Une mini maison par le studio Bicker, slow et design

[ Visite déco sur Turbulences Déco ] Une mini maison par le studio Bicker Design, slow et design (Melbourne)

On peut vivre heureux dans petit, la preuve avec cette mini maison par le studio Bicker, basé à Melbourne. Aménagée par ce duo d’architectes, Josh et Jenna Densten, elle m’a marqué l’esprit, tant par son aménagement intérieur que par la palette des couleurs atones, neutres. Aujourd’hui, on parlerait de palette « slow ». Cependant, je trouve que cet intérieur n’est pas si neutre que cela, bien au contraire, il présente des vrais partis pris.

La maison de 4 m de large sur 8 m de long abrite une famille de trois personnes. Si je fais le calcul, cela fait 32 m2, soit 10 m2 par personne, vivable surtout quand c’est aussi bien pensé et que l’enfant est petit !

[ Visite déco sur Turbulences Déco ] Une mini maison par le studio Bicker Design, slow et design (Melbourne)

Voir l’article sur The Design Files – Photo : Eve WilsonAusterr

Vivre dans un petit espace

Quand on habite dans un espace minuscule, on adopte un concept de vie. Cette expérience est mieux vécue si elle est souhaitée. [ On est d’accord. ] C’est sans doute ce qui fait le succès des tiny houses. On doit se débarrasser du superflu pour ne garder que l’essentiel. Un défi pour certains, un art de vivre pour d’autres. Cela pourrait paraître « monastique », mais je pense que l’on se préoccupe moins du matériel. On diminue son impact écologique, car on achète moins. Ça se salit plus vite, mais le ménage est fait plus rapidement.

Ça, c’est dans l’idéal, car tous ceux qui ont vécu dans « petit » connaissent la difficulté de maintenir l’ordre ! C’est une vraie astreinte. On ne doit rien conserver : courrier, magasines, vêtements d’hiver, vêtement d’été… La propreté doit se faire au fur et à mesure, pas question de laisser la vaisselle traîner. Il est compliqué de se lancer dans de grands repas, de recevoir beaucoup de monde en même temps. Il y a aussi le manque d’intimité.

La liste des inconvénients est longue, mais voyons plutôt comment ce couple d’architectes s’en est sorti…

[ Visite déco sur Turbulences Déco ] Une mini maison par le studio Bicker Design, slow et design (Melbourne)

Optimisation maximale de l’espace !

Les petits espaces doivent être optimisés au maximum. Le mieux étant le sur-mesure avec du mobilier adapté et des petits meubles présentant des doubles fonctions, mais ça vous le savez déjà.

Canning cottage par l'agence Bicker (Melbourne) // Crédence de cuisine petits carreaux nude, placard en bois et plan de travail en pierre

Canning cottage par l'agence Bicker (Melbourne) // Crédence de cuisine petits carreaux nude, placard en bois et plan de travail en pierre

Le choix d’une palette beige saumoné

Ce qui marque surtout dans cet intérieur, c’est le choix de la palette, monochrome « beige pêche ». Je pourrais aussi dire « terracota » pour employer le mot à la mode, mais un terracota plus rose que rouge. Vous pouvez relire mon article sur le rose blush, rose saumon. On est dans les mêmes tonalités.

L’avantage de ce choix est que cela rend chaleureux cet espace, cohérent tout en le caractérisant. Après, il faut aimer vivre dans un espace monochrome où rien ne dépasse. Les jouets de la petite seront donc en bois, la vaisselle blanche ou en bois, les vêtements -visibles- seront assortis… Un mode de vie, vous dis-je ?

Canning cottage par l'agence Bicker (Melbourne) // Incroyable sol en brique

Canning cottage par l'agence Bicker (Melbourne) // Un chambre slow et design

Canning cottage par l'agence Bicker (Melbourne) // Un dressing minimaliste

Canning cottage par l'agence Bicker (Melbourne) // Petite salle de bain minimaliste, réalisée avec des petits carreaux de faïence nude

 

Et vous, que pensez-vous de cet mini maison ? Vous verriez-vous vivre dans un espace monochrome minimaliste comme ici ?

 

Canning cottage par l'agence Bicker (Melbourne), une mini maison slow et design à retrouver sur Turbulences Déco

N’hésiter pas à partager, épingler, ou à me laisser un commentaire,
même court, ça fait toujours plaisir, on sait qu’on est lu !
Merci d’avance.


  1. Cédric

    18 janvier

    Un style qui se veut minimaliste, sans pour autant manquer de charme.

  2. Lucas

    17 janvier

    Trop surfait . On dirait que ce n’est pas habité.

    • Clémence

      18 janvier

      Bonjour Lucas,
      Je comprends complètement que vous trouviez cet intérieur « surfait », mais complètement. Je me disais en lisant votre commentaire, que la même chose aurait été parfait pour une boutique, plus qu’un lieu où l’on vit.
      Il faut noter cependant, que c’est la maison-vitrine de ce couple et puis aussi, se dire qu’ils ont quand même eu du nez, car si la palette peut sembler surfaite aujourd’hui, elle l’était moins il y a 4 ans quand ils ont commencé à travailler sur leur projet. (J’ai remonté l’article)

      Après, je montre aussi, ce type d’intérieur, car il y a des idées à prendre « côté aménagement intérieur », certes peut-être trop design, mais aussi malines.
      Bref, bref… il en faut pour tous les goûts, mais en tout cas, merci d’avoir laissé votre impression. C’est toujours intéressant.
      Bonne journée,

      Clémence

  3. Bardet

    6 avril

    Hoo trop beau en vrai, la tête de lit avec les tables basse en vrai c’est magnifique. Le beige c’est assez chaleureux, sans être agressif, voir étouffant.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco