Blanc céruse et patines

Blanc céruse et patines | Salon de thé Poets Ode Handorf en Australie

Il fut un temps pas très lointain où le blanc céruse était la panacée en décoration d’intérieur. Face aux meubles de famille ciré et sombre [ On pensera aussi aux placard de cuisine « rustiques ». ], la solution était de tout badigeonner de blanc céruse. Loin d’être démodée, cette technique est un tout petit peu délaissée, au profit du bois brut et du mobilier patiné dans le jus… ou alors on mélange patines et matériaux bruts pour éviter le style trop shabby chic.

Le blanc céruse est aussi appelée blanc de Saturne, blanc de plomb ou blanc d’argent. Ce pigment blanc était obtenu  à partir de l’oxydation du plomb, comme ça, cela fait un peu peur, surtout quand on imagine qu’on se plâtrait le visage dans le passé. Désormais, on trouve dans le commerce des produits inoffensifs qui permettent de blanchir meuble, parquet et autre éléments en bois « façon céruse ». Le blanc céruse désigne plus une technique et un style qu’un pigment.

Blanc céruse et patines | Salon de thé Poets Ode Handorf en Australie

Photo : Bo Wong designsatellite.com.au

La technique de la céruse

1. Elle consiste à décaper entièrement le bois.

2. Ensuite, il faut faire apparaître le veinage du bois avec une brosse dure métallique, en frottant toujours dans le sens de la fibre du bois. Pour les plus téméraires, on peut aussi passer le bois au chalumeau, puis frotter énergiquement avec une brosse mécanique avant ponçage. Cette solution permet de faire encore mieux ressortir le relief, car les veines et les nœuds sont plus marqués.

3. On badigeonne le bois à l’aide un pinceau à poil souple en prenant soin de bien laisser le produit pénétré. Il ne faut pas couvrir le bois de peinture entièrement.

4. Enfin, on ponce avec un papier de verre à gros grain. La peinture doit rester dans les creux.

5. En finition, on peut lustrer le bois avec un chiffon doux ou le protéger d’une cire incolore.

La technique de la céruse n’a donc rien de sorcier. Elle convient mieux au bois dure comme le chêne, le châtaignier ou le freine. Pour le sapin ou le pin, il s’agira plus d’un effet « badigeon à l’essuyé ». En réalité, il existe plein de technique de patine, qui permettent de blanchir un bois. Dans le commerce, vous trouverez toute sorte de produits, teinte à l’eau ou à l’alcool, pâte à céruser sous forme de cire, blanc ou de couleur…

Pour vous aider à vous retrouver, je vous conseille deux livres, des vrais mines d’information :

Recettes de couleurs pour relooker son intérieur d'Annie SloanPatinez vos meubles d'Eikichi Iha

Recettes de couleurs pour relooker son intérieur d’Annie Sloan + Patinez vos meubles : Esprit loft, shabby chic, récup d’Eikichi Iha

01 | Blanc céruse et patine pour ce salon de thé

Ce salon de thé Poets Ode dans la ville de Handorf dans le sud de l’Australie (loin, loin… de chez nous). J’aime cette culture « country » de ce continent, rendu dans le magazine Country style. Je vous avais parlé aussi de ce blog Quelque part à la frontière du NSW-Queensland. Ce que je retiens de cette déco est le mélange de parquet blanchi, de meubles peints de blanc et de bois brut, évidemment c’est nature.

Blanc céruse et patines | Salon de thé Poets Ode Handorf en Australie

Blanc céruse et patines | Salon de thé Poets Ode Handorf en Australie

Blanc céruse et patines | Salon de thé Poets Ode Handorf en AustralieBlanc céruse et patines | Salon de thé Poets Ode Handorf en Australie

Blanc céruse et patines | Salon de thé Poets Ode Handorf en Australie

homelife.com.au – Photo : Mark Roper

02 | Blanc et matériaux bruts pour un esprit monacal

Au hasard de mes pérégrinations virtuelles, je suis retombée sur cet intérieur dépouillé, un mélange de matériaux bruts tout en nuance de blanc et gris qui rappelle qu’il suffit de peu pour qu’un endroit soit beau, spirituel (un peu dans la suite de ce que je vous disais dans cet article Le style zen et minimaliste de Jeanna Sohn).

Blanc et matériaux bruts pour un esprit monacal || Une maison à Cap Town - Photo : Greg Cox

Il s’agit de la maison de l’artiste maquilleuse Algria Ferreira-Watling à Cap Town qui, de son propre aveu vient d’un milieu pauvre et n’a jamais rêvé de vivre dans un palais. Elle dit n’avoir jamais eu besoin de grand chose, mais a toujours voulu vivre dans une petite maison avec la sensation paisible d’un monastère.

Blanc et matériaux bruts pour un esprit monacal || Une maison à Cap Town - Photo : Greg Cox

Blanc et matériaux bruts pour un esprit monacal || Une maison à Cap Town - Photo : Greg Cox

Blanc et matériaux bruts pour un esprit monacal || Une maison à Cap Town - Photo : Greg Cox

03 | Blanc céruse et bord de mer

Cette maison de Cornouailles, dans la suite de mon article de la semaine dernière Déco « bord de mer »… du bout du monde est un bel exemple de déco cérusée. Je trouve cela très réussi, mais je vais encore une fois, vous évoquer ma réflexion : « Comment fait-on pour vivre dans une déco monochrome ? » Plus de magazines qui traînent, de vêtements, de livres…

Blanc céruse et bord de mer || Maison au bord de mer en Cornouailles - Photo : Paul Massey

Blanc céruse et bord de mer || Maison au bord de mer en Cornouailles - Photo : Paul Massey

Blanc céruse et bord de mer || Maison au bord de mer en Cornouailles - Photo : Paul Massey

Blanc céruse et bord de mer || Maison au bord de mer en Cornouailles - Photo : Paul Massey

Blanc céruse et bord de mer || Maison au bord de mer en Cornouailles - Photo : Paul Massey

estliving.com – Photo : Paul Massey


  1. J’aime beaucoup le blanc et les matières brutes, un brin austère mais tellement beau et reposant.

    Amélie – Charles Ray and Coco
    http://charlesrayandcoco.com/

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco