gris, les bruns, les sables, les noirs. Ce sont des groupes de couleurs qui se mélangent facilement entre elles. Elles constituent très souvent la base de la décoration, car ce sont des couleurs faciles à vivre qu’on oublie, au contraire des couleurs fortes ou vives.

Sachez cependant, qu’il n’y a pas de couleurs vraiment neutres à part le blanc et le noir, et encore ils peuvent contenir des nuances, parce qu’ils sont obtenus avec des pigments. Néanmoins, je dirais que le noir et le blanc sont des couleurs neutres. Le mélange de ces deux teintes donne un gris neutre.

Les couleurs fortes ou vives sont au contraire des couleurs qui sont discordantes. Elles s’imposent dans un intérieur, attirent le regard. Je pense au rouge carmin, au terracotta, au jaune moutarde, bleu outremer. Ce sont des couleurs qui ne sont pas à proscrire, mais elles sont à utiliser avec discernement. Elles dépendent beaucoup des tendances. Elles s’utilisent en général pour marquer un élément ou un espace, ou comme couleur accent.


Un rouge sourd - Farrow and Ball, Crimson Red

Un rouge sourd – Farrow and Ball, Crimson Red


Les couleurs pastel en décoration, ce sont des couleurs assourdies par du blanc

Un salon en rose pastel @reserve_home

Les couleurs pastel et les couleurs sourdes

Les couleurs pastel sont des couleurs vives, rabattues avec du blanc. Elles sont adoucies. Dans ce groupe, vous trouverez le rose blush ou poudré, le vert d’eau, le bleu ciel. Ce sont des couleurs faciles à vivre, mais attention elles demandent d’être combinées avec attention. Elles ne sont pas « neutres ». Les couleurs sourdes sont des couleurs rabattues avec une pointe de noir. Cela rend les couleurs fortes moins intrusives, mais elles peuvent vite devenir ternes.

On parle de DÉSATURATION. Je reprends, nous pouvons désaturer une teinte avec du blanc ou du noir, mais aussi, avec la teinte complémentaire d’une couleur. En effet, quand on mélange une teinte avec sa complémentaire, on obtient un gris neutre.


Farrow&Ball + Liberty - Chine Green No. 35

Farrow&Ball + Liberty – Chine Green No. 35

Comprendre les couleurs en décoration, c'est savoir les classer entre couleurs froides ou chaudes

Comprendre les couleurs en décoration, c'est savoir les classer entre couleurs froides ou chaudes

Little Greene : Light Bronze Green + Slaked Lime + Nether Red + Elysian Ground + Book Room Green // Tea with Florence + Harley Green

Les couleurs chaudes et les couleurs froides

Instinctivement, on classe les couleurs entre chaudes et froides. Les couleurs chaudes sont associées à la chaleur. Ce sont la famille des rouges, des jaunes. Les couleurs froides sont les couleurs contenant du bleu. Voilà notre cercle chromatique, scindé en deux ! Je pourrais classer le blanc dans les couleurs froides, et que faire du noir ? Et du vert ? Le vert est classé dans les tons froids, mais je ne trouve pas personnellement, que le vert soit une couleur froide, surtout quand il contient du brun.

Retenez néanmoins, que les couleurs chaudes rapprochent et que les couleurs froides éloignent. C’est une technique utiliser en peinture qui pourrait être retenue en décoration.

Dans le livre de Billie Blanquet et Caroline Watelet, Toit et moi, j’ai trouvé une autre classification des couleurs qui pourraient plus vous aider : la classification des couleurs par le Yin et le Yan.

Les couleurs Yin correspondent aux activités Yin, comme le sommeil, la relaxation, la détente. Elles sont recommandées pour les chambres, le bureau, la salle de bains. On y trouve le bleu, le violet, le marron, le noir et le gris. Les couleurs Yang sont énergisantes. Elles stimulent. Elles correspondent plus aux pièces de vie comme l’entrée, le séjour, la cuisine ou encore le coin repas. Ce seront le blanc, le jaune, l’orange, le rouge.

Et le vert ? Et le rose ? Elles se placent entre les deux.

La maison de Carice van Houten pleine de couleurs à Amsterdam

La maison de Carice van Houten pleine de couleurs à Amsterdam

Design intérieur : Atelier ND interior – La maison de Carice van Houten à Amsterdam – Photo : Thijs de Leeuw


Cela m’a été assez compliqué d’illustrer cet article. L’utilisation des couleurs est tellement personnelle, variée. Il y a le style, le mobilier, l’association des couleurs et des matériaux… J’espère que cet article qui fait partie d’une série d’articles, vous aura permis de comprendre les couleurs en décoration. Mon prochain article portera sur l’harmonie des couleurs en décoration, question cruciale pour réussir la colorisation d’un décor.

Comprendre les couleurs en décoration pour mieux les aborder chez vous, un article à retrouver sur Turbulences Déco

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco