L’esthétique rétro éclectique, le mix décalé

c

Depuis quelque temps, j’ai publié des articles de décors qui cristallisaient un nouveau type de tendance intérieure, un méli-mélo éclectique de styles. L’impact visuel de ces décors résultent du fait, qu’ils brouillent résolument les styles, d’où la difficulté de les faire entrer dans des cases. Le mauvais goût, en contre poids d’une bien-pensance esthétique, racole nos idées préconçues décoratives. En cela, ce mouvement intéresse. Il peut paraître déstabilisant, mais au final, l’esthétique rétro éclectique gagne du terrain. Voyez cet article Vintage connexion en Méditerranée. Nous y sommes, mais en version modérée. Il s’agit donc, plus qu’un nouveau style, d’un état d’esprit, à nous de prendre ce que nous avons à y prendre.

Revenez une bonne dizaine d’années en arrière et souvenez vous ! La notion vintage entrait dans les mœurs.

A l’époque, vous n’auriez pas trouvé le mot dans votre dictionnaire. Aujourd’hui, tout le monde, ou presque, comprend qu’il fait référence aux modes, au style, d’un temps passé récent, circonscrit entre les années 50 à 70. En 2022, nous pourrions dire qu’il s’aventure dans les deux décennies suivantes 80/90.

Pour épater dans les dîners, je rappelle que vintage est un terme anglais, qui vient du français. Il signifie vendange, vinée. Le mobilier design des années 50 à 70 se classe donc, comme le bon vin en millésime. Comprendra qui veut.

Autres inspirations

Design intérieur : YSG studio - Projet : Polychrome house

Design intérieur : YSG studio - Projet : Polychrome houseDesign intérieur : YSG studio - Projet : Polychrome house
Design intérieur : YSG studio – Projet : Polychrome house – Photo : Prue Ruscoe et styling : Alicia Sciberras

Maintenant, comprenons la différence entre rétro et vintage

Avant, il y avait le mot « rétro », abréviation de rétrograde, qui faisait référence à un certain esthétisme, issu des années 30 aux années 60. La notion de rétro a un peu évoluer. Il désigne quelqu’un ou quelque chose qui va imiter un courant culturel désuet ou bien un style des années 1920 à 1960. Alors que le vintage, ce sont des objets sortis de cette même période, mais sortis de leur contexte.

J’espère que je suis claire. En gros, un intérieur rétro est la reproduction d’un intérieur comme il aurait pu exister dans les années 30 à 70, alors qu’un intérieur vintage est un intérieur est un intérieur où sera mis en scène des objets vintage ou ayant un look rétro, mais dans un contexte actuel.

La différence est parfois subtile, je l’admets volontiers.

Autres inspirations

La maison de l'architecte Bilbo García-Conde, délire éclectique vintage

La maison de l'architecte Bilbo García-Conde, délire éclectique vintageLa maison de l'architecte Bilbo García-Conde, délire éclectique vintage

La maison de l'architecte Bilbo García-Conde, délire éclectique vintage

La maison de l’architecte Bilbo García-Conde – Photo : Daniel Schäfer et styling : Ángela Esteban Librero via revistaad.es

Rétro éclectique, une tendance venue de L.A.

Vous connaissez sans doute le style californien. Nous l’associons facilement à des ambiances décontractées, surfeurs ou bohèmes chic. Aujourd’hui, tout cela évolue, notamment du côté de Los Angeles qui a toujours été plus « bling bling« . Les décorateurs et les artistes se tournent d’avantage vers leurs racines glamours des années 60 à 70, issues du show-business.

| Comment cela se traduit-il ? Par un mélange maximalisme, remplie de meubles en rotin volumineux, de canapés bas en cuir, de papiers peints texturés, brillants, présentant des motifs floraux ou géométriques retravaillés. Vous trouverez aussi, dans ces intérieurs un soupçon de style Tropicana, des couleurs Pop et des inspirations clairement tirées des années 70.

Il suffit de regarder le décor du Flamingo Estate ou ceux de Kelly Wearstler. Il n’y a pas qu’eux, je crois que c’est un mouvement plus général, qui gagne les plus jeunes et toutes les tranches de la société, enfin ceux qui portent un regard pointu à la créativité, qui aiment expérimenter.

Une maison rétro éclectique à Los Angeles par Charlap Hyman & Herrero

Une maison rétro éclectique à Los Angeles par Charlap Hyman & Herrero

Une maison rétro éclectique à Los Angeles par Charlap Hyman & HerreroUne maison rétro éclectique à Los Angeles par Charlap Hyman & Herrero

Une maison rétro éclectique à Los Angeles par Charlap Hyman & Herrero

Une maison rétro éclectique à Los Angeles par Charlap Hyman & Herrero

Intérieur design : Charlap Hyman & Herrero – Projet de maison privée à Los Angeles – Photo : Laure Joliet

Des surfaces texturées d’inspiration rétro

Clairement, dans ce tout nouveau type de design rétro écletique, l’approche global compte. Il ne s’agit plus de disposer et de faire se télescoper des meubles et des objets vintage, dans un cadre neutre. Non, au contraire, on ose la superposition d’éléments inattendus : bois, pierre, laiton, carrelage mural. Le blanc disparaît au profit de papiers peints à motifs, de paille japonaise, de surfaces texturées en plaquage de bois ou béton. Le sols ont toute leur importance, ils doivent être vintage : terre cuite, pavage en ardoise, moquette…

Alors, évidemment, si votre maison a gardé des traces des années 60/70, surtout ne changez rien ! Sinon, beaucoup de marques, sentant la tendance, commencent à proposer à nouveau des produits retravaillés, qui sont souvent beaucoup plus acceptables à nos yeux que les matériaux d’origine. Cela ne doit pas faire ringard !

The Estate Flamingo à Los Angeles par le studio Ko, mix vintage rétro

The Estate Flamingo à Los Angeles par le studio Ko, mix vintage rétroThe Estate Flamingo à Los Angeles par le studio Ko, mix vintage rétro

The Estate Flamingo à Los Angeles par le studio Ko, mix vintage rétro

Design intérieur : Studio Ko – Projet : The Estate Flamingo à Los Angeles – Photo : François Halard

Des palettes de couleurs étoffées

La palette de couleurs des intérieurs s’étoffent assurément. Les ambiances chaudes, rosées, orangées, la palette des marrons chauds reprennent du service que l’on marie à des verts avocat, des blancs vanille. Si les années 70 ne vous inspirent pas plus que cela, les années 80, avec sa palette de couleurs primaires : rouge, rose pastel, vert d’eau, bleu électrique reviennent, aussi.

Parfois, les deux périodes se mixent ! 

Ce qu’il faut surtout retenir est que la palette de couleurs d’un décor ne se réduit à quatre ou cinq couleurs.

Le retour du style tropical

Cette dernière décennie, nous avons eu la vague Jungle, tant dans le goût pour des papiers peints à motifs végétaux que pour les plantes vertes en tout genre. Les motifs « jungle » avaient perdu quelque peu de leur emprise, ces derniers temps, mais ils reviennent au profit d’un style Tropicana moins consensuel.

Il s’agit de les associer avec des meubles en rotin volumineux, des peaux de mouton, des pots en terre cuite, des détails en laiton ou même comme ci-dessus, une suspension en papier japonaise. Et puis, on met des plantes exotiques.

Une maison de famille en Oregon rétro éclectique par Reath Design

Une maison de famille en Oregon rétro éclectique par Reath Design

Une maison de famille en Oregon rétro éclectique par Reath DesignUne maison de famille en Oregon rétro éclectique par Reath Design

Une maison de famille en Oregon rétro éclectique par Reath Design

Design intérieur : Reath design – Projet : Bend, maison de famille en Oregon

Mix and match de motifs et de formes

L’intérieur se fait graphique. Tel un designer aguerri, les imprimés et les aplats de couleurs se jouent des volumes. Il faut que les choix décoratifs, meubles, œuvres d’art, objets, soient impactant visuellement. Si vous optez pour une œuvre d’art ou même rideau, un tapis, un coussin, choisissez-les pour que les formes parlent à d’autres formes, les motifs répondent à d’autres motifs.

Il ne faut également pas hésiter à souligner les éléments architecturaux comme les cadres de porte ou de fenêtre à coup de pinceaux colorés.

L'intérieur du chanteur Troye Sivan à Melbourne en mode rétro éclectique

L'intérieur du chanteur Troye Sivan à Melbourne en mode rétro éclectique

L'intérieur du chanteur Troye Sivan à Melbourne en mode rétro éclectiqueL'intérieur du chanteur Troye Sivan à Melbourne en mode rétro éclectique

L'intérieur du chanteur Troye Sivan à Melbourne en mode rétro éclectique

L’intérieur du chanteur Troye Sivan à Melbourne – Photo : Anson Smart et styling : Joseph Gardner via architecturaldigest.com

Un choix de mobilier rétro éclectique et volumineux

Pour ce type décor, on mixe le mobilier vintage. Depuis quelque temps, nous avons vu un certain nombre de meubles, connus que par les experts et les passionnés que la plupart d’entre nous, aurions trouvé assez moches, devenir des objets de convoitise. Ce sont tous les meubles des années 70, période durant laquelle, les canapés ont eu la tendance de s’affaisser, à se couvrir de cuir ou de velours et à devenir replet. Ce sont tous ces meubles en bois massif, imposant, ces fauteuil en rotin volumineux.

L’idée est de faire se connecter des meubles de cette période, avec des éditions design actuel ou artisanaux, comme une lampe en céramique avec un abat-jour en lin imprimé.

L'intérieur de la décoratrice Rebecca Körner à Mykonos

L’intérieur de la décoratrice Rebecca Körner à Mykonos – Photo : James McDonald via houseandgarden.co.uk

Je concluerai en disant que cette tendance n’est pas pour tout le monde. Néanmoins, elle est trubulente, n’est-ce pas ? Elle perturbe et interroge nos schémas bien établis, c’est pour cela donc, qu’elle m’intéresse. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Sur Pinterest – Vintage Connection


  1. mylene

    25 octobre

    j’adore!

  2. Fabienne

    14 octobre

    J’adore ! Merci Clémence !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco