8 chairs par le duo anglais Clarke & Reilly

En échos à la présentation à Milan de Migration stories, installation de la marque libanaise Bojka, j’avais envie également de vous parler du travail « artistique » de Clarke & Reilly, un duo anglais qui expose actuellement à la galerie Libby Sellers. Ils nous montrent à voir 8 chairs.

Je sais, certains me diront : « C’est quoi ces déchets ?« , « Jamais de ça chez moi !« , « Il y a des personnes qui apprécient ce genre de chose ,« . Et bien oui, il y a des gens qui aiment ce style dit « shabby chic« , autrement dit l’addition de deux concepts antinomiques : Minable + chic.

Clarke & Reilly, autrement connu comme David Grocott et Bridget Dwyer (1964 et 1967), sont un duo d’artistes. Lui est expert en meubles anciens et elle vient du milieu de la mode. Ils se sont associés dans la vie, comme dans le travail pour fonder une « agence-boutique » un peu spéciale, puisque dans leur boutique il n’y a rien à vendre, ils ne se sentent pas plus designers et ne se voient pas comme des décorateurs présentant des cartes de couleur. Mais ça marche… et ils sont appelés partout et monnayent très chers leurs créations comme leurs services.

C’est que l’air de rien, la création de ces chaises a demandé beaucoup de temps et de compétences.

Galerie Libby Sellers | Clarke and Reilly 8 chairs installation

Clarke & Reilly - Billy Boyd Cape

La recette pour réaliser de telles « œuvres »

1- Trouver les chaises.

Ici, il s’agit de 8 chaises d’époque découlant de trois siècles de design, de la reine Anne au milieu du 20e siècle: un fauteuil de repos anglais, un modèle d’usine du 19ème siècle, et ainsi de suite.

2- Vivre avec pendant 5 ans, histoire de les apprivoiser.

Le duo les a donc recouvert de différentes matières et ils ont passé beaucoup de temps à en parler du caractère de chaque chaise..

3- Les torturer.

Ils les passé dans une essoreuse et les ont bloqués sur un toit dans le sud de Londres, durant tout le mois de Février.

4- Les faire sécher.

Pendant leur séjour en Californie, ils ont laissé les chaises sécher à se desséchée au Joshua Tree National Park. Les chaises sont alors en bon état de décomposition.

5- Les restaurer.

Le couple a passé quelques mois à recoudre les bouts effilochés dans les entrailles de chaises, à recoller… en faisant appel à des artisans experts.

Galerie Libby Sellers | Clarke and Reilly 8 chairs installation

Un hommage particulier est fait à ses huit « rescapés » à la galerie Libby Sellers. Les chaises sont présentées comme des œuvres d’art sur leurs socles de musée, à côté de récits de voyage, vidéos et photos de leur voyage.

Ils ont momifié les lambeaux de tissu, mais la galeriste confirme qu’elles sont toutes très fonctionnelles.

Le fauteuil irlandais, avec ses lanières de cuir, est vraiment très confortable, dit-elle. Le duo a ajouté un élément olfactif après sa rencontre avec le parfumeur Azzi Glasser lors d’une exposition précédente. Ils ont invité Glasser au studio après avoir déballé les chaises et lui ont demandé de recréer l’odeur poussiéreuse. Le parfum signature de Glasser va remplir l’espace muséal et offrir aux visiteurs encore plus proche des conditions extrêmes subies par les fauteuils.

Si ça, c’est pas du luxe !

Galerie Libby Sellers | Clarke and Reilly 8 chairs installation

Galerie Libby Sellers | Clarke and Reilly 8 chairs installationGalerie Libby Sellers | Clarke and Reilly 8 chairs installation

Galerie Libby Sellers | Clarke and Reilly 8 chairs installationGalerie Libby Sellers | Clarke and Reilly 8 chairs installation
via wallpaper.com


SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco