De la nécessité de l’imperfection en déco : The Cottage par Leanne Ford

De la nécessité de l'imperfection en déco : The Cottage par Leanne Ford

Je vous mentirais si je vous disais que je n’ai jamais parlé de ce décor. J’en ai parlé dans cet article, et je parlais déjà d’imperfection en déco. Quand j’ai vu que Leanne Ford avait posté de nouvelles vues de son cottage, je n’ai pu résister à l’envi d’en partager un peu plus par ici. L’occasion aussi de revenir sur ce sujet qui tient à cœur à cette décoratrice.

L’imperfection n’est pas forcément ce que nous recherchons quand nous aménageons un intérieur, n’est-ce pas ? Nous serions plutôt du genre à rechercher le moindre petit défaut à corriger, car les décors d’aujourd’hui sont plutôt lisses. Les murs ne doivent pas présenter la plus petite anfractuosité. Le carrelage doit être parfaitement aligné. Le plancher est sans rayures. Dans les décors contemporains, l’imperfection n’est pas vraiment de mise, et c’est bien dommage. Il faut voir la performance des architectes d’intérieur qui jonglent avec des artisans de haute volée pour que tout soit parfaitement impeccable.

Pourtant, l’imperfection présente bien des avantages. Je vous propose de nous interroger, dans cet article, sur le degré d’imperfection admissible et le genre de l’imperfection recherchée, pour peu qu’elle soit recherchée, me direz-vous.

Autres inspirations

 The Cottage par Leanne Ford - Un salon "rustique" au décor éclectique

 The Cottage par Leanne Ford - Livres posés sur un banc rustique

L’imperfection en déco est-il toujours possible ? Est-elle souhaitable ?

Oui, et non. Tout dépend de l’intérieur que vous investissez. Quand à être souhaitable, c’est vous qui voyez, mais moi, sans la rechercher, je ne la nie pas, ni ne la rejette.

L’imperfection sera plus facile à accepter, et même rechercher si l’intérieur est ancien. C’est pourquoi Leanne Ford rénove plutôt des intérieurs anciens comme ce cottage qui était en réalité, la maison du jardinier d’un domaine privée près de Pittsburgh (Pensylvanie).

L’imperfection rend les choses moins formelles, plus chaleureuses. Je dirais que c’est la même chose dans la vie, la « copine parfaite », toujours tirée à quatre épingles… ne nous met pas toujours à l’aise. Ok, elle pourrait être aussi, parfaite dans ses relations, mais elle aurait quelque chose d’agaçant, non ? Et puis, « no bodies is perfect« . C’est ce qui nous rend, et rend les choses intéressantes. Il en est de même dans les maisons.

Les gens me demandent tout le temps pourquoi mes créations sont si chaleureuses. Je ne veux pas totalement dévoiler mon aide-mémoire, mais c’est assez simple. J’entre dans un espace et je pense: d’accord, qu’est-ce qui est bon? Que pouvons-nous garder? Je ne cherche pas le parfait. Je recherche ce qui est spécial.

Leanne Ford

 The Cottage par Leanne Ford - Décor rustique et éclectique - Sols différents - Murs patinés

 The Cottage par Leanne Ford - Décor rustique et éclectique - Le coin cuisine avec ses étagères en bois brut The Cottage par Leanne Ford - Décor rustique et éclectique - Le coin cuisine avec ses étagères en bois brut

Les avantages d’avoir un décor imparfait ?

En autres que l’imperfection fait partie de la vie, il y a des avantages certains à la rechercher dans sa déco.

Le premier serait certainement, de passer moins de temps aux finitions. Néanmoins, même dans un décor comme ceux de Leanne Ford, les finitions doivent être de mise. En effet, les imperfections doivent être voulues, contrôlées. Un intérieur mal abouti, qu’il soit ancien, ou actuel restera inachevé. Il faudra quoi qu’il advient achever la pose des joints de carrelage, de poser les plinthes, de les peindre correctement…

Arrrrh… si vous saviez comme je me passerais de certaines finitions. Néanmoins, je crois qu’il serait possible de laisser une certaine imperfection, comme de ne pas poser les pas-de-porte, que ce léger décalage entre le carrelage et le parquet n’est pas si gênant que cela, que posez un pas de porte apporterait un nouveau matériau pas forcément judicieux. Je crois qu’il serait certainement, possible d’accepter une mauvaise découpe de carrelage, un défaut sur le mur, une tache sur le plafond. Mais je crois aussi, que cela est parfois compliqué à accepter, car nous ne verrions plus que cette imperfection… ou pas.

Les défauts se voient plus dans les intérieurs contemporains, car tout est machiné, usiné, contrôlé. Ils apparaissent comme un bouton au milieu de la figure.

 The Cottage par Leanne Ford - Décor rustique et éclectique - l'entrée avec sa porte rose

Apprécier que les choses s’abiment

Un décor présentant une certaine rugosité, vieillit mieux. C’est le principe du Wabi Sabi, modestie et acceptation du temps qui passe.

D’un point de vue pratique, il est certain que ce qui est vieux restera vieux. Belle lapalissade ! On ne dira pas qu’il s’abime, mais qu’il se patine, se bonifie dans le temps. C’est pourquoi j’aime les matériaux naturels, ce qui est fait main, car cela vieillit mieux dans le temps.

C’est pourquoi, je ferme les yeux quand mes enfants renversent du beurre sur mon parquet huilé, que j’accepte les poques sur la peinture… Je me rassure, intérieurement en me disant que cela se patine ! Plus il y aura d’imperfection, moins elles s’en ressentiront.

 The Cottage par Leanne Ford - Décor rustique et éclectique - Chambre avec murs patinés

 The Cottage par Leanne Ford - Décor rustique et éclectique - Chambre avec murs patinés

 The Cottage par Leanne Ford - Décor rustique et éclectique - Chambre d'enfants avec double lits

 The Cottage par Leanne Ford - Décor rustique et éclectique - Chambre d'enfants avec double lits vintage

Créer de l’imperfection dans son intérieur

Dans la démarche de Leanne Ford, comme dans celle de Nicola Harding dont je vous parlais dernièrement, il y a cette volonté de rechercher le beau dans l’existant. L’idée est de conserver au maximum ce qui peut l’être, en l’aménageant évidemment. En faisant cela, vous ferez des économies et vous polluerez moins, et vous créerez des choses inattendues. Regardez la salle de bains, plus bas. Elle a créé un motif monochromatique pour donner une nouvelle vie à un design désuet.

Dans la recherche de l’esthétique de l’imperfection, il est aussi possible de l’accentuer en créant des patines, du « faux vieux ». Il suffit de badigeonner les murs, du papier-peint d’un jus de broue de noix ou café et bière comme l’a fait Leanne Ford !

Mais que rechercher de beau quand il n’en est rien ? Même dans un intérieur récent, sans matériaux recherchés, il est possible d’introduire de l’imperfection en optant pour un enduit sur les murs, en choisissant quelques meubles patinés ou accessoires anciens.

 The Cottage par Leanne Ford - Décor rustique et éclectique - Salle de bains vintage vert d'eau, boostée par des motifs graphiques

Vous l’aurez compris, cette visite était le prétexte à discourir sur l’imperfection en déco. J’imagine que ce n’est pas la recherche l’a plus tapée sur google ! Elle le devrait pourtant, car nous gagnerions beaucoup à voir dans les choses imparfaites, quelque chose de bon, de bien, de beau. Néanmoins, j’imagine que tout le monde n’apprécie pas cette rugosité, mais lâchez prise sur la recherche de la perfection nous conduirait à voir les choses autrement. La question est donc, quel est votre degré d’acceptation de l’imperfection en déco ?

N’hésiter pas à partager, épingler, ou à me laisser un commentaire,
même court, ça fait toujours plaisir, on sait qu’on est lu !
Merci d’avance.


  1. Jeanne

    6 avril

    l’imperfection mais maitrisée, sublime !

  2. GOURDET

    6 avril

    Encore un très bel article ! qui met en avant un autre style…celui qui ne nous laisse pas indifférent quand on visite un lieu dit de charme…avec toutes les petites imperfections qui peuvent le rendre unique!
    moi j’adore ce concept et y suis particulièrement sensible….

  3. missS

    6 avril

    hihihi : ) chouette article comme d’hab.
    Et que dire des imperfections laissées juste par flemme et que l’on fini par ne plus voir ; )

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco