L’hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste

L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste

Tulum au Mexique est devenu au fil du temps « the place to be » pour ceux qui cherchent à vivre l’esprit gypset [ Contraction de gypsy + jet-set. Voir l’article sur Julia Chaplin qui est l’auteure de ce mot et qui sort un livre sur Tulum, comme pas hasard. ]. Tulum est donc devenu un des endroits les plus prisés de la planète pour ses paysages paradisiaques, ses ruines et son esprit hippie chic. Cependant d’après tout ce que j’en ai lu, c’est le genre d’endroit merveilleux, devenu un peu moins merveilleux, car envahi par les touristes, de plus en plus pollué, bruyant… Vous pouvez lire cet article assez édifiant : Who killed Tulum ?

Cependant, la carte postale reste avec des hôtels « branchés » comme le fameux Coqui Coqui, et désormais l’hôtel Casa Pueblo qui a récemment ouvert au 106 de l’avenue Tulum, un peu en retrait de l’agitation touristique de la ville.

Il est le dernier bébé de Derek Klein, qui a imaginé un havre de paix, replié sur lui-même loin de l’agitation de la zone touristique. Surprenant retour à la réalité, car quelque part, Derek Klein fait partie de ceux qui ont contribué à la grandeur de Tulum en ouvrant un bar à cocktail avec DJ qui attiré tous les influenceurs de la planète et autres stars, autant qu’à sa décadence.

L’hôtel Casa Pueblo, très instagramable comme il se doit a fait -à juste titre-, le tour des blogs et magazines branchés (Voir Read Cereal ou Dwell)… et de Turbulences Déco, car son style minimaliste et bohème « perfect » m’ont donné envie d’écrire un article.

Nous parlerons donc déco, et j’arrêterai là sur l’aspect néfaste du tourisme de masse sur les éco-systèmes fragiles… J’espère cependant que vous ne m’en voudrez pas d’aller au-delà de la carte postale que l’on nous vend sur Instagram et ailleurs.

L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste

L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste

Un bâtiment sans âme transformé en lieu design

L’histoire de cette transformation me rappelle celle de la Casa Cook de Rhodes (→ Le style vacances gypset de l’hôtel Casa Cook), dont le décor est d’ailleurs assez semblable. Au départ, un bâtiment grisâtre indéfinissable. Puis, un architecte d’intérieur basé à New York, Mike Moser, et l’architecte local Jaime Aramburu de Beast Estudio Creativo le transforment en « une destination unique qui tisse des références entre les haciendas du Yucatan et une ambiance bohème tropicale, ainsi qu’un certain minimalisme urbain raffiné ».

L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste

L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste

L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste

S’inspirer de la déco

Je trouve toujours cette métamorphose assez intéressante, car elle prouve que l’on peut arriver à donner une âme à un endroit qui n’en a pas.

La solution : une bonne palette de matériaux et de couleurs. Apporter de la matière est la clé, et surtout apporter de la matière brute qui donnera de la chaleur comme du bois brut, des enduits sur les murs, de la pierre, du béton…

L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste

L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste

L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste
L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste
L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste

L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste

L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste
L'hôtel Casa Pueblo à Tulum, esprit hippie minimaliste

Adoptez le style


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco