La montée du style Grandmillennial

La montée du style Grandmillennial // L'intérieur de Laura Jackson

J’aimerais vous parler d’une tendance qui ne dit pas son nom, mais qui gagne du terrain : la tendance Grandmillennial. « What ? » Cette expression m’a aussi arraché, un petit son étranglé ! Je ne l’avais pas encore croisée, mais elle m’a beaucoup amusée, autant qu’intéressée. Il désigne un goût retrouvé des milléniaux pour le style « grand mère », entendez par là, un regain d’intérêt pour le chintz et les volants, les bibelots, les antiquités et les envolées maximalistes. Vous n’êtes pas convaincu, je vous explique tout dans cet article.

Je dois reconnaître que le regain d’intérêt pour le chintz et les volants est plutôt timide de ce côté de la Manche. Le raz de marée de la décoration scandinave design n’a pas dit son dernier mot et les inspirations ethniques chic bohèmes en mode méditerranéo-rustique ont plus que jamais la cote en France !

Mais, mais… tous ses intérieurs qui se ressemblent finiront peut-être par nous lasser et nous amènerons à évoluer vers des mélanges plus grandiloquents, plus osés.

Cette tendance, qui est dans la lignée du style « maximaliste » ou « old new » fait son chemin doucement, mais surement. On le voit se glisser imperturbablement dans certains projets hôteliers, dans des collections d’éditeurs. Pour ma part, ne vous ai-je pas écrit un article sur le sujet : Le « néo-country » anglais, l’art des mélanges excentriques !ou encore, cette planche d’inspiration sur les rayures. En effet, même si j’aime le minimalisme et les ambiances design, j’ai envie de plus en plus envie de faire vibrer les couleurs et les motifs dans mon intérieur et, l’un n’empêche pas l’autre !

Photo en une : L’intérieur de Laura Jackson sur themodernhouse.com

au programme dans cet article

– Le style Grandmillennial

– Une histoire de génération ?

– Les codes pour adopter le style Grandmillennial :

EN 1 : OSEZ LE MÉLANGE DES MOTIFS !
EN 2 : DES STORES ET DES RIDEAUX, TANT QU’IL N’EN FAUT.
EN 3 : LE GOÛT POUR LES ANTIQUITÉS ET DE LA MISE EN SCÈNE
EN 4 : LE CONFORT AVANT LE DESIGN
EN 5 : JEUX DE COULEURS ET DE MOTIFS
EN 6 : LA SYMÉTRIE

La montée du style Grandmillennial // L'intérieur d'India Holmes à Londres, directeur du design chez de Gournay


La montée du style Grandmillennial // L'intérieur d'India Holmes à Londres, directeur du design chez de Gournay

L’intérieur d’India Holmes à Londres, directeur du design chez de Gournay sur inbedstore.com – Photo : Ho Hai Tran

Le style Grandmillennial

On doit la contraction de grand mother et millennials à la journaliste Emma Bazilian qui l’a inventé en 2019, dans un article pour America’s House Beautiful.

Encore un mot anglais farfelu, inventé Outre-Atlantique pour décrire une tendance déco. Cependant, ne vous effarouchez pas et prenez le avec beaucoup d’humour. Si je m’amuse des successions de tendance, je prends cela, malgré tout avec tout le sérieux nécessaire, car ces mots ne mettent pas moins l’accent sur des phénomènes réels qui pourraient finir par vous séduire.

Dans son article, elle explique : « Des âges allant du milieu de la vingtaine à la fin de la trentaine, les grands millennials ont une affinité pour les tendances du design considérées par la culture dominante comme « étouffantes » ou « obsolètes » : les imprimés Laura Ashley, les volants, les draps brodés. »

Pour autant, si le style Grandmillennial est un peu grand-mère, mais ce n’est pas vraiment une ambiance de cottage anglais. En opposition au cahier de style épuré qui prévalent depuis plus d’une décennie, les jeunes, et les moins jeunes d’ailleurs, reviennent à des références plus anciennes, plus cosy. L’idée est de mélanger l’ancien et le nouveau pour créer un sentiment de confort et de nostalgie.

La montée du style Grandmillennial // La maison de la décoratrice anglaise Rachel Chudley à Londres

La montée du style Grandmillennial // La maison de la décoratrice anglaise Rachel Chudley à Londres

La montée du style Grandmillennial // La maison de la décoratrice anglaise Rachel Chudley à Londres

La maison de la décoratrice anglaise Rachel Chudley via inigo.com

Une histoire de génération ?

Je ne crois pas que le goût pour le shintz et les antiquités aient complètement disparu des intérieurs durant une décennie ou deux. Des décorateurs et architectes d’intérieur ont continué à cultiver l’art des intérieurs « chargés » à la manière de Madeleine Castaing. La grande nouveauté est qu’une génération de jeunes décorateurs, d’influenceurs et autres personnalités s’en emparent pour en faire autre chose. 

Le style Grandmillennial ne va pas aussi loin. Il s’agit d’embrasser cet esprit, mais de façon contemporaine.

On revient donc du style design minimaliste pour réintroduire du style ! Le regard évolue. Une envie croissante de confort se développe chez certains jeunes qui veulent également, se différencier. L’association de mobilier ancien et d’antiquités que l’on mélange avec des souvenirs de famille ou de familles, des œuvres d’art permet de créer des mises en scène uniques qui reflètent sa personnalité. La superposition de couleurs et de motifs créent des ambiances chaleureuses, alors pourquoi s’en priver.

Les codes pour adopter le style Grandmillennial

Osez le mélange des motifs // Design intérieur : Lonika Chande - Projet : Queen's Park, London

Design intérieur : Lonika Chande – Projet : Queen’s Park, London

Osez le mélange des motifs  !

Une des clés du style Grandmillennial tient à l’art de mélanger les motifs. Il ne s’agit pas de le faire gentiment en posant deux coussins différents sur un canapé uni, avec éventuellement un tapis ethnique. Non, il s’agit d’oser mixer les motifs dans un style maximaliste. Si vous avez peur de vous lancer, je vous laisse relire cet article : Mix and match motifs et couleurs… sans charger le décor.

On ose le mélange des motifs en mode maximaliste.
Osez le mélange des motifs // L'intérieur de Nathalie Farman-Farma, fondatrice du studio de design textile Décors Barbare

L’intérieur de Nathalie Farman-Farma, fondatrice du studio de design textile Décors Barbares en 2010 – Photo : Miguel Flores-Vianna

Osez le mélange des motifs // Design intérieur : Anna Spiro design - Projet : Sorrento beach house

Design intérieur : Anna Spiro design – Projet : Sorrento beach house – Photo : Tim Salisbury

Osez le mélange des motifs // Photo : Rachel Whiting pour House and Garden

Photo : Rachel Whiting pour houseandgarden.co.uk

Osez le mélange des motifs // Design intérieur : Emma Ainscough

Design intérieur : Emma Ainscough – Photo : Alicia Waite

Osez le mélange des motifs // Design intérieur : Lisa Burdus - Projet North Sydney

Design intérieur : Lisa Burdus – Projet North Sydney

Osez le mélange des motifs // Design intérieur : Yellow London - Projet : Nothing Hill

Design intérieur : Yellow London – Projet : Nothing Hill – Photo : Matt Clayton

On ose le mélange des motifs en mode maximaliste.
Osez le mélange des motifs // L'intérieur de Nathalie Farman-Farma, fondatrice du studio de design textile Décors Barbare

L’intérieur de Nathalie Farman-Farma, fondatrice du studio de design textile Décors Barbares en 2010 – Photo : Miguel Flores-Vianna

Osez le mélange des motifs // Design intérieur : Anna Spiro design - Projet : Sorrento beach house

Design intérieur : Anna Spiro design – Projet : Sorrento beach house – Photo : Tim Salisbury

Osez le mélange des motifs // Photo : Rachel Whiting pour House and Garden

Photo : Rachel Whiting pour houseandgarden.co.uk

Osez le mélange des motifs // Design intérieur : Emma Ainscough

Design intérieur : Emma Ainscough – Photo : Alicia Waite

Osez le mélange des motifs // Design intérieur : Lisa Burdus - Projet North Sydney

Design intérieur : Lisa Burdus – Projet North Sydney

Osez le mélange des motifs // Design intérieur : Yellow London - Projet : Nothing Hill

Design intérieur : Yellow London – Projet : Nothing Hill – Photo : Matt Clayton

L'intérieur de la designer anglaise Matilda Goads

L’intérieur de la designer anglaise Matilda Goads – houseandgarden.co.uk – Photo : Yuki Sugiura

Design intérieur : Sibyle Colefax - Maison à Londres

Design intérieur : Sibyle Colefax – Maison à Londres

Des stores et des rideaux, tant qu’il n’en faut.

Les intérieurs minimalistes évident les décors pour les épurer au maximum. Pour un style grandmillennial, les rideaux lourds et tombants, les stores bouillonnants, retrouvent leur place. Je vous parle de stores et rideaux, mais de façon générale, on n’hésite pas user et abuser des volants, des franges, des rideaux sous les lavabos, des ciels de lit… Tout est encore une question de dosage et de mise en scène.

On opte pour des tissus d’éditeur, des indiennes. On chine des coupons anciens.
Design intérieur : Lonika Chande - Projet : Queen's Park

Design intérieur : Lonika Chande – Projet : Queen’s Park

Design intérieur : Luke Edward Hall - Projet : Cotswolds cottage

Design intérieur : Luke Edward Hall – Projet : Cotswolds cottage

Design intérieur : Beata Heuman - Photo : Paul Massey

Design intérieur : Beata Heuman – Photo : Paul Massey

Design intérieur : Beata Heuman - Projet : Riverside Townhouse

Design intérieur : Beata Heuman – Projet : Riverside Townhouse

Design intérieur : Cath Beckett, co-founder de Yellow London

Design intérieur : Cath Beckett, co-founder de Yellow London – Photo : Matt Clayton

Design intérieur : Anna Spiro design - Projet : Sorrento beach house

Design intérieur : Anna Spiro design – Projet : Sorrento beach house – Photo : Tim Salisbury

On opte pour des tissus d’éditeur, des indiennes. On chine des coupons anciens.
Design intérieur : Lonika Chande - Projet : Queen's Park

Design intérieur : Lonika Chande – Projet : Queen’s Park

Design intérieur : Luke Edward Hall - Projet : Cotswolds cottage

Design intérieur : Luke Edward Hall – Projet : Cotswolds cottage

Design intérieur : Beata Heuman - Photo : Paul Massey

Design intérieur : Beata Heuman – Photo : Paul Massey

Design intérieur : Beata Heuman - Projet : Riverside Townhouse

Design intérieur : Beata Heuman – Projet : Riverside Townhouse

Design intérieur : Cath Beckett, co-founder de Yellow London

Design intérieur : Cath Beckett, co-founder de Yellow London – Photo : Matt Clayton

Design intérieur : Anna Spiro design - Projet : Sorrento beach house

Design intérieur : Anna Spiro design – Projet : Sorrento beach house – Photo : Tim Salisbury


Design intérieur : Beata Heuman - Projet : Sussex cottage

Design intérieur : Beata Heuman – Projet : Sussex cottage – Photo : Paul Massey

Design intérieur : Clarence & Graves - Projet : Victorian house in Chiswick

Design intérieur : Clarence & Graves – Projet : Victorian house in Chiswick – Photo : Owen Gales

Le goût pour les antiquités et de la mise en scène

L’esthétisme est clairement inspiré de la période victorienne et edwardienne, avec une dose plus ou moins affirmé d’accumulation d’objets.

A l’encontre du minimalisme, l’idée est d’assumer un désordre organisé, de se créer un endroit entouré d’objets qui ont une histoire et une signification.

Il ne s’agit pas pour autant, de surcharger inutilement son espace de vie, mais de mettre en scène des objets pour le rendre plus chaleureux. Cela passe par un mur de cadres, des bibelots savamment disposés au milieu de livres dans une bibliothèque ou encore, une mise en scène d’ustensiles dans une cuisine. Il faut générer un sentiment de confort et de curiosité comme lorsque l’on pénètre dans une belle boutique d’antiquité.

La modernité passe par la confrontation des objets entre eux, un équilibre entre accumulation et retenue.

On mélange meubles de famille, mobilier vintage, antiquités, sans oublier une note de design actuel par ci par là.
Design intérieur : Brandon Schubert - Projet : North London flat

Design intérieur : Brandon Schubert – Projet : North London flat – Photo : Paul Massey

Design intérieur : Nathalie Farman-Farma, fondatrice de Decors barbares

Design intérieur : Nathalie Farman-Farma, fondatrice de Decors barbares – Photo : Miguel Flores-Vianna via houseandgarden.co.uk

Design intérieur : Ben Pentreath – Projet : Queens square

Design intérieur : Lisa Burdus - Projet : Southern Highlands

Design intérieur : Lisa Burdus – Projet : Southern Highlands

Design intérieur : Jessica Buckley - Projet : London family home

Design intérieur : Jessica Buckley – Projet : London family home

Design intérieur : Sascal studio - Projet : South West London flat

Design intérieur : Sascal studio – Projet : South West London flat

On mélange meubles de famille, mobilier vintage, antiquités, sans oublier une note de design actuel par ci par là.
Design intérieur : Brandon Schubert - Projet : North London flat

Design intérieur : Brandon Schubert – Projet : North London flat – Photo : Paul Massey

Design intérieur : Nathalie Farman-Farma, fondatrice de Decors barbares

Design intérieur : Nathalie Farman-Farma, fondatrice de Decors barbares – Photo : Miguel Flores-Vianna via houseandgarden.co.uk

Design intérieur : Ben Pentreath - Projet : Queens square

Design intérieur : Ben Pentreath – Projet : Queens square

Design intérieur : Lisa Burdus - Projet : Southern Highlands

Design intérieur : Lisa Burdus – Projet : Southern Highlands

Design intérieur : Jessica Buckley - Projet : London family home

Design intérieur : Jessica Buckley – Projet : London family home

Design intérieur : Sascal studio - Projet : South West London flat

Design intérieur : Sascal studio – Projet : South West London flat

Design intérieur : Sascal studio - Projet : South West London flat

Design intérieur : Sascal studio – Projet : South West London flat

Design intérieur : Nicola Harding- Projet : Country house Berkshire

Design intérieur : Nicola Harding– Projet : Country house Berkshire

Design intérieur : Lonika Chande - Projet : Queen's Park, Londres

Design intérieur : Lonika Chande – Projet : Queen’s Park, Londres

Le confort avant le design

Le design d’aujourd’hui est un peu écarté de ce type de décor, mais sa présence n’est pas totalement interdite, loin s’en faut.

En premier lieu, il existe de nombreuses marques qui proposent des rééditions d’objets modernisés (entendez plus fonctionnels). Ensuite, de nombreux designers artisans se réapproprient des motifs anciens, des expressions du passé et en offrent une vision actuelle. Pour terminer, il est toujours intéressant d’intégrer des touches contemporaines, car l’idée n’est pas de reproduire l’intérieur de nos grands parents, ni même un décor daté, mais bien d’être ancré dans son temps.

Cette impression de confort passe aussi, par des assises profondes et accueillantes, de nombreux coussins, des tapis moelleux, une bonne literie et il est plus facile d’investir dans le commerce que de faire les brocantes à la recherche de la perle rare.

Design intérieur : Emilie Fournet interiors - Projet : Three bedroom renovation in de Beauvoir Hackney

Design intérieur : Emilie Fournet interiors – Projet : Three bedroom renovation in de Beauvoir Hackney

Jeux de couleurs et de motifs

Plus haut, je vous parlais des motifs que l’on mixe avec joie. Les couleurs franches sont aussi de la partie. On ose peindre des espaces du sol au plafond à la manière de la tendance color block, en n’oubliant pas de faire respirer le tout.

Les couleurs vives ont quelque chose de moderne, surtout quand on joue avec. Les teintes pastel ou passé rappellent trop les années 80 et sont plutôt introduites par touches pour faire respirer. La piste est de partir de couleur d’un objet, un tapis, un papier-peint et de jouer à fond sur les couleurs accents et puis, on hésite pas à repeindre des éléments de décor comme une cheminée, les plinthes ou un meuble ancien.

Les couleurs franches s’affichent avec joie, pour casser le côté classique du style.
Design intérieur : Sascal studio - Projet : South West London flat

Design intérieur : Sascal studio – Projet : South West London flat

Design intérieur : >Lisa Burdus - Projet North Sydney

Design intérieur : >Lisa Burdus – Projet North Sydney

Design intérieur : Susan Deliss - Projet : Jeremy Langmead hous

Design intérieur : Susan Deliss – Projet : Jeremy Langmead house – Photo : Owen Gale via houseandgarden.co.uk

Design intérieur : Nicola Harding - Projet : Somerset place bath

Design intérieur : Nicola Harding – Projet : Somerset place bath

Design intérieur : Jessica Buckley - Projet : Cheltenham family home

Design intérieur : Jessica Buckley – Projet : Cheltenham family home

Design intérieur : Susan Deliss - Projet : Edinburgh flat - Photo : Elsa Young

Design intérieur : Susan Deliss – Projet : Edinburgh flat – Photo : Elsa Young via houseandgarden.co.uk

Les couleurs franches s’affichent avec joie, pour casser le côté classique du style.
Design intérieur : Sascal studio - Projet : South West London flat

Design intérieur : Sascal studio – Projet : South West London flat

Design intérieur : >Lisa Burdus - Projet North Sydney

Design intérieur : >Lisa Burdus – Projet North Sydney

Design intérieur : Susan Deliss - Projet : Jeremy Langmead house

Design intérieur : Susan Deliss – Projet : Jeremy Langmead house – Photo : Owen Gale via houseandgarden.co.uk

Design intérieur : Nicola Harding - Projet : Somerset place bath

Design intérieur : Nicola Harding – Projet : Somerset place bath

Design intérieur : Jessica Buckley - Projet : Cheltenham family home

Design intérieur : Jessica Buckley – Projet : Cheltenham family home

Design intérieur : Susan Deliss - Projet : Edinburgh flat

Design intérieur : Susan Deliss – Projet : Edinburgh flat – Photo : Elsa Young via houseandgarden.co.uk

Design intérieur : Barlow and Barlow - Projet : Notting Hill townhouse

Design intérieur : Barlow and Barlow – Projet : Notting Hill townhouse – Photo : Jonathan Bond

Design intérieur : Jessica Buckley - Projet : London family home

Design intérieur : Jessica Buckley – Projet : London family home

Design intérieur : Beata Heuman - Projet : Cottage Sussex

Design intérieur : Beata Heuman – Projet : Cottage Sussex – Photo : Paul Massey

La symétrie

Adopter une disposition classique avec un élément perturbateur est un truc de décorateur. Une approche traditionnelle créera un sentiment d’accueil, mais la dissymétrie rendra l’espace moins formelle.

Par exemple vous pourriez positionner des meubles identiques de chaque côté d’une cheminée, tout en disposant dessus des objets de façon aléatoire. Cela crée une histoire. De même dans un salon, on positionnera un canapé centrale, avec en face deux fauteuils identiques, mais le reste sera dispatchés.

Vous l’aurez compris le style Grandmillennial est une manière amusante de s’approprier les codes du passé, que nos mêmes parents et grands parents s’étaient eux-mêmes appropriés à leur manière.

Tous mes exemples sont la primeur des décorateurs et architectes d’intérieur, et si ce style ne vous parle pas vraiment, ou pas encore, reconnaissez que dans leur genre, ces intérieurs sont plutôt réussis. La difficulté est, en effet, de trouver le juste équilibre entre trop couleurs, trop de motifs, trop de froufrous, trop de fouillis…

Alors, vous en pensez quoi ? Je serais curieuse de recueillir vos avis sur la question.

Des articles qui m’on inspirés


  1. veronique

    23 septembre

    Votre article est très enrichissant et confirme effectivement que le tout blanc n’est plus au gout du jour, on aime tous la gaieté chez soi, la joie de vivre et surtout l’informel, ce qui est très représentatif dans cette nouvelle tendance.
    Moi j’adore mais les autres ….

    • Clémence

      23 septembre

      Bonjour Véronique,
      Merci, je suis ravie que cet article vous parle. Je ne vais pas révolutionner le monde de la déco, loin sans faut (et puis, telle n’est pas mon intention). En revanche, encouragez les gens à faire ce qu’ils aiment loin des tendances, est une chose qui me motive plus. Faire découvrir plein de choses, de styles différents, c’est ce qui m’anime depuis le début du blog.
      Alors, les autres, ce sont les autres…
      Belle journée à vous,

      Clémence

  2. sandrine

    18 septembre

    merci ! toujours un plaisir de vous lire pour me mettre à jour des tendances.

  3. Valérie

    17 septembre

    Votre article est très intéressant et effectivement le tout blanc c’est bien dans le sud avec une décoration fraiche et reposante car la vie est dehors ! en ville je trouve ça trop …froid et ennuyeux et surtout pas du tout confortable c’est tellement agréable d’être dans un univers qui nous ressemble chaleureux et surtout confortable.
    Ce style c’est tout à fait du Laura Gonzales! Et surtout celui de l’inégalable Loulou de la Falaise ,jetez donc un coup d’oeil à son appartement ou maison magnifiquement décoré d’oeuvres d’art ,d’antiquités d’étoffes ramenées de ses voyages un véritable délice pour les yeux…moi je suis fan !

  4. Jeanne

    8 septembre

    quel travail bien documenté !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco