L’Institut Suédois comme chez soi

Exposition Hem x 6, à l'Institut Suédois comme chez soi

A l’occasion de Paris Design Week, j’ai pu enfin visiter les six chambres rénovées de l’institut suédois. Je dis « enfin », car c’était quelque chose que je voulais absolument faire depuis que j’avais vu circuler quelques photos de l’endroit au mois de juin. Je me suis ainsi programmée mon séjour à Paris en fonction de cet impératif, et je n’ai pas été déçue. Rien que pour vous, je partage ce moment.

Depuis déjà quelques temps, l’Institut Suédois se refait une beauté. En 2017, ses espaces publics avaient fait peau neuve. Dans un deuxième temps, ce sont les appartements aux étages supérieurs qui ont été rénovés. Ils permettent d’accueillir tout au long de l’année des chercheurs et des artistes en résidences. Je peux vous dire, qu’après cette rénovation, ils seront sans doute plus nombreux à faire des demandes ! Il faut dire que c’est le rêve. Situé en plein cœur du Marais, cet hôtel particulier est une merveille de l’architecture parisienne, avec de jolies vues sur la cour intérieure et sur le parc attenant.

La rénovation est une vraie réussite mêlant art de vivre à la française et à la suédoise, ancien et design contemporain. Nous [ J’étais avec d’autres blogueuses. ] nous sommes amusées à choisir la chambre où nous préférerions séjourner.

Je vous laisse donc me dire à la toute fin de cet article : quelle chambre vous réserveriez pour votre prochain passage à Paris ? On peut toujours rêver.

Les escaliers de l'Institut Suédois

Quelques mots sur l’Institut Suédois

L’hôtel de Marle, bâti en 1562 a été acquis en 1965 par la Suède. Dès 1971, le pays en a fait son seul et unique centre culturel à l’étranger. En 2017, l’Institut Suédois lançait donc un vaste programme de rénovation sur plusieurs années.

Le Café suédois a ainsi rouvert ses portes il y a deux ans, comme un succursale du nouveau restaurant-café du Nationalmuseum de Stockholm. En 2019, l’Institut Suédois dévoile la seconde partie de son programme de rénovation. Il s’agit donc de la rénovation de six appartements d’une surface de 22 à 38 m2 par des entreprises suédoises prestigieuses. C’est là, que cela devient intéressant, et que j’étais particulièrement intéressée de voir la chose.

Au cœur du projet, se trouve le principe du duo. Chaque entreprise participante s’est associée à un designer ou un créateur pour donner ainsi une tonalité particulière et sa propre vision du hem.

Qu’est-ce que le hem ?

Le hem vous ai peut-être une consonance familière, dont sans doute comme moi, vous ne maîtrisez pas trop le sens. C’est un peu comme le hygge, c’est une notion. Hem désigne en effet la maison, mais en dépasse la simple notion matérielle. Il induit une charge émotionnelle positive et traduit à la fois l’idée d’appartenance, d’un espace confortable dans lequel, on se sent en sécurité.

Institut Suédois - Studio "Hommage à une icône" par l'entreprise Carl Malmstein et la designer Anna Kraitz

Hommage à une icône

Les intervenants : Carl Malsten et la designer Anna Kraitz

Carl Malstem (1988 – 1972) fait partie des designers et décorateurs qui ont construits ce qui allait devenir « le modèle suédois ». Ses créations ont en effet participé à l’émergence du Folkhemmet, littéralement « foyer du peuple ». Il s’agit d’une vision d’après guerre selon laquelle, chaque citoyen doit avoir accès à une maison moderne et un chez-soi sûr (On revient toujours à la notion de hem.)

Cela se traduit chez lui par la conception de meubles simples et fonctionnels, chaleureux et humanistes.

C’est dans cet esprit que cette première chambre a été pensée. En effet, l’équipe de Carl Malmstem AB et Anna Kraitz ont souhaité créer un environnement composé de notes historiques et contemporaines.

Institut Suédois - Studio "Hommage à une icône" par l'entreprise Carl Malmstein et la designer Anna Kraitz

Institut Suédois - Studio "Hommage à une icône" par l'entreprise Carl Malmstein et la designer Anna Kraitz

Institut Suédois - Studio "Hommage à une icône" par l'entreprise Carl Malmstein et la designer Anna Kraitz

Institut Suédois - Studio "Hommage à une icône" par l'entreprise Carl Malmstein et la designer Anna Kraitz

La créatrice a voulu proposer un espace de travail qui soit « un environnement doux, accueillant et humain, » propice à la réflexion.

Institut Suédois - Studio "Hommage à une icône" par l'entreprise Carl Malmstein et la designer Anna Kraitz

Institut Suédois - Studio "Une philosophie de son intérieur" par l''entreprise Svenskt Tenn

Une philosophie de son intérieur

Les intervenants : L’entreprise Svenskt Tenn

Cette maison d’édition est surtout connue, et reconnue dans le monde entier, grâce à sa longue collaboration avec l’architecte autrichien Josef Franck. Ce dernier réalisera en effet plus de 2000 dessins de meubles et 160 imprimés textiles pour l’entreprise.

Dans cet appartement sous les toits, les imprimés de Josef Franck sont à l’honneur. Comme un joyeux patchwork, la décoration intérieure mélange des meubles classiques et contemporains que l’on peut moduler en fonction de ses besoins. Elle prône un aménagement intemporel, inclusif, dans lequel chaque objet occupe une place qui semble être le fruit du hasard.

Institut Suédois - Studio "Une philosophie de son intérieur" par l''entreprise Svenskt Tenn

Institut Suédois - Studio "Une philosophie de son intérieur" par l''entreprise Svenskt Tenn

« Il n’y a rien de mal à mélanger l’ancien et le nouveau, en combinant différents styles, couleurs et motifs de mobilier. Les choses que vous aimez vont automatiquement fusionner pour former une entité relaxante. » Josef Frank, dans les années 50.

Institut Suédois - Studio "Une philosophie de son intérieur" par l''entreprise Svenskt Tenn

Institut Suédois - Studio "Une philosophie de son intérieur" par l''entreprise Svenskt Tenn

Institut Suédois - Studio "Une philosophie de son intérieur" par l''entreprise Svenskt Tenn

Institut Suédois - Studio "Entre cour et jardin" par l''entreprise TEA et le designer Ulf Agnér

Entre cour et jardin

Les intervenants : L’entreprise TEA et le designer Ulf Agnér

Créé en 1990 par Thomas Eriksson, l’agence d’architecture TEA est basée à Stockholm. Pour ce projet, elle a collaboré avec l’architecte d’intérieur Ulf Agnér, passionné par la restauration et la protection des monuments.

Ce studio est la rencontre au sommet entre l’hôtel de Marle et le château suédois de Gripsholm, érigé en 1532. Pour ce projet, Ulf Agnér s’est surtout inspiré de l’aile des Cavaliers de ce château suédois. Ce qui l’intéressait surtout était que les suites fonctionnelles, inaugurées en 1782 et encore intactes à ce jour, modélisaient déjà le principe de la chambre d’hôtel, avec commodités, indépendance et confort.

Institut Suédois - Studio "Entre cour et jardin" par l''entreprise TEA et le designer Ulf Agnér

Institut Suédois - Studio "Entre cour et jardin" par l''entreprise TEA et le designer Ulf Agnér

Institut Suédois - Studio "Entre cour et jardin" par l''entreprise TEA et le designer Ulf Agnér

Institut Suédois - Studio "Entre cour et jardin" par l''entreprise TEA et le designer Ulf Agnér

Institut Suédois - Studio "Entre cour et jardin" par l''entreprise TEA et le designer Ulf Agnér

Dans le studio, il a imaginé un espace intemporel. Le mobilier, la décoration, et la palette de couleurs et de textures renvoient aux passés respectifs des deux bâtiments historiques. On y trouve plein de références à tous ceux qui y ont vécu, leur histoire faisant le pont entre la France et la Suède.

Institut Suédois - Studio "Entre cour et jardin" par l''entreprise TEA et le designer Ulf Agnér

Institut Suédois - Studio "Deux écoles, un projet" par Beckmans College of Design Stockholm et Paris College of Art

Deux écoles, un projet

Les intervenants : Beckmans College of Design Stockholm et Paris College of Art

Pour ce grand studio, le plus grand, deux écoles ont travaillé ensembles. Au printemps, 8 étudiants en architecture d’intérieur, de 5 nationalités différentes se réunissent pour leur projet d’étude. L’enjeu était de donner à ce lieu à la fois de la fonctionnalité et une versatilité, pour s’adapter à l’occupant.

Institut Suédois - Studio "Deux écoles, un projet" par Beckmans College of Design Stockholm et Paris College of Art

Institut Suédois - Studio "Deux écoles, un projet" par Beckmans College of Design Stockholm et Paris College of Art


Institut Suédois - Studio "Deux écoles, un projet" par Beckmans College of Design Stockholm et Paris College of Art

Institut Suédois - Studio "Deux écoles, un projet" par Beckmans College of Design Stockholm et Paris College of Art

Institut Suédois - Studio "Deux écoles, un projet" par Beckmans College of Design Stockholm et Paris College of Art

« Ils conçoivent le concept : « un aménagement fonctionnel, modulable et harmonieux, dans lequel on se sent chez soi, avec une composante artisanale, et qui réserve quelques surprises. »

Institut Suédois - Studio "Deux écoles, un projet" par Beckmans College of Design Stockholm et Paris College of Art

Institut Suédois - Studio "Une chambre à soi" par l'entreprise DUX et l'agence d'architecture Septembre Architecture et Urbanisme

Une chambre à soi

Les intervenants : L’entreprise DUX et l’agence d’architecture Septembre Architecture et Urbanisme

Dux est une société suédoise et familiale, fondée en 1926, qui s’est fait une spécialité de la literie… de luxe. [ Vous connaissez peut-être ces matelas et sommier en vichy bleu et blanc. ] Elle édite aussi des pièces de mobilier, dont une partie est signée par des designers culte du XXème siècle. Pour l’aménagement de cette chambre, ils ont travaillé en collaboration avec deux Suédoises, Lina Lagerström et Emilia Jansson qui ont monté leur agence d’architecture à Paris.

Une chambre à soi est en référence au livre de Virgina Woolf. Ainsi, à travers ce projet, les protagonistes rendent hommage aux femmes créatrices dans l’histoire, oubliées ou inconnues. Lina Lagerström et Emilia Jansson se sont notamment inspirées de la vie de la poétesse et peintre moderniste, Greta Knutson, épouse de Tristan Tzara. Cette dernière se fit en effet construire un petit atelier sur la terrasse de leur maison pour se faire un espace de travail à elle.

Institut Suédois - Studio "Une chambre à soi" par l'entreprise DUX et l'agence d'architecture Septembre Architecture et Urbanisme

Institut Suédois - Studio "Une chambre à soi" par l'entreprise DUX et l'agence d'architecture Septembre Architecture et Urbanisme

Institut Suédois - Studio "Une chambre à soi" par l'entreprise DUX et l'agence d'architecture Septembre Architecture et Urbanisme

Institut Suédois - Studio "Une chambre à soi" par l'entreprise DUX et l'agence d'architecture Septembre Architecture et Urbanisme

Le fauteuil Karin, présent lors de l’inauguration de l’Institut en 1971, retrouve sa place au sein de ce studio.

Institut Suédois - Studio "Une chambre à soi" par l'entreprise DUX et l'agence d'architecture Septembre Architecture et Urbanisme

Institut Suédois - Studio "Murmure de couture" par l'entreprise Gärsnass et le studio de design Färg & Blanche

Murmure de couture

Les intervenants : L’entreprise Gärsnass et le studio de design Färg & Blanche

L’entreprise Gärsnass a vu le jour en 1893. L’esprit de cette maison repose depuis son origine, sur celui d’un mobilier durable, avec une prédilection pour le bois, les matières nobles, et une approche artisanale, le tout évidemment en faisant appel à des designers de renom.

La collaboration établie entre Gärsnas et la designer Emma Marga Blanche s’exprime pleinement dans le projet de ce studio. Ils ont imaginé un projet qui, tout en respectant  l’architecture du lieu, apporte également sa touche particulière, moderne, et une confection sur mesure.

Institut Suédois - Studio "Murmure de couture" par l'entreprise Gärsnass et le studio de design Färg & Blanche

Institut Suédois - Studio "Murmure de couture" par l'entreprise Gärsnass et le studio de design Färg & Blanche

Institut Suédois - Studio "Murmure de couture" par l'entreprise Gärsnass et le studio de design Färg & Blanche

Institut Suédois - Studio "Murmure de couture" par l'entreprise Gärsnass et le studio de design Färg & Blanche

Institut Suédois - Studio "Murmure de couture" par l'entreprise Gärsnass et le studio de design Färg & Blanche

On retrouve ainsi, la technique du Wood tailoring, [ qui m’a absolument bluffée ], qui consiste  à coudre des morceaux de bois les uns aux autres directement avec une machine à coudre.

Institut Suédois - Studio "Murmure de couture" par l'entreprise Gärsnass et le studio de design Färg & Blanche

J’espère que cette visite vous aura enchantée que moi, même si elle est virtuelle. Alors, dites-moi, dans quelle chambre aimeriez-vous dormir ? Avez-vous devinez laquelle je préférais ? Et bien, j’ai un faible pour la chambre « Entre cour et jardin« , qui ressemble étrangement au décor la chambre que je m’étais faite adolescente. Et mon deuxième coup de cœur, irait pour la chambre « Une chambre à soi« , élégance et confort optimum.

Pour information, les studios sont accessibles au grand public lors de visites guidées du 8 septembre 2019 au 13 octobre 2019. Les projets d’aménagements sont également présentés dans une de nos salles d’exposition. Toutes les infos et les réservations sont sur le site.

L’Institut Suédois

11 rue Payenne
Paris 3

Horaires d’ouverture des expositions :
du mercredi au dimanche de 12 h à 18 h

Le Café suédois :
du mardi au dimanche de 12 h à 18 h


  1. sArAh

    2 octobre

    J’aime beaucoup « Une philosophie de son interieur » pour sa gaieté et ce mélange de styles.
    Puis « entre cour et jardin » pour sa sensation de cocon tout vert et doux,
    et le lit de « une chambre à soi »… 🙂
    (oui, le choix est difficile haha)

  2. Marie

    30 septembre

    « Une chambre à soi » est ma préférée, pour la déco bien sûr, et pour la référence…
    Très bel article !

  3. Bertille

    26 septembre

    « Entre cour et jardin » est très douce, très reposante, harmonieuse par le choix de ces verts. Cependant je ferai bien une résidence d’artistes dans «  murmure de couture » : toutes les assises sont accueillantes – whaou la paire de fauteuils bleus ! Sans compter les luminaires tout en rondeur, des globes apaisants. C’est ma préférée. Très beau reportage.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco