Qu’est-ce qu’une déco moche ?

Qu'est-ce qu'une déco moche ? // La maison Margate de Whinnie Williams qui n'est pas "moche", mais le parti pris est très fort

Hello, hello,
C’est par cette question épineuse : Qu’est-ce qu’une déco moche ? que le nouveau collectif déco DECOllectif, dont je fais partie a décidé de débuter. C’est une question que j’ai souvent évoquée par ici, en explorant surtout la question du mauvais goût et du kitsch, mais je vais essayer d’aller plus loin à travers cet article.

Si cela vous intéresse, vous pouvez ainsi relire ces article sur L’art du mauvais goût, l’humour en plus ! Ou celui sur la question de L’humour en décoration, chic ou kitsch ? Ou encore celui intitulé Tout sauf une déco lissée…. En relisant ces articles, je m’aperçoit que j’ai déjà dit pas mal de choses qui peuvent éclairer sur ce qu’est, selon moi une déco moche.

Découvrir les articles des autres blogueuses déco !

Qu'est-ce qu'une déco moche ? // La maison Margate de Whinnie Williams qui n'est pas "moche", mais le parti pris est très fort

J’adore cet intérieur, mais je le trouve carrément moche. Le parti pris est énorme, puisque Whinnie Williams a reconstitué un décor des années 60/70 : papier-peint, couleurs criardes, mobilier vintage. Est-ce que je pourrais vivre dans un tel décor ? Non, indéniablement non. Est-ce que je pourrais vous en parler par ici ? Peut-être si je voulais évoquer la décoration « rétro », mais j’aurais tendance, à vous conseiller quelque chose de plus posé.

Alors, c’est quoi une déco moche ?

C’est une question qui me hante [ uniquement quand je travaille sur mon blog ], parce qu’elle interroge sur ma légitimité à juger ce qui est bien ou pas bien  en déco, ce qui est beau, moche.

Je me suis amusée à sélectionner des intérieurs, pour vous expliquer ce que j’en pense et pourquoi j’aurais envie d’en parler ou pas sur Turbulences Déco.

L'intérieur de style suédois de la blogueuse Emma Johansson, moche ou pas moche ?

L'intérieur de style suédois de la blogueuse Emma Johansson, moche ou pas moche ?

lovelylife.se – Photo : Alice J .

Je ne peux pas dire que j’aime cet intérieur. Il est trop « fille » pour moi : trop de rose, trop de fleurs, trop de papier-peint, trop, trop… En même temps, il est sublime cet intérieur. Il s’agit de celui de la blogueuse suédoise Emma Johansson. Je pourrais en parler par ici, car il y a quelque chose qui m’interpelle..

Question de goût…

Lorsque je vais chez des gens, il y a souvent un moment de flottement où ils s’excusent que ce ne soit pas « déco », « parfait » chez eux. Je m’efforce de ne pas juger, mais je juge malgré moi, ne soyons pas hypocrite. Mon radar déco, se met irrémédiablement en route. « Cela pourrait être mieux si… » me dit ma petite voix intérieure. Ce n’est pas tant les goûts que je juge, mais plutôt la cohérence de l’aménagement et de la déco. Le goût des autres, en effet ne m’appartient pas.

Pourtant, je suis convaincue que le bon goût se forme et se travaille, et j’irais même à dire que il  s’apprend. En tout cas, il se forme et on peut le travailler. Mais de quoi on parle-t-on ?

Derrière la question de ce qui est moche, il y a forcément son pendant de ce qui est beau, question qui pourrait être étendue la question du « bon goût ». Ceux qui savent et maîtrisent, et ceux qui ignorent les codes. Vaste débat, puisque le « bon gout » varie en fonction des époques et des pays.

L'intérieur londonien de la designer et illustratrice Carol Maxwell, moche ou pas moche ?

L'intérieur londonien de la designer et illustratrice Carol Maxwell, moche ou pas moche ?L'intérieur londonien de la designer et illustratrice Carol Maxwell, moche ou pas moche ?
blog.westelm.com – Photo : Brooke Harwood

Cet intérieur ne me plaît pas du tout. Je le trouve assez « moche », appréciation complètement personnel, on est d’accord. Je n’aime pas ce mélange de bleu et rose. Ce genre de meuble, un peu sophistiqué « néo-bourgeois » n’a pas grâce à mes yeux, ni le choix des tableaux. Il y a pourtant de l’idée. Le décor est travaillé, cohérent. Je n’en parlerai pas sur le blog, car ça ne me parle pas.

Moche. Pas moche.

Tous les jours, je vogue sur la toile à la je recherche des intérieurs « intéressants », dont je pourrais vous parler par ici. Je préfère parler de « décors intéressants » que de décors « jolis », « beaux », « magnifiques », « parfaits ». Ce sont des mots que j’emploie pourtant régulièrement par ici, avec délectation, car un blog est hautement subjectif.

Mais si vous êtes des habitués de Turbulences Déco, vous savez que j’essaie d’explorer plein de styles différents. Leur seul point est qu’ils me plaisent. Il faut cependant savoir que la plupart des intérieurs que je décortique sur le blog, ne ressemblent en rien à mon intérieur ; et honnêtement, je ne referais jamais la déco de la plupart des intérieurs que je décortique sur le blog !

L'intérieur style scandinave de cet appartement en vente sur un site immobilier suédois, moche ou pas moche ?

L'intérieur style scandinave de cet appartement en vente sur un site immobilier suédois, moche ou pas moche ?

via stadshem.se

Il s’agit d’un intérieur pris en photo pour une agence suédoise. Autant vous dire que j’en vois défiler tous les jours. Les Scandinaves ont atteint le summum de la décoration « standardisé » du style scandinave. Ce type de décor est parfait pour vendre. C’est le parfait exemple de « l’effet catalogue ». On ne sent personne derrière ce décor. C’est moche et beau à la fois, sans saveur. Est-ce que je pourrais en parler sur le blog ? Bien sûr, comme exemple, car malheureusement, ce type de décor provoque l’adhésion de beaucoup. Il est assez neutre, avec un-je-ne-sais-quoi qui interpelle.

Alors, qu’est-ce une déco moche ?

Au fond qu’est-ce qu’une déco moche ? Et bien, je dirais que c’est une déco qu’on n’aime pas et qui n’est pas aimée.

C’est un intérieur dont les habitants ne se soucient guère. C’est un truc sans âme, où les choses sont posées. Ce sont des intérieurs où l’on ne sait pas faire, souvent encombrés ou complètement vides, mal pensés, de guingois, meublés de vieux coucous mal assortis ou pire, que de mobilier standard de grande distribution… On pourrait même dire qu’il ne s’agit pas de déco. Il n’y en a pas.

Je dis que ces intérieurs sont pas d’âme, mais je trouve qu’ils ont aussi parfois quelque chose d’attendrissant, dans leurs imperceptibles efforts à être quand même un peu déco.

Il y a aussi tous ses intérieurs qui sont des clichés. C’est ce que je nomme « l’effet catalogue », tout est parfait en apparence, mais au fond, derrière, c’est creux. Mais parfois, y a de l’idée, alors je peux en parler par ici.

Et puis, il y a tous ces intérieurs moches qui sont cohérents, parfaits dans leur genre, mais que je n’aime pas. Je les trouve définitivement moches. Je ne vous en parlerai jamais ici. Aucun intérêt. Je préfère partager ce que j’aime et qui pourrait vous inspirer… ou pas.

L'intérieur de bric et de broc, mais design du designer Andrés Gallardo, moche ou pas moche ?

L'intérieur de bric et de broc, mais design du designer Andrés Gallardo, moche ou pas moche ?

L'intérieur de bric et de broc, mais design du designer Andrés Gallardo, moche ou pas moche ?L'intérieur de bric et de broc, mais design du designer Andrés Gallardo, moche ou pas moche ?

L'intérieur de bric et de broc, mais design du designer Andrés Gallardo, moche ou pas moche ?

revistaad.es – Photo : Eduardo Boillos

Le décor de cet intérieur est loin d’être parfait, dans le sens où tout est un peu de guingois. Pourtant, c’est le type d’intérieur qui m’inspire. Derrière on sent une personnalité qui aime le design et l’art. Ça pourrait ressembler à chez moi, si c’était mes goûts. [ Je n’aime pas du tout le canapé par exemple. ]. Il y a de la brocante, des objets « souvenirs », du design, des idées. Le « mauvais goût » est partout, mais c’est ce que je trouve intéressant et j’aurais pu en faire un article comme l’a fait Myscandinavianhome, une référence de la déco scandinave de bon ton !

Je voudrais terminer par un note d’humour à travers la citation d’une lectrice dont la devise est : « Il vaut mieux être belle et REbelle, que moche et REmoche« . Et je dirais même, il vaut mieux être moche et REbelle que belle et REmoche.

Bref, soyons nous-même, curieux, assumons notre mauvais goût, inspirons nous des intérieurs de bon goût qui nous parlent. L’idée est quand même de se sentir bien chez soi. Pour se sentir bien chez soi, vous pouvez …lire nos blogs déco, plein d’inspirations et de conseils, faire le tri entre ce qui vous parle vraiment et passer le reste.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez  et si mes « critiques déco » vous ont parlées.

L'intérieur parfaitement maitrisé de Kajsa Bengtsson à Malmö, moche ou pas moche ?

L'intérieur parfaitement maitrisé de Kajsa Bengtsson à Malmö, moche ou pas moche ?

L'intérieur parfaitement maitrisé de Kajsa Bengtsson à Malmö, moche ou pas moche ?L'intérieur parfaitement maitrisé de Kajsa Bengtsson à Malmö, moche ou pas moche ?

Voici le type d’appartement « parfait » de style scandinave qui ne manque pas de personnalité, et pourtant… Je n’y vivrais pas. C’est beau, harmonieux, mais ennuyeux -pour moi, toujours-. Ce n’est pas non plus comparable avec l’intérieur de l’agence immobilière ci-dessus. Est-ce que j’en parlerais sur le blog ? Non, pas dans son entier. J’ai épinglé le coin cuisine que j’aime bien et que je trouve intéressant. Cette image pourrait me servir d’exemple dans un article sur « Banquette et coin repas » par exemple.


  1. annacarina

    20 février

    Bonjour Clémence,
    Je suis assez d’accord avec votre analyse beau/moche,moche/beau.Personnellement je suis touchée par des intérieurs qui me parlent,généralement des lieux où l’on sent qu’il s’y passe quelque chose,en résumé que des gens y vivent.Pas comme dans les magazines déco,que j’achète de moins en moins,où cela comme tu le dis si bien « pue le fric » avec des reportages qui ne me touchent absolument pas sur les habitations de telle ou telle personne qui a visiblement les moyens mais c’est froid et impersonnel,trop de design,trop de luxe ostentatoire,glacial.Ça aussi pour moi c’est moche et pourtant cela se retrouve dans un mag déco donc « normalement » cela doit être considéré comme un exemple à suivre.
    Moi j’aime le charme,la poésie,la maladresse parfois,les endroits emplis de vie,poussiéreux quelquefois,imparfaits,…
    C’est peut être pour cela que j’apprécie énormément le style wabi-sabi que je trouve très « rafraîchissant » dans notre société de surconsommation où même son habitat doit sentir qu’on en a du fric,c’est le début pour ma part du moche.

    • Clémence

      21 février

      Bonjour Annacarina,
      Merci, merci pour votre long commentaire que je me suis empressée de lire avec attention. Bon pour répondre, je suis toujours un peu plus longue…

      C’est compliqué pour les magazines. Pour avoir discuté avec des journalistes de Elle décoration ou de Marie-Claire Maison, ils ont une ligne rédactionnelle qui met en avant un certain standing, donc des projets d’archi. Sinon, ils ne vendent pas.

      Pour ma part, j’essaie d’être entre les deux, mais un décor qui reflète trop le quotidien avec de grosses maladresses déco, et bien c’est le bide assuré en terme d’audience. Il faut qu’il y est quelque chose. Je peux vous dire qu’avec le temps, j’ai l’œil aiguisé.
      Les intérieurs qui ne sont pas travaillés, ordinaires qui ressemblent à ceux de Monsieur et Madame Tout le Monde ne sont pas intéressants pour un un blog et encore moins pour un magazine, ce qui ne veut pas dire que les gens qui vivent dedans ne s’y sentent pas bien.
      On cherche quand même à faire rêver, à inspirer…

      Après, je suis complètement d’accord, j’adore le style wabi sabi, « old new » et rustique, un peu de rock and roll ! tous ces styles qui ont de la matière, du sens.

      Belle journée à toi !
      On pourrait se tutoyer.

      Clémence

  2. Yuriko

    13 février

    Bonjour Clémence, votre blog est le seul blog déco que je suis toujours depuis plusieurs années. C’est le seul qui étudie, décortique d’autres styles, qui reste ouvert sur toutes les décos, qui n’impose pas son propre point de vue. J’y passe de longues heures à sauter d’un article à l’autre. J’apprécie aussi que vous semblez très indépendante dans le monde des blogueuses, vous ne passez pas votre temps à citer des collègues dans un processus d’échanges de bons procédés qui donne vite le sentiment d’évoluer en circuit fermé (à part l’article d’aujourd’hui qui se base sur une idée communes à plusieurs blogs, donc c’est tout à fait justifié).
    Ce qui est intéressant, c’est que votre intérieur (ou ce que vous en montrez sur Instagram) me semble assez différent des intérieurs dont vous parlez sur le blog, comme si beaucoup d’images s’étant accumulées dans votre esprit, vous aviez besoin de temps pour digérer toutes les influences et installer vos envies de déco tranquillement.
    Bref, pour revenir au sujet du jour, sur le beau/le moche, ce qui me gène avant tout, c’est une déco où on ne capte pas la personnalité des occupants, où l’on voit surtout la personnalité du décorateur. ‘Dis moi où tu habites, je te dirais qui tu es’ me semble une expression tout à fait souhaitable. Donc pour moi une déco moche, c’est quand il n’y a pas de déco.
    Voilà, merci pour vos articles et pour la somme de travail d’archivage, de recherches et de curiosité qu’ils nécessitent

    • Clémence

      17 février

      Bonjour Yuri,
      Merci pour ce long message qui m’a beaucoup touché. Il est parfois compliqué de se motiver quand on est seule face à son écran. Cela fait toujours très plaisir de savoir qu’on a des lecteurs fidèles derrière.

      Ce que vous dites sur mon blog et ma déco est assez juste. (Je vais en faire le sujet de mon prochain édito.) En fait c’est pour cela que mon blog s’est appelé Turbulences, pour signifier le mouvement. Je n’avais pas envie de parler d’un style, [ Cela aurait été monotone, non ? ], mais de décortiquer, d’analyser des tendances, des styles… parce que c’est ça que je trouve intéressant. Il y a quand même un point commun, que ça est du caractère, un peu bohème (oui, je suis quand même artiste sur les bords et puis il y a mes valeurs : récup’, beaux matériaux, anciens… Enfin bref, ce n’est pas facile à expliquer, je vais y réfléchir pour mon prochain édito ^_^.

      Et pour la déco moche, tout le monde dit un peu d’accord sur le fait que ce qui est vraiment moche, c’est quand il y a rien, même si c’est un super décorateur qui s’y est collé.

      Bonne semaine à vous,

      Clémence

  3. Ibert Laetitia

    11 février

    Merci pour cet article, je partage votre analyse. Pour moi une déco moche c’est par exemple un empilement d’objet design pour montrer qu’on aime le design (ou qu’on a les moyens), bref, une déco sans âme.

    • Clémence

      11 février

      Bonjour Laetitia,
      Il y a de ça aussi. Parfois quand je regarde certains intérieurs dans la presse ou ailleurs, je me dis que cela « pue le frique », excusez-moi l’expression, mais que derrière, c’est assez creux.
      Bonne soirée, et merci d’avoir laissé un commentaire.

      Clémence

  4. Coralie

    11 février

    Ce que je trouve moche, c’est l’absence total de déco… Le truc du genre «  j’ai acheté ça parce qu’il m’en fallait un ». Aka le meuble Conforama mal visé avec la porte de travers en plaqué chêne orange parce qu’il fallait bien une armoire pour ranger les fringues ou le meuble casier d’IKEA parce que c’est bien pratique…
    Le fonctionnel c’est bien. Mais des meubles posés là pour leur utilité sans cohérence… bof bof. Je me vois très mal vivre dans une maison neuve toute blanche avec le fameux grand carrelage gris, les grands placards avec porte coulissante et la cuisine blanche laquée. Pour moi c’est ça le vrai moche. Le standard sans âme.
    Je trouve que toutes les photos choisies apportent au moins de la vraie déco. Même si ce n’est pas du goût de tout le monde.

    • Clémence

      11 février

      Bonsoir Coralie,
      Je suis assez d’accord avec cette analyse et cette remarque. Pour être honnête, j’ai eu du mal à choisir des images ! Très compliqué. Peut-être en allant sur les petites annonces de maison à vendre, j’aurais trouvé mon bonheur. Mais l’idée n’était pas de faire fuir mes lecteurs ^_^ !
      Bonne soirée,

      Clémence

  5. AnneJ

    11 février

    Belle analyse ! Question difficile effectivement, tellement subjective. Mais vous arrivez à ouvrir des pistes intéressantes, merci , on sent que vous avez bien réfléchi au sujet…

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco