Catégorie : Duplex
Appartements, INTÉRIEURS

Encore… ce duplex à la déco scandi vintage à Götenborg

Cet intérieur vous évoque peut-être quelque chose. Ce n'est pas la première fois que j'en parle par ici. Je l'ai immédiatement reconnu grâce à sa crédence vert d'eau en carreaux de verre qui a fait le tour de la planète déco. Dans la donne, le succès de cet intérieur n'est pas dû qu'à sa crédence ! Il y avait aussi le papier-peint William Morris, les murs de brique... et l'ambiance mi-campagne mi-ville de ce duplex. A revoir donc...
Appartements, INTÉRIEURS

Luxe sur la Tamise : design et contemplation

C’est un superbe appartement penthouse de trois chambres avec terrasse sur le toit, situé à Londres, dans une zone de Greenwich en pleine mutation. De plus en plus de quartiers industriels aux abords des grandes villes dynamiques sont gagnés par ce phénomène de ré-urbanisation. Donc, si vous avez le portefeuille bien garni et que vous cherchez quelques choses Lire
INTÉRIEURS, lofts

Un loft de dingue à Londres

Je suis restée scotchée sur place en regardant les photos du loft londonien d'Heather Kane. Il est tout ce que l'on projette comme clichés quand on imagine un loft new-yorkais : des plafonds si hauts qui ne rentrent pas dans le cadre de la photo, des fenêtres d'atelier en acier hautes d'un étage et des briques apparentes. Déjà vu, certes, mais dans son genre, il est parfait.
INTÉRIEURS

Revue de presse : L’intérieur de Cécile Figuette

Je m’étais promis : pas d’article le weekend. Très souvent j’y arrive pour cause de grosse fatigue et d’enfants chéris, mais là, j’avais envie de vous dire d’aller acheter le dernier ELLE. [Ce message s’adresse essentiellement à mes lectrices, désolé messieurs, mais je craints que cette information vous laisse assez indifférents, quoique… le magazine contient quelques nouvelles déco intéressantes, mais Lire
DANS MON RADAR

Un jardin dans la ville

Citadine que je suis, parfois, je rêve d’un jardin dans la ville, mon petit bout de verdure. En complète contradiction avec moi-même, il me faut palper l’agitation de la ville, sentir l’énergie urbaine, en même temps que j’ai besoin du calme apaisant des plantes, de l’apparente pérennité de la nature. J’aimerais pouvoir pousser un portillon et « quitter » la ville pour Lire
SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco