Kinfolk : Un art de vivre champêtre, folk

VT-Wonen

Au pays de l’art de vivre à la française, j’ai choisi de vous parler d’une tendance qui vient d’ici, et d’ailleurs : l’art de vivre Kinfolk, inspiré de la vie rustique, champêtre, folk. Cette tendance se caractérise par un retour aux choses essentielles. Elle promeut les produits simples, bons et sains, la cuisine maison et les grandes tablées qui évoquent les fêtes de village.

Je dois vous dire tout de suite, pour bien comprendre ce phénomène, que le mouvement Kinfolk a commencé par la nourriture, un besoin de revenir à des valeurs issues du terroir.  Petit à petit, Kinfolk est devenu un cri de ralliement, une sorte de philosophie de vie qui touche autant la décoration, l’artisanat, la culture, la musique, l’habillement… Il y a quelque chose de bohème, de bobo dans tout cela.

Autres inspirations

Kara Rosenlund home

Table de Kara Rosenlund (Australie)

Essai de décryptage de la tendance Kinfolk

Ce phénomène est né en rejet de la société de consommation et de la malbouffe qui en découle. Cette tendance nous vient tout droit des Etats Unis. Elle prend ses sources dans le mode de vie Amishs (cette population ancrée dans le mode de vie du XVIIIe siècle produit « bio » au pays du burger et du Sunday). Elle puise son inspiration dans l’art de vivre français ou italien ou grec (le bon vin, la cuisine maison, les produits du terroir qui donnent lieu à de nombreuses publications outre-Atlantique).

Restaurant Höst - Copenhague

Nous n’avons pas l’apanage du bien manger : bons produits / bonne cuisine. On retrouve ce retour vers les choses essentielles partout dans  le monde. Cela explique sans doute la réussite du magazine américain Kinfolk qui parle de cuisine et de style de vie, en valorisant la beauté et les choses simples.

Je ne reviendrais pas sur la montée des produits « bio », le phénomène « locavore », la cuisine fait-maison avec son panel d’émissions TV, l’arrivée des « food truck » (camion restaurant), la tendance du Fooding, etc. Cette tendance prend de l’ampleur et n’a pas fini de nous concerner.

Restaurant Höst - CopenhagueRestaurant Höst - Copenhague

Restaurant Höst - CopenhagueRestaurant Höst - Copenhague
La rénovation brut et rustique par le cabinet d’architectes Norm d’une ancienne ferme,
transformée en restaurant Höst, à Copenhague.

Le phénomène du magazine KINFOLK

Le magazine Kinfolk a été créé par Nathan Williams et de sa compagne Catherine, fous de nature et de nourritures saines en Juillet 2011. Ils sont partis de rien, mais leur magazine est devenu une référence, un phénomène mondial. Chaque saison voit sa publication Kinfolk. On y parle de cuisine réalisée à partir de produits de saison et d’un art de vivre simple, inspirée de la vie rustique et du folklore rural. Je vous invite à relire cet article : Kinfolk : un brunch en Orégon, sur leur maison en bord de mer.

Les photographies magnifiques qui illustrent ce magazine expliquent son énorme succès. Cependant, c’est l’organisation de rassemblements communautaires et d’ateliers de cuisine qui lui ont donnés une renommée internationale.

Ils ont également commencé à produire une série de courts-métrages et éditer un livre de cuisine. Cette renommée internationale a conduit la revue à être traduite en japonais, russe et coréen (mais pas en français).

L'esprit kinfolk

Magazine Kinfolk numéro 4

Photo : Rinne Allen pour Kinfolk magazine

Sunday Suppers Kinfolk

The Kinfolk Table

Kinfolk table Tokyo

Kinfolktable Charlottesvill

KinfolkTable Lisbon

KinfolkTable Lisbon

Kinfolktable - MadridKinfolk table Perth

Kinfolk table Sydney

Kinfolk table Sydney

Le magazine Kinfolk a depuis largement évolué vers quelque chose de plus design, de très pointu. Son patron s’est installé au Danmark, avec un siège social ultra design signé par Norm architects. Il a gagné en notoriété.

Plongeant profondément dans la maison, le travail, le style et la culture, Kinfolk promeut la qualité de vie et relie une communauté mondiale de professionnels de la création de Londres à Tokyo.

La question est : a-t-il perdu de son âme ? J’ai pour ma part, l’impression que l »esprit simple des premières heures n’est plus. Pour autant, le style Kinfolk n’a pas disparu. Il est devenu un style bohème minimaliste, imprégné par la culture scandinave. Ce style reste encore une référence dans l’univers de la décoration, même si il porte d’autre nom.

Kinfolk : Un art de vivre champêtre, folk à retrouver sur Turbulences Déco

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco