Intérieur shabby : Chez l’illustratrice Paula Mills

Paula Mills interior // Melbourne

Et nous revoilà partis en Australie, je n’imaginais pas avant de tenir ce blog à quel point les Australiens aiment le style shabby. Je n’en ferai pas une généralité, mais les intérieurs de Debra Cronin ou de David Bromley sont tout de même des exemples jusqu’au boutisses de ce style. Le décor ici est plus posé, il s’agit de l’intérieur de Paula Mills, illustratrice, de son mari Pete et de leurs 3 filles.

Après avoir beaucoup voyagé, cette famille qui a roulé sa bosse en Afrique du Sud et en Angleterre a fini par poser ses valises Warrandyte, dans la banlieue de Melbourne. Ils avaient pensé construire, mais finalement cette maison, pas trop lisse est un bon cadre pour toutes leurs trouvailles accumulées au fil des ans. Ils ont su en faire quelque chose de vivant et vraiment personnel.

La cheminée a été trouvée sur le chemin du retour d’un voyage en camping, elle était appuyée contre un mur. Ils l’ont attachée au-dessus de tout leur équipement de camping dans la remorque !
La vieille malle a été ramassée sur le bord de la route au Cap, en Afrique du Sud.
Les trophées sur la cheminée, recueillis au fil des ans. Sur l’un d’eux est même inscrit avec “Woman’s Netball Association won by P.Mills 1950”.

Si vous avez l’œil, vous remarquerez entre les deux premières photos : un mur bleu. La maison est en constante progression.

J’ai toujours un faible pour ces accrochages informels qui ressemblent à des mood boards.

La table de cuisine en formica rose des années 50 a été dénichée dans une vente aux enchères à Johannesburg. Sur les murs, ils ont accrochés des œuvres d’artistes qu’ils aiment : Miso, Catherine Campbell et Penelope Dullaghan, puis d’autres chinés sur des brocantes.

Dans la cuisine toute simple, on trouve beaucoup de trésors vintage chinés.

Au dessus du bureau sont accrochées des tas d’images d’inspiration : impression de femme africaine par Olaf Hajek (son illustrateur favori) et une sérigraphie « lapin » en langue des signes par Harvest textiles. Son siège de bureau provient d’un salon de coiffure africaine et a été déniché dans une brocante à Melbourne. L’autre œuvre d’art sur les murs est d’elle.

paula-mills-melbourne_17.jpg

L’ espace de travail est un véritable laboratoire à idées, son refuge. Il est plein à craquer de photos, schémas, morceaux de tissu, icônes et figurines originales qui l’inspirent dans son travail d’illustratrice.

Quelques créations de Paula Mills à retrouver sur son site de vente en ligne Sweet William

Home life – Photos : Sharyn Cairns + Design Sponge – Photos : Tigs Macallan


SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM

@turbulencesdeco