Un appartement sous les toits en perpétuel mouvement

Un appartement sous les toits en perpétuel mouvement à Paris, par l'atelier d'archi

Première rencontre avec cet appartement parisien, c’était en septembre 2012. Il faisait partie du premier wagon de reportages parus dans le magazine Milk Décoration, le n°1, le collector. J’avais tout de suite craqué pour cette ambiance mi-parisienne, mi-indus, peuplée de mobilier vintage. Je vous en parlais dans cet article : Extension sur les toits de Paris par l’atelier d’archi. Depuis cet appartement, s’est encore agrandi et la décoration a un peu évolué, vers quelque chose d’un peu plus sophistiqué.

Cet appartement sous les toits, situé au cœur de Paris, rue des Martyrs a été entièrement rénové et aménagé par un couple d’architectes, fondateurs de l’agence l’atelier d’archi.
Isabelle et Matthieu ont déniché un espace sous les toits, un de ces espaces dont les architectes sont friands. En plus d’être souvent moins chers, ils offrent à ceux qui n’ont pas peur des travaux : une carte blanche à l’imagination. Et l’idée, pour ces deux architectes étaient de réinventer cet espace comme une maison.

Tout a donc, été remanié au premier niveau afin de raccorder l’ancien grenier à charbon du couvent au reste de l’appartement. L’espace n’est pas grand 70 m2, mais chaque fois qu’une chambre de bonne se libère, ils agrandissent, d’où cette suite.

Autres inspirations

Un appartement sous les toits en perpétuel mouvement à Paris, par l'atelier d'archi

Un appartement sous les toits en perpétuel mouvement à Paris, par l'atelier d'archi

Pour la déco, j’adore le choix des couleurs. On n’est pas dans le tout blanc, ni dans le tout couleur. On est dans le juste ton, des couleurs sourdes et une palette de matériaux chaleureuse proche de la palette de matériaux industrielle.

Isabelle explique “Contrairement aux idées reçues, les couleurs sombres sont très chaleureuses. Je préfère mettre un petit espace en valeur par des tonalités foncées, toutes piochées chez Flamant (pour qui elle a travaillé).”

L’appartement n’en est pas moins triste, car il baigne dans la lumière des grandes ouvertures. Quant au choix du mobilier, il y a une grande part de meubles vintage chinés et de « fait-maison » : l’escalier qui mène à l’étage a été dessiné par le duo, ainsi que les étagères.

Un appartement sous les toits en perpétuel mouvement à Paris, par l'atelier d'archi

Un appartement sous les toits en perpétuel mouvement à Paris, par l'atelier d'archi

Un appartement sous les toits en perpétuel mouvement à Paris, par l'atelier d'archi

Un appartement sous les toits en perpétuel mouvement à Paris, par l'atelier d'archi

Un appartement sous les toits en perpétuel mouvement à Paris, par l'atelier d'archiUn appartement sous les toits en perpétuel mouvement à Paris, par l'atelier d'archi

Un appartement sous les toits en perpétuel mouvement à Paris, par l'atelier d'archi

Un appartement sous les toits en perpétuel mouvement à Paris, par l'atelier d'archi

Milk magazine – l’atelier d’archi – photos : Louise Desrosiers



  1. sandra

    11 septembre

    J’ai acheté hier le mag par curiosité. Je l’ai trouvé assez intéressant notamment ce reportage. Même s’ils n’ont QUE 70m2, j’aime beaucoup. C’est une déco assez audacieuse et originale.

  2. sandra

    11 septembre

    J’ai acheté hier le mag par curiosité. Je l’ai trouvé assez intéressant notamment ce reportage. Même s’ils n’ont QUE 70m2, j’aime beaucoup. C’est une déco assez audacieuse et originale.

  3. sandra

    11 septembre

    J’ai acheté hier le mag par curiosité. Je l’ai trouvé assez intéressant notamment ce reportage. Même s’ils n’ont QUE 70m2, j’aime beaucoup. C’est une déco assez audacieuse et originale.

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco