Lofts de hipsters : indus’ récup’ et plantes

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Le loft aménagé par la marque Hunting for George

Dans la série des « tribus », je demande celles des hypsters avec ces trois lofts, qui présentent bien des similitudes de goût décoratif et de mode vie.

Depuis quelques temps, je bosse sur le classement de mes articles, et notamment sur  la catégorie INTÉRIEURS. Dois-je les classer par genre ? par style ? par géolocalisation ? Un vrai casse-tête. J’ai eu cette idée lumineuse, mais pas très originale de les classer par tribus. L’avantage de cette classification est qu’elle ne tient pas compte du lieu, mais plutôt d’un mode de vie, donc d’un style de déco.

J’ai donc méthodiquement commencé une liste de « tribus » et j’avais pensé à la tribu des HYPSTERS. Je dis « avais », car finalement, je ne conserverais pas cette tribu, trop catégorisée. Je crois que je vais opter pour un terme plus larges comme LES ATYPIQUES.

Voilà cependant ce que j’en écrivais, vous me direz si vous les percevez comme moi.

Les hypsters sont plutôt jeunes. Ils sont un peu bobo, un peu hippie, mais surtout très ancrées dans leur époque. Ils sont ce que l’on appelle les nouveaux cool. Ils surfent sur la vague des métiers du web, des jobs dans la création, le marketing ou alors ils se réapproprient les vieux métiers, mais toujours en gardant un œil sur leur écran. Ils habitent des lofts, d’anciennes boutiques, le plus souvent des lieux atypiques qu’ils décorent en puisant dans tous les styles : indus, boho, design… Ils sont en fait assez inclassables, puisqu’ils cherchent la différence, mais finalement, se repèrent facilement à leur look, à leur mode de vie, cool quoi !

01 | Le loft décoré par Hunting for Georges

Mon premier est le loft d’un éditeur australien de mobilier Hunting for George. Je triche un peu, car il n’est pas vraiment habité. Il a été décoré pour présenter leur dernière collection : Welcome Home. Le marketing est passé par là, mais on est complètement dans le cliché d’un couple « jeune et dynamique », branché et créatif, très cool qui aurait investi dans un entrepôt. Je ne sais pas si j’y vivrais, mais je trouve le lieu dingue. Je dois peut-être avoir quelque chose de « hypster ».

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Le loft aménagé par la marque Hunting for George

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Le loft aménagé par la marque Hunting for George

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Le loft aménagé par la marque Hunting for George

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Le loft aménagé par la marque Hunting for George

Photo : Martina Gemmola et styling : Lucy Glade-Wright.

02 | Un loft à Brooklyn

Mon deuxième est le loft new-yorkais de deux « makers » [ nouvelle expression pour désigner des artisans ], Jessica Barensfeld, créatrice de bijoux et Simon Howell, photographe. Ils habitent ce loft que vous connaissez surement tant il a été pris en photo. D’ailleurs au fur et à mesure des prises de vue, le mobilier change [ Adieu les canapés vintage moutarde ], mais l’ambiance reste la même avec sa profusion de plantes vertes, d’objets de récup’.

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Le loft de Jessica Barensfeld et Simon Howell à Brooklyn

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Le loft de Jessica Barensfeld et Simon Howell à Brooklyn

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Le loft de Jessica Barensfeld et Simon Howell à Brooklyn

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Le loft de Jessica Barensfeld et Simon Howell à Brooklyn

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Le loft de Jessica Barensfeld et Simon Howell à Brooklyn

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Le loft de Jessica Barensfeld et Simon Howell à Brooklyn

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Le loft de Jessica Barensfeld et Simon Howell à Brooklyn

ikea.com –  Photo : Dan Duchars et styling Martin Bourne

03 | Un entrepôt en zone tropicale

Mon troisième est un entrepôt sur le bord du Pacifique en Australie, à Sunshine Coast et comme son nom l’indique, pas vraiment besoin de chauffage dans ce coin là. Leonie Holland est responsable marketing et son mari, Chadd, web designer et ils ont loué cet incroyable loft pensé comme pour un entrepôt, fait de béton, acier, verre et bois, façon entrepôt.

Pour leur déco, ils ont essayé de sélectionner du mobilier design « qui s’intègrent à la simplicité des espaces et met en évidence les textures naturelles et les couleurs terreuses.

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Un loft comme une entrepôt sur la côte Pacifique

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Un loft comme une entrepôt sur la côte Pacifique

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Un loft comme une entrepôt sur la côte Pacifique

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Un loft comme une entrepôt sur la côte Pacifique

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Un loft comme une entrepôt sur la côte Pacifique

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Un loft comme une entrepôt sur la côte PacifiqueLofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Un loft comme une entrepôt sur la côte Pacifique

Lofts de hipsters : indus' récup' et plantes || Un loft comme une entrepôt sur la côte Pacifique

insideout.com.au – Photo : Anastasia Kariofyllidis et styling : Hayley Jenkins

J’aurais pu vous en montrer bien d’autres, mais j’en reste là pour cette série « lofts de hypsters ». Est-ce que cela vous parle ?

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Adoptez le

style


  1. sophie

    27 septembre

    Merci pour la découverte de ces magnifiques espaces. Préférence pour les deux premiers : je me verrais y vivre sans problème !
    Bonne journée
    Sophie

  2. Pierre

    28 septembre

    Bonne idée ce découpage en tribus !
    et merci pour ce premier volet où je me reconnais un peu…

  3. Antoine

    28 septembre

    super déco, dommage qu’on ne puisse pas trouver le cadre lit bois / métal d’hunting for george en France !
    Merci pour ces inspirations

  4. KaravaneSerail

    30 septembre

    Mon préféré est le deuxième, on dirait presque une jungle ! Avec un coup de coeur pour le plat en céramique dans l’escalier 🙂

  5. Michelle

    24 octobre

    Magnifique ! Coup de cœur pour l’entrepôt, car j’aime la nature. J’ai besoin d’être entourée de vert, cela fait partie de mon besoin d’harmonie. Cela m’aide à me reconnecter. Je trouve que c’est essentiel d’avoir un jardin intérieur. Pas toi ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM
@turbulencesdeco