Come back des ambiances seventies

En tant qu’enfant des années 70, j’observe avec beaucoup d’amusement le retour des ambiances seventies. Vous remarquerez que je ne parle de style seventies, ni de design des années 70, à proprement parler, mais bien d’ambiances. Je la sentais venir cette vague, rien qu’à voir cet article que j’ai publié en 2020 Rouille vintage à terre de sienne brûlé qui annonçait la couleur ! Quelques mois plus tard, force est de constater, que chez les ambianceurs et autres décorateurs, les tendances déco des années 1970 font un retour définitif.

« Les tons de terre et les concepts multicolores amusants sont les tendances actuelles, ainsi que les meubles rembourrés surbaissés », déclare McKinley. Un sentiment similaire a été repris en février par une foule de designers d’intérieur qui ont adopté cette couleur tant décriée, le marron. « Les années 1970 sont définitivement à la mode en matière de design », déclare Giampiero Tagliaferri, directeur du Studio Tagliaferri et ancien directeur créatif d’Oliver Peoples. « Le design de l’époque était amusant et sexy mais toujours sophistiqué – je pense que cela résonne fortement auprès du public moderne. »

Autres inspirations

au programme dans cet article

– POURQUOI CE RETOUR VERS LE STYLE DES ANNÉES ?

– UN RETOUR PROGRAMMÉ

– LES CODES POUR ADOPTER LE STYLE GRANDMILLENNIAL :

EN 1 : LA PALETTE DE COULEURS DES ANNÉES 60/70
EN 2 : UN NOUVEAU REGARD SUR LES ANNÉES SEVENTIES
EN 3 : DU MOBILIER VINTAGE DEVENU CULTE
EN 4 : LE RETOUR D’UN CERTAIN ESPRIT MAXIMALISME « COUTURE »
EN 5 : UNE PALETTE DE MATÉRIAUX REVISITÉE
EN 6 : LE REVIVAL DU STYLE RUSTIQUE CAMPAGNE
EN 7 : L’ESPRIT RINGARD DES ANNÉES 70 REMASTERISÉ
L'intérieur rétro seventies de Elaine Welteroth à Hollywood

L’intérieur de Elaine Welteroth à Hollywood – Photo : Frank Frances via architecturaldigest.com

Pourquoi ce retour pour le style des années 70 ?

Peut-être, parce que les créateurs, enfants des années 70, arrivent au top de leur carrière et font preuve d’une certaine nostalgie pour cette période de leur enfance ;

…parce que les plus jeunes y trouvent une aspiration pour un design décomplexé, ludique, en contre poids des années « minimalistes » ;

…parce que nous passons désormais de come back en come back, que nous ne pouvons plus inventer, mais réinventer.

Dans tous les cas, les années 70 imprègnent l’air du temps, mais attention, par n’importe comment.

Un appartement vintage connexion par Paradowski studio

Design intérieur : Paradowski studio – Projet : PWL apartment – Photo : Pion Studio

Un retour programmé

Il est clair que cet attrait renouvelé pour cette période n’est pas apparue de nulle part.

Ce come back des seventies s’est installé doucement, à travers un intérêt pour un certain design.  Pensez aux ambiances des décors bohèmes hippies chics : mobilier en rotin, macramé, kilim aux tonalités marrons, plantes vertes en pot de terre, collections de vases en céramique et vaisselle en grès. Tout cela, c’était déjà des ambiances seventies, mais nous n’avions encore mis qu’un doigt de pied. Jusque dernièrement, ces propositions étaient considérées comme désuètes. Elles sont soudainement devenues des choix parfaitement raisonnables, et même souhaités.

Le cabanon, absolument rétro de Kelly Wearstlerà Malibu

Le cabanon de Kelly Wearstler à Malibu – Photo : Mark Durling

Ambiance vintage pour ce restaurant The Lonely Mouth, signé Frank Architecture

Design intérieur : Frank Architecture – Projet : The Lonely Mouth bar and restaurant – Photo Chris Amat

L'intérieur de Jens Risom Block Island home avec ces notes vert avocat

L’intérieur de Jens Risom Block Island home – Photo : Justin Chung studio

La palette de couleurs des années 60/70

Quand nous pensons à cette période, nous imaginons des intérieurs saturés de couleurs marronasses. Il y a également la dominance du orange, et de ce vert avocat/olive, mais aussi, toute la gamme des teintes beiges, caca d’oie, rouille

Présenter abruptement, le marron n’est pas la couleur vers laquelle nous irions en premier. Je vous le concède. Je m’étais amusée, souvenez-vous, à écrire un article pour vous faire aimer le marron en déco ! Pourtant, l’émergence du brun comme couleur du moment est récurrente.

Son attrait actuel est un nouveau regard posé sur les années 70.

Design intérieur : studio Grecodeco - Projet : Sommerro hotel à Oslo

Design intérieur : studio Grecodeco – Projet : Sommerro hotel à Oslo – Photo : Francisco Nogueira

Le retour du damier en velours

Design intérieur : Lorenzo Castillo – Projet : Santiago Castillo

Les ambiances seventies, revisitées de Kelly Wearstle au Downtown L.A. Proper hotel

Design intérieur : Kelly Wearstle – Projet : Downtown L.A. Proper hotel

Une banquette absolument rétro avec son velours à motif de fleurs par Reath design pour le projet : Little Holmby

Intérieur design : Reath design – Projet : Little Holmby

Intérieur design : Reath Design - Projet : Bend

Intérieur design : Reath Design – Projet : Bend

iri Løining, directrice de Sommerro, Oslo

Siri Løining, directrice de Sommerro – Photo : Francis Nogueira

Design intérieur : Kelly Wearstle - Projet : Downtown L.A. Proper hotel

Design intérieur : Kelly Wearstle – Projet : Downtown L.A. Proper hotel

Un nouveau regard sur les années seventies

Comment voyez-vous les années 70 ? Interrogeons nous sur notre perception des années 70. C’est une période foisonnante, présentant de multiples facettes. Il y a les ambiances de club et boîtes de nuit disco, tous les mouvements liés à la musique : disco, punk, rock…

L’enjeu de cette tendance n’est pas forcément de créer un pastiche des années 70, mais plutôt d’en reprendre les codes pour créer des ambiances. Il peut être terriblement amusant de tester dans un hôtel rétro seventies, mais certains aspects du design des années 70 ne devraient jamais passer le pas de votre porte. Clairement, personne n’a envie de vivre dans un décor d’un film Austin Power.

Il faut être subtile et travailler les détails en choisissant d’adapter le style des années 70 à notre époque, en adoptant des matériaux, dont le look rappelle cette période.

L’appartement au Touquet de Julia Rouzaud, Goodmoods, rétro seventies

L’appartement au Touquet de Julia Rouzaud, Goodmoods – Photo : Adel Fecih via milkdecoration.com

Design intérieur : Studio Ko - Projet : The Estate Flamingo à Los Angeles

Design intérieur : Studio Ko – Projet : The Estate Flamingo à Los Angeles – Photo : François Halard


Du mobilier vintage devenu culte

Les réseaux sociaux s’affolent depuis quelque temps, pour des meubles emblématiques des années 70, que vous auriez trouvé affreux, il n’y a pas si longtemps. Dans la série « objet de désir », je demande le canapé Camaleonda de Mario Bellini, 1970 ; le Soriana d’Afra et Tobia Scarpa, 1970 ; le Togo de Michel Ducaroy ; le canapé Maralunga de Vico Magistretti, 1973 ; ou encore, la série de salle à manger Artona de Tobia & Afra Scarpa, 1975.

Il y a les icones du design de cette période, et il y a tout le mobilier moins emblématique comme les éditions de Prisunic à Monoprix (qui a réédité une série d’objets cultes, en 2021), les meubles de la chaine Habitat qui ouvrait ses portes à Paris en 1973.

Tout ce que l’on peut chiner dans les brocantes pour faire style.

Soho House hotel à Barcelone - Photo : Nuria Val

Soho House hotel à Barcelone - Photo : Nuria Val

Soho House hotel à Barcelone - Photo : Nuria Val

Soho House hotel à Barcelone – Photo : Nuria Val

Galerie Atelier lk - Projet n°43, Londres, 2021 et son papier peint vintage

Galerie Atelier lk – Projet n°43, Londres, 2021 – Photo : Richard Round Turner

Ambiances seventies, un certain esprit maximalisme

Je vous parlais des canapé potelés et des meubles en bois massif, mais l’engouement se poursuit pour les lampes en verre de Murano, le mobilier en bambou, mais pas dans la version exsudée de la tendance « rotin ».

Les décorateurs cultivent des ambiances maximalismes à coup de papier peint à motifs d’inspiration « orientales ». L’idée est de se faire superposer tout cela pour une ambiance maximalisme « couture » qui n’est pas sans s’inspirer de l’univers de Yves Saint Laurent, époque seventies.

Design intérieur : Paradowski studio - Projet : PWL apartmen

Design intérieur : Paradowski studio – Projet : PWL apartment – Photo : Pion Studio

Design intérieur : Paradowski studio - Projet : PWL apartment

Design intérieur : Paradowski studio – Projet : PWL apartment – Photo : Pion Studio

Intérieur design : Festen architecture - Projet : Hôtel Le Belmond Splendido Mare à Portofino

Intérieur design : Festen architecture – Projet : Hôtel Le Belmond Splendido Mare à Portofino – Photo : Karel Balas

Design intérieur : Paradowski studio - Projet : Hint restaurant

Design intérieur : Paradowski studio – Projet : Hint restaurant – Photo : Pion Studio

Intérieur design : Studio Roslyn - Projet Crane Loft à Vancouver

Intérieur design : Studio Roslyn – Projet Crane Loft à Vancouver – Photo : Lauren Zbarsky

Dimore gallery - Projet : Room setting, mai 2017

Dimore gallery – Projet : Room setting, mai 2017

Une palette de matériaux revisitée

Les tissus de prédilection sont devenus boucle, peau lainée et velours. Les tissus jacquard font leur grand retour. Les murs se texturent à coups de lambris, de papier peint en paille japonaise. Les tapis se réétoffent.

Tout cela est parfaitement cool, funky, nostalgique, un brin grincheux, discordant, et c’est sans aucun doute cela qui séduit dans le design et le look des années 70.

Le cabanon de Kelly Wearstler à Malibu - Photo : Mark Durling

Le cabanon de Kelly Wearstler à Malibu – Photo : Mark Durling

Galerie Atelier lk - Projet n°43, Londres, 2021

Galerie Atelier lk – Projet n°43, Londres, 2021 – Photo : Richard Round Turner

La maison "middle century" de Sean Fennessy et Jess Lillico

La maison « middle century » de Sean Fennessy et Jess Lillico – Photo : Sean Fennessy via thedesignfiles.net

Galerie Atelier lk - Projet n°43, Londres, 2021

Galerie Atelier lk – Projet n°43, Londres, 2021 – Photo : Richard Round Turner

Le revival du style rustique campagne

A la fin des années 60 et une bonne partie des années 70, le plastique, nouveau matériau, facilement productible en série, était roi. Après la crise pétrolière de 1976, il est devenu beaucoup moins sympathique. Pour des raisons de coût, et sans doute, un début de conscience écologique, le style rustique avec le lambris, les meubles en bois massif, les étagères en pin vernis, a séduit un large public.

Vous ne croyez pas à ce retour. Humpf ! Mon petit doigt me dit que dans une version revisitée, cela va revenir !

Intérieur design : Hauvette & Madani - Projet : Appartement Volta à Paris

Intérieur design : Hauvette & Madani - Projet : Appartement Volta à Paris

Intérieur design : Hauvette & Madani - Projet : Appartement Volta à Paris

Intérieur design : Hauvette & Madani – Projet : Appartement Volta à Paris – Photo : Luca Madani

Shop Neighbour - Projet : Our Legacy - Chambre séparée

Shop Neighbour – Projet : Our Legacy – Chambre séparée – Photo : Ian Lanterman, Art direction : Malcolm Lam et styling : Sophia Bosa

Design intérieur : Reath Design - Projet : Bend

Design intérieur : Reath Design – Projet : Bend

L’esprit ringard des années 70 remasterisé

L’univers du cinéaste comme Wes Anderson ou les décors de séries comme Mad Men avaient préparé le come back des ambiances seventies. Nous avons été nombreux à être fan de ces décors, sans se dire que nous pourrions faire cela chez nous ! Ils présentaient des ambiances retravaillées, équilibrant des tonalités terreuses avec de accents de couleurs Pop, oscillant entre élégance et kitsch.

Au début, tout cela peut sembler être un souffle indésirable du passé. C’est tout l’univers des nos grands parents. Et qui a envie de revivre cela ?

Et bien ceux qui ne l’ont pas forcément connu ou de loin. Bref, la jeune génération s’est emparé de tout ce « mauvais goût » pour l’élever au rang d’univers désirable et réconfortant. Evidemment, vous vous doutez bien, qu’il ne s’agit pas de vivre dans le salon de papi, mais de remasteriser tout cela a coup de couleurs et de formes retravaillées.

Sur Pinterest – Seventies come back



  1. Lady MUMU GAGA

    23 novembre

    Turbulences Déco est mon petit bonheur du jour: un site déco pas du tout gnan-gnan (et c’est rare !)
    Une mine de références, d’images finement choisies avec des liens pertinents.
    Cet article est un régal pour quelqu’un qui collectionne depuis longtemps des vases « moches » et qui a bataillé pour sauver la faïence marron de sa salle de bain … et tant mieux si ça ne plait pas au plus grand nombre !

    • Clémence

      24 novembre

      Bonjour Muriel,
      Ecoute je suis ravie que ce blog est un petit bonheur pour toi. Il y a de moins en moins de personnes qui suivent les blogs avec assiduité; Beaucoup consomment, puis repartent. Je ne m’en plains pas, c’est ainsi, mais cela me fait plaisir d’avoir quelques « fans ».
      Donc merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire.
      Quant aux années 70, nous sommes d’accord.
      Bonne journée,

      Clémence

  2. Sylvie

    23 novembre

    Article super intéressant !
    Certes à chaque début d’un nouveau « come back » j’ai mal aux yeux, puis juste au moment où ce « courant » commence à s’éteindre, de mon côté je commence à en apprécier, peu, mais certaines ambiances ou couleurs, quelques meubles ou objets, certains matériaux …
    Mais pour l’instant, dans « les styles » années 70 tout me rebute et je ne penses pas que ça passera.
    Dans mon souvenir les intérieurs étaient effectivement marronasses/ orangeatres/ verdatres, avec 3 tendances : les meubles en « rotin / bambou » des débuts en France de Pier Import, ou les gros meubles « livings » avec tables et chaises assorties en faux teck des débuts de Conforama, ou les ensembles salle à manger/ salons très imposants en bois massif de Roche bobois !!!
    Bref, pas de nostalgie envers cette période de mon adolescence 😉

    • Clémence

      24 novembre

      Bonjour Sylvie,
      Il est vrai que nous sommes au énième come back des années 70 !
      Il est bien ancré, je pense cette fois-ci.
      Oui, je comprends, ce n’est pas un style qui parle à tout le monde, en même temps il a plein de facettes, comme tous les styles.
      Après moi, je ne l’ai pas vécu à fond, et il y a des trucs qui me sont restées : la moquette vert avocat, le papier peint en paille japonaise, et quelques icones du design de l’époque.
      Bonne journée,

      PS : Je n’ai pas fini d’explorer toutes les facttes ^_^.

      Clémence

      • Sylvie

        25 novembre

        Je trouves néanmoins, que les intérieurs que vous avez sélectionnés pour illustrer cet article sont très esthétiques, comme dans tous vos articles, dont je suis une lectrice assidue de longue date, même si ne ne répond que très rarement. Je profite de cet échange pour vous féliciter pour votre travail, dont j’apprécie tout particulièrement les qualités d’esthétique, d’analyse, d’anticipation. Vos références sont de vraies mines d’or, tant d’un point de vue artistique, cinématographique, qu’historique… ce qui est rare et précieux. Et vos sélections d’articles déco ou de mobiliers sont toujours pertinentes, appétentes.
        Bravo et surtout merci à vous
        Sylvie

  3. Julie

    22 novembre

    Article bien ficellé, chouette analyse de la tendance. Pour moi c’est vraiment difficile comme influence. Je veux dire que ça me fou le cafard quand c’est trop colé à l’époque. Et pourtant je suis une enfant de ces seventies… J’en ai hérité, et je vois bien que certaines choses chez moi en sont directement liées… Attraction répulsion ! Merci Clémence !

    • Clémence

      24 novembre

      Merci Julie. C’est mon petit dada, ces articles.
      C’est drôle, le retour des commentaires est que cela touche les gens, ce style. Cela crée beaucoup d’émotions, en tout cas pour ceux qui ont connu cette époque.
      Je le prends vraiment comme une influence, et pas comme quelque chose à prendre au pied de la lette.
      Je n’ai pas fini d’explorer les différents facettes de cette influence, car elle m’amuse beaucoup.
      Bonne journée,

      Clémence

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco