Ma maison est une boutique, chez Delphine Pariente

Delphine Pariente crée de jolis bijoux fantaisies et habite un endroit atypique : une ancienne boutique du Marais à Paris. Vu la difficulté de trouver à se loger à Paris, cela n’a rien de particulier, mais aménager ce genre d’endroit donne toujours un concept d’intérieur pas ordinaire : profondeur de l’habitat, manque d’ouverture, vitrine… qui oblige à être inventif.

Craquage complet pour cet intérieur pensé comme un décor où sont mélangés avec art objets chinés, matériaux de récup, copies d’anciens…

Elle a su complètement prendre partie de l’espace en le rendant chaleureux par le choix des couleurs parme, gris (pas de blanc), bien que l’espace n’est pas l’air très lumineux.

De plus, j’admire son art de la « chine » et du détournement. Elle a le flair pour dénicher la Pièce originale et l’art pour la détourner de sa fonction première. Et puis, elle adore la typographie et son intérieur est truffé de bons mots.

 

Dans ses créations de bijoux aussi, elle utilise plein de petites trésors : tête de poupées en porcelaine, médaillons, fleurs, vieilles montres… et joue également des bons mots sur ses médailles.

Un petit tour par sa boutique.

Première photo : Baudoin, série « Les Parisiennes »

L’art de donner un coup de vieux à du neuf. Les meubles de cuisine sont des meubles basiques (Leroy Merlin), repeints, patinés et customisés avec des poignées anciennes.

J’adore son art de créer un décor en mariant objets récupérés et copies.
A gauche, la chambre est séparée de la salle de bains par une fenêtre de café du XIXe en verre transparent et dépoli.
A droite, un escallier hélicoïdal en fonte relie le rez-de-chaussée à l’espace réservé aux enfants. Attention, il s’agit d’une copie d’ancien (Modus), du coup pas de problème d’adaptation. Par contre, tous les sols parquet en chêne et carreaux de ciment sont de la récup.

Le solex « Caddy » se gare à l’entrée de la maison. Superbe carrelage ancien, Frédéric Matt Antiquités (voir Déco pratique : le carreau de ciment (Partie I) et (Partie II)).

Bureau avec des portraits chinés et deux dessins de Françoise Pétrovitch.

Un patio aux airs asiatiques grâce aux lanternes et à l’association du noir/gris et du rouge.
L’idée du patio a germé quand elle a déniché sur ebay cette console de style Eiffel, mais ce qui est vraiment original est d’avoir utilisé une ancienne marquise de la gare de Valenciennes pour faire tenir sa verrière et d’autres éléments industriels comme les lettres d’enseignes et le luminaire en forme d’étoile, ce qui fait qu’on est un peu hors du temps.

J’adore l’ambiance brocante de la chambre, les multiples rangements déparaillés, les nombreux objets chinés, le mix du parme, des bruns et du bleu.

Détails de son intérieurs, trouvés sur sa page Pinterest.

Source : Coté Maison, reportage paru dans Côté Paris Août/Septembre 2012
Photos : Jean-Marc Palisse


  1. Murielle

    28 novembre

    merci pour cette belle visite commentée, avec l’oeil de Turbulences Deco ;)))
    Belle journée !

  2. marionromain

    28 novembre

    Je suis sous le charme, elle a fait de l’or de cet endroit, c’est incroyable.

  3. Céline

    28 novembre

    J’ai adoré ce reportage, beaucoup de détails m’ont tapé dans l’oeil !

  4. Murielle

    28 novembre

    merci pour cette belle visite commentée, avec l’oeil de Turbulences Deco ;)))
    Belle journée !

  5. marionromain

    28 novembre

    Je suis sous le charme, elle a fait de l’or de cet endroit, c’est incroyable.

  6. Céline

    28 novembre

    J’ai adoré ce reportage, beaucoup de détails m’ont tapé dans l’oeil !

  7. Murielle

    28 novembre

    merci pour cette belle visite commentée, avec l’oeil de Turbulences Deco ;)))
    Belle journée !

  8. marionromain

    28 novembre

    Je suis sous le charme, elle a fait de l’or de cet endroit, c’est incroyable.

  9. Céline

    28 novembre

    J’ai adoré ce reportage, beaucoup de détails m’ont tapé dans l’oeil !

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco