Blanc crème, blanc sale, l’art de composer avec le blanc

L'art de composer avec le blanc // Camp Californian par Leanne Ford

Parce que la couleur blanche en décoration est tellement banale que l’on ne la voit plus, je l’explore encore, et toujours. Cette fois, j’évoque l’art de composer avec les blancs : blanc pur, blanc crème à blanc sale. Une palette de ces différentes teintes de blanc, combinée avec des matières brutes permet d’obtenir un intérieur chaleureux. Un brin rustique, un brin bohème ou wabi sabi, les exemples d’intérieurs de cet article démontrent que l’on peut obtenir différentes ambiances, mais toujours avec style !

Le blanc en décoration est une couleur si courante, que son utilisation paraît couler de source quand on ne sait pas quelle couleur choisir pour son intérieur.

Je trouve toujours dommage de choisir le blanc par défaut…

  • – Peur de se lasser : du blanc.
  • – Besoin d’éclaircir une pièce : du blanc.
  • – Agrandir l’espace : du blanc.
  • – Envie de calme et sérénité : du blanc.
  • – Absence d’idée : du blanc.

Le blanc est souvent la réponse à toutes ces problématiques décos, mais pas toujours la bonne. Certes, le blanc reste une bonne piste, mais je trouve toujours dommage d’opter pour du blanc par défaut, par facilité, par habitude. Cette couleur mérite tellement mieux.

Elle est intéressante, quand elle est vraiment pensée comme un prérequis et qu’elle est exploitée pour ce qu’elle est vraiment, une couleur lumineuse, moderne, intemporelle avec laquelle on peut jouer avec les nuances et les effets de matière. Ainsi, elle n’est pas si évidente à manier, car il faut assortir toutes les teintes de blanc comme un camaïeu, entre teinte chaude et teinte froide.

Autres inspirations

L'art de composer avec le blanc // Camp Californian par Leanne Ford

01 | Camp Californian par Leanne Ford

Vous aurez peut-être reconnu la patte de la designer d’intérieur Leanne Ford. C’est une de mes designers préférées, dans la catégorie « rustique » avec Lynda Gardener. J’en parle souvent par ici, presque à chacun de ses nouveaux projets. J’ai encore craqué sur son dernier projet, Camp California que j’ai reçu récemment, par sa newsletter. Il s’agit d’une vieille cabane de chasse des années 20, située dans les canyons de L.A, à l’abri des regards. Ce truc était en ruine.

Elle raconte avoir souffert de le remettre en état, mais quel résultat ! Elle a dû encore composer avec ce qui pouvait être conservé et qu’elle voulait absolument conserver comme l’évier, les vieilles fenêtres, les lambris, les lattes du sol défoncées… Ce qui devait être rapide s’est transformé en un long camp de bricolage. Nettoyer, réparer, gratter, badigeonner de blanc, décorer… tout cet intérieur n’est que jeu de matières.

L'art de composer avec le blanc // Camp Californian par Leanne Ford

L'art de composer avec le blanc // Camp Californian par Leanne FordL'art de composer avec le blanc // Camp Californian par Leanne Ford

L'art de composer avec le blanc // Camp Californian par Leanne Ford

leanneford.com – Photo : Amy Neunsinger

02 | Une ferme en Normandie

Alors, je voulais dans cet article, absolument une ferme rustique, retapée avec goût dans un camaïeu de blanc. Je l’ai découverte via le blog de decor8blog.com. Il s’agit de la maison de Stéphanie, qui tient une brocante en ligne stephsince1979 avec des objets plein de charme, dans le style de son intérieur : « rustique chic ».

Pourquoi je voulais une ferme ? Parce que le blanc va bien avec le style rustique. Il permet d’éclaircir des intérieurs à la base, souvent sombres et bas de plafond. On a souvent peur de peindre les poutres en blanc, parce que le bois reste une matière noble que l’on n’a pas envie de gâcher. On pense souvent qu’il est dommage de le couvrir. Cependant, je trouve que c’est une bonne option, car un plafond foncé assombrit et plombe vraiment un espace. Il est intéressant d’utiliser un badigeon ou de chauler mur, bois pour laisser transparaître la matière derrière.

L'art de composer avec le blanc // Une ferme en Normandie @stephsince1979

L'art de composer avec le blanc // Une ferme en Normandie @stephsince1979L'art de composer avec le blanc // Une ferme en Normandie @stephsince1979

L'art de composer avec le blanc // Une ferme en Normandie @stephsince1979

L'art de composer avec le blanc // Une ferme en Normandie @stephsince1979

03 | Un loft à Madrid

Changement de décor, pour ce troisième intérieur où le blanc est mis à l’honneur, je vous emmène dans un loft à Madrid. Style industriel ? Pas tout à fait. Il s’agit en fait d’un ancien couvent où au XXe siècle, on accueillait des femmes enceintes errantes. Le lieu présente des volumes incroyables, pas évidents à exploiter.

L’architecte d’intérieur espagnol Juan Luis Medina a créé un décor bohème avec de grosses références au style « wabi sabi ethnique ». Un blanc contemporain et lisse domine à travers les murs parfaitement refaits, agrandissant encore plus l’espace. C’est le travail des matières qui le rend chaleureux. Les poutres pour le coup ont été laissées en état et apportent du contraste à l’espace. L’assemblement des objets, antiquités, mobilier vintage, accessoires texturés, aussi.

L'art de composer avec le blanc // Le loft de Juan Luis Medina à Madrid

L'art de composer avec le blanc // Le loft de Juan Luis Medina à Madrid

L'art de composer avec le blanc // Le loft de Juan Luis Medina à MadridL'art de composer avec le blanc // Le loft de Juan Luis Medina à Madrid

L'art de composer avec le blanc // Le loft de Juan Luis Medina à Madrid

revistaad.es – Photo : Manolo Yllera

04 | Une maison rustique au blanc sale en Suède

Je termine sur une maison rustique de chez rustique en Suède. J’adore le style de l’illustratrice Sara N Bergman [ Voir ou revoir Le loft au style industriel de Sara N. Bergman – Love Warriors ]. Toute son esthétique, comme le témoigne son fil Instagram est une palette de tons neutres, oscillant sur les gammes du blanc sale, réhaussé de noir et brun. Vous pourriez me dire que ce n’est plus du blanc, dans ce cas, et vous auriez raison. A partir du moment, où le blanc est sali, il se fait gris, beige, grège… indéfinissable.

Mais revenons à son nouveau lieu, perdu dans la campagne suédoise. Cette maison de famille qu’elle a retapée avec son mari est une espèce de grand hall avec 4 mètre sous plafond. Elle a quelque chose de brutalisme.

L'art de composer avec le blanc // La maison rustique de Sara N Bergman en Suède

L'art de composer avec le blanc // La maison rustique de Sara N Bergman en SuèdeL'art de composer avec le blanc // La maison rustique de Sara N Bergman en Suède

L'art de composer avec le blanc // La maison rustique de Sara N Bergman en Suède

L'art de composer avec le blanc // La maison rustique de Sara N Bergman en Suède

residencemagazine.se – Photo : Anna Kern et styling : Marie Olson Nylander

Blanc crème, blanc sale, l'art de composer avec le blanc , 3 intérieurs à retrouver sur Turbulences Déco

N’hésiter pas à partager, épingler, ou à me laisser un commentaire,
même court, ça fait toujours plaisir, on sait qu’on est lu !
Merci d’avance.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco